MA FOI N’EST PAS COUTUME

91
10 428

(CES ÉVÉNEMENTS SE DÉROULENT ENTRE 17 HEURES ET 21 HEURES, UN JEUDI SOIR…)

Petit journal du jeudi 29 – 29 septembre 2011, 17 h

Mes yeux émerveillés ont découvert ça hier dans les Nouvelles vers 17 h et j’y crois pas ! j’rigole un coup : « Le geste coutumier pour tous !

Publié le jeudi 29 septembre 2011 à 03H00 (voir ici)

Les Nouvelles Calédoniennes

“Le nouveau sénateur Rump a une idée : l’échange coutumier pourrait devenir « ce geste d’amitié que chacun intégrerait dans ses pratiques ». Et cet acte traduirait « le symbole visible de la citoyenneté calédonienne ».”

Génial !!! Puisqu’on est en train de refaire le Droit en Calédonie-Kanaky, on va mettre de la Coutume et du geste coutumier partout, à toutes les sauces, dans le quotidien des gens, leurs déplacements, les cérémonies, les documents officiels, comme les achards, dans tout ! droit civil, droit pénal, droit constitutionnel, droit commercial, droit de fermer sa gueule…

Et puis, en zappant sur le non moins merveilleux site du Rassemblement UMP, je tombe sur ça, divines paroles tombées des non moins divines lèvres de Pierre 1er : (voir ici)

« … je vous propose que ce lien entre les femmes et les hommes de Nouvelle-Calédonie, soit le geste coutumier, qui en plus de sa valeur spécifiquement coutumière, pourrait devenir ce geste d’amitié, que chacun intègrerait dans ses pratiques. Ce geste deviendrait un signe d’alliance, de lien, et donc d’unité entre toutes nos communautés. »

P. Frogier

Génial !!! La coutume à tous les étages ! Si tu veux rester en Calédonie-Kanaky, tu feras la coutume mon fils… Si tu veux être une citoyenne de Calédonie-Kanaky, tu feras la coutume ma fille… Et c’est même pas les Canaques qui le disent !

On a eu Cigarettes, whisky et p’tites pépées, ben là on a Identité, citoyenneté et dés pipés !

Mon prochain week-end à Lifou, j’en rêve !

J’arrive à AirCalin, pour acheter mon billet, je fais une coutume, à l’agence pour le gite, coutume encore, à Magenta pour mon p’tit bagage, petite coutume, à Lossi, pour faire pipi, coutume aussi, pour ramasser un coco, coutume de nouveau, pour faire un tour au Wetr, je fais la coutume derechef, pour me baigner à Gaitcha, coutume et tabac, au bar le soir, pour éviter des gnons, coutume et pognon, et pour rentrer enfin, de Lifou, coutume et manou.

29 septembre 2011, 18 h

Un peu plus sérieusement … J’me dis comme ça, vers 18 h :

Au nom de toutes les femmes rabaissées, niées et brisées par la Coutume, je veux pas de la Coutume.

Au nom des filles maltraitées, violentées, abîmées ignorées par la coutume, je veux pas de la Coutume.

Au nom de toutes les veuves dépouillées, abandonnées, rejetées, des deux côtés, sans foncier, au nom de la Coutume, je veux pas de la Coutume.

Au nom de tous les enfants arrachés à leur mère biologique, déphasés, sans repères, et distribués à tous vents, comme des ignames, par la Coutume, je veux pas de la Coutume.

Au nom de toutes les dynamiques individuelles et entreprises personnelles avortées, cassées par la Coutume, je veux pas de la Coutume.

Au nom de toutes les guerres tribales, jamais éteintes par la Coutume, toujours rallumées par la Coutume, je veux pas de la Coutume.

Au nom de tous ces chefs fantoches et incapables assis sur la Coutume, investis par la Coutume, protégés par la Coutume, je veux pas de la Coutume.

Au nom de l’incessante et mécanique hypocrisie de la Coutume, je veux pas de la Coutume.

Au nom de toutes ces masses d’argent, raquettées, dilapidées, gaspillées par la Coutume, je veux pas de la Coutume.

Au nom de la sclérose sociale et culturelle figée ad vitam eternam, je veux pas de la Coutume.

Au nom de tous les petites gens, les petits sujets, limités, abaissés, cantonnés par la Coutume et les féodaux coutumiers, je veux pas de la Coutume

29 septembre 2011, 19 h

Alors, j’me calme un peu 🙂 , j’pose la question comême, à une rumpette, entre ses deux golfs, et à une jumpette, entre deux balades à Marseille, au frais d’l’appareil, vers 19 h :

 » – Oui allo ! Ça va ! Dites donc quelle histoire ! Chacun son drapeau admettons… et encore… ça a rien donné !

Chacun ses territoires, admettons…

Coutume si ça plait, si on veut, si on aime ça, admettons…

Mais pas pour nous ! non merci ! Gardez ça !

La Coutume est un tout ! La coutume est totalitaire ! Y mettre le petit doigt c’est se faire bouffer tout entier !

Non, ma courtoisie, mon droit romain, mes traditions chrétiennes, c’est pas la Coutume !!!
 J’en veux pas !!! Et je suis pas le seul ! 
Eux, leur Coutume, ok ! Nous, à nous nos traditions, et notre humanisme judéo-greco-romain !!!

Hypocrisie, dictature, vestige protohistorique et pré-démocratique, et cheval de Troie des indépendantistes communautaristes, radicaux, complice du stato quo et du régime des plus forts.

Trop facile le « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil », le « y’a du bon partout », la soupe tiède, le consensus mou. 
Nous avons mis des siècles pour assurer des droits aux femmes, aux enfants, aux petits, aux plus faibles. La coutume va broyer ça en quelques années. Allez vivre en milieu coutumier si c’est si rose !

Désolé… le respect, l’humilité, l’accueil, et la tolérance, à Maré et à Unia, et ailleurs… à Saint-Louis… à l’Avé Marie… dans certains quartiers… j’y crois pas trop… Drôle de coutumes. C’est pas ça ! C’est pas les miennes. C’est pas ma pirogue. 
Maintenant, les filles, chus sûrement mauvais esprit… Et j’ai pas suivi la bonne métode Coué, des Rumpés, des Jumpés…

Des mauvais, des violents ? Dans notre système aussi ? Oui mais dans nos traditions et nos institutions y’a des recours, des condamnations et des réparations ! Et pas d’exclusion pour les plaignantes audacieuses. Sortez un peu, lisez les faits divers chaque jour, et consultez certaines épouses de responsables politiques, du Nord par exemple, au hasard …

Exclusion, ostracisme, inégalité, enfermement, et stagnation ad eternam. J’en veux pas ! « 

Que j’leur dis ! aux gonzesses ! En leur demandant si on peut causer d’ça chez eux, chez les vieux, chez les d’jeun’s, dans leurs réunions, même si on a un peu des doutes, si on est pas complètement, à 100 %, d’accord…

Waaaah ! Qu’est-ce que j’ai pas dit là ! Bordées d’insultes, salves d’injures, et moult coups de griffes et de talons aiguilles. Et nettoyage au karcher pour mes questions ignobles, sacrilèges et impies, genre Si on a un p’tit doute sur les drapeaux, on peut v’nir à vos réunions ? Si on a un p’tit doute sur les squats arrangés , on peut v’nir à vos réunions ? Si on a un p’tit doute sur l’alliance avec Kotra, on peut v’nir à vos réunions ? Nettoyées, balayées, liquidées, les questions dérangeantes, insolentes !…
Pas très malin les gamines… au niveau séduction… quand on fait en même temps du phoning pour remonter des adhésions, tombées de 4000 … à 400 ici, de 13 000 à 1300 là !

Allez tata bisou ! Que j’leur dis aux sœurs ! 🙂 Mesdames les censeurs, bonsoir !

29 septembre 2011, 20 h

Alors j’raccroche et j’l’aisse la reine des abeilles et son bourdon. J’me tourne vers Francky, vers 20 h, qu’est moins truffe, et plus sympa, plus rigolo, pour lui donner un texte encore, et un autre, même si je sais bien qu’il raffole de la coutume et des simagrées. – Mais oui Tardy, okidoki ! envoille ! qu’il dit ! – T’es sûr ? – Net l’ami !

Ben en voilà un au moins qu’est pas con !!!

MA FOI N’EST PAS COUTUME (I)

Quand on veut éviter de voir et de savoir on dit : « Ouiii… euh… faut pas généraliser… Ça dépend des jours, ça dépends des gens… Chacun ses idées… Chacun ses manières… Faut pas systématiser comême ! »

Bon ok… comme partout y’a des bons, y’a des cons. Comme partout, comme dans tous les groupes, toutes les sociétés. Y’a au moins une dizaine de communautés en NC, et c’est la même chose au sein de chacune…

Mais quand même… y’a un truc bien général, bien radical, et totalitaire, et ce truc ça s’appelle la Coutume, avec un grand K…

Religiosité et société, pas encore bien séparés, comme dans les vagissements de l’humanité, au temps de la magie, et des grandes peurs. On a mis deux ou trois mille ans à s’en dépatouiller nous…

C’est sacré, c’est la loi totalitaire politique, c’est la loi totalitaire religieuse sur lequel le christianisme n’est qu’un verni mince, ténu, transparent, c’est la loi totalitaire sociale, jusque dans les rapports les plus intimes hommes-femmes, enfants-parents, faibles-puissants, c’est la loi totalitaire foncière, c’est la loi totalitaire économique, c’est la loi totalitaire juridique, c’est la loi totalitaire scientifique… Voilà la Coutume.

Mais c’est la loi universelle. Nul dans la communauté ne peut y échapper.

Alors non… pas beaucoup d’exception… sauf à la rejeter, expressément, et à préférer la laïcité, l’humanisme, la démocratie …

Ils ne meurent pas tous… mais tous sont frappés…

Tardy

MA FOI N’EST PAS COUTUME (II)

On entend souvent les donneurs de leçons patentés sortir comme objections et arguments à ceux qui sont un peu réticents à l’idée de remettre tous les pouvoirs et tout l’espace à leurs amis indépendantistes « Es-tu déjà allé en tribu ? », « Raisonnes-tu pays ? », « Es-tu déjà entré sous la case ? », « As-tu déjà parlé avec les vieux ? », « As-tu déjà fait une coutume ? », « T’as-t-on déjà fait une coutume ? ».

Répondre « non » à plus d’une de ces questions est éminemment suspect…

Je ne conteste pas que ces discours valent quand même mieux que les injures basiquement et strictement racistes de certains, fort répétitives au demeurant, que l’on entend ou lit encore, ça et là…

On est passé du Mélanésien, de l’indigène maltraité, chosifié, du XIXème et du XXème siècle au Kanak divinisé, idéal, parfait du XXIème ! Les deux vues sont aussi bêtes, aussi fausses, l’une que l’autre.

Cependant… Cependant, le « rapport aux Mélanésiens » des premiers m’interroge aussi. À deux niveaux.

D’abord, au niveau de cette projection mécanique et aliénante (au sens de l’aliénation marxiste par le travail) que cette approche de l’humain mélanésien opère, transformant des hommes comme tous les hommes en « aliens » à ménager comme des extraterrestres, dans une démarche finalement tout aussi raciste.

Ensuite, au niveau de cette étrange religiosité imposée par nos gardiens du temple kanak, de nos spécialistes auto proclamés de la chose tribale, de nos grands prêtres du monde mélanésien, bien souvent eux-mêmes athées et anticléricaux, qui semblent vouloir nous prescrire des « messes », de nouvelles messes anthropologiques, le culte de la case et de la coutume, la parole, le geste, les symboles, l’archétype du vieux, les imprudents « non pratiquants » risquant fort d’être considérés comme renégats, impies, scélérats sans foi ni respect.

Je n’ai personnellement ni besoin de travestir mentalement mes amis mélanésiens en aliens coutumiers ni besoin de processionner à la messe autour d’un Mwakaa ou sur une natte sous la case pour rencontrer, fréquenter, goûter et apprécier des hommes et des femmes comme tous les hommes et toutes les femmes, avec les mêmes désirs, les mêmes joies et les mêmes souffrances.

Et je me considère plus humaniste et respectueux à leur égard en évitant tout ce cinéma et ce bric à bac politico-touristico-sociologique et politico-opportuniste, dénaturant des relations et des échanges sains, francs et sincères entre des cœurs et des esprits.

Le racisme et l’humanisme ne sont pas forcément là où le pense…

Tardy

 

29 septembre 2011, 21 h

Quelle soirée ! 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂

PARTAGER
Article précédentL’image du Jour
Article suivantHaine
Créateur le 18 octobre 2006 du blog Calédosphère, Franck Thériaux est papa à temps plein d'une petite fille née le 1er Juin 2012. Selon son entourage, il passe beaucoup trop de temps sur internet… Membre émérite de la rédaction, il vit aujourd'hui en métropole après 23 belles années passées sur le Caillou. Il est en contact quotidien avec l’équipe et continue à participer à la vie de son « bébé numérique »
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Eric
Les coutumes se font depuis des années et pas toujours en milieu mélanésien… Ni PF ni PG n’ont inventé cette prétendu nouvelle façon de faire… Ce qui est un peu « limite » à mon avis, c’est de sortir ce geste de son contexte… C’est un peu comme le Kawa, voilà une coutume très précise et très « solennel » qui fini en business ???? Je ne suis pas certain qu’il faille justement mettre de la coutume à tous les étages…!!! Le risque de dévaloriser la nature et la valeur même de cette pratique est grande, je pense vraiment qu’elle doit être repositionné par… Read more »
Rigoberto

Non Tardy, tu as très bien compris, les pro Gomès du blog descendent Frogier à la moindre occasion alors que, si Gomès était à la place de Frogier, il ferait exactement la même chose, le problème étant que l’idée ne venant pas de lui, il fait de l’opposition systématique.
Gomès n’est pas un rempart à l’indépendance association, il pourrait très bien en être le promoteur zélé s’il était au pouvoir.
Ce que tu n’as pas encore vu, après la coutume de Gomès, sa prosternation devant le drapeau Kanak.
Le palais Bourbon à Paris vaut bien une messe.

Tardy

Je suis assez libre et lucide pour ne pas exclure cette hypothèse Rigo, et pour l’avoir dit en face à la personne concernée, mais qui œuvre avec son équipe, à la différence de toi et des tiens, dans du débat démocratique, de la critique, de la contradiction, avec des solutions pas encore ficelées avec un Kotra, un Wamy, un Sarko indifférent et faux et un pape abusé…

Tardy
« Vous êtes le premier parti politique à faire la coutume pour demander l’autorisation de faire une réunion chez. C’est un signe de destin commun. » a indiqué Hyacinthe Teuet, premier adjoint au maire de Bourail et représentant coutumier à Philippe Gomès venu réunir les 200 personnes de toutes origines de son quatrième conseil politique de CE au Colisée à Bourail, samedi dernier 17 décembre. Encore ! À Nouveau ! cette coutume obligatoire ! Bourail n’est pas une tribu que je sache ! Le Colisée n’est pas une case commune. L’assemblée n’était pas mélanésienne. L’objet de la religion n’était ni… Read more »
Tryad

Non Philippe, cela donne droit à une seule paire de couilles… Celle bien sûr que tu n’as pas!

Alain Posteur

Et est-ce que baisser le pantalon ça donne droit à la double nationalité ?

Fredy Gosse

aouh c’est un demain kanak….
Pitain arrête la sieste Popaul ,envoie lui un sikiss à ce zor qui vient te dire chez toi ,que ta coutume,tu peux te la mettre ou tu veux et que l’ethnocentrisme républicain c’est fin valab à trifouillie les oies mais qu’en kakaky les vrais valeurs sont coutumières à prendre ou à laisser…
dis lui que dans la dékolonisation c’est le manou de s colonisateurs qu’il faut baisser
Tu m’inquiètes Popaul.t’es reste trop longtemps au nakamal ?
-:))))))))))))))))))))))))))))))))))

Tardy

Coutume obligatoire, charte de la citoyenneté kanakyste, collaboration de LDH…
Les choses se mettent en place …

« Accueilli par le peuple kanak, chacun y trouve sa place en baissant la tête… »

yutaka2007

J’ai vu 69 commentaires en passant et comme c’est mon chiffre favori, j’en rajoute 1 histoire de dire. Bises

mademoisellesauterelle
Fredy Gosse

Popaul tu réponds quand à Tardy ?

Tryad

@Freddy Gosse
Tardy et Popaul sont les avatars du même personnage. Celui au pathos extrudé; à l’égo des « meuh » sussurrés…

Popaul

Mais bon sang, pourquoi me poses-tu la question ? Je l’ai écrit : demain ! 😉

inforétif

Popaul, le gardien-guerrier de la coutume, a l’éternité devant Lui…

Popaul

« Popaul, le gardien-guerrier de la coutume, a l’éternité devant Lui…  »

………

CéZaOssi !

Visage pâle comprend vite mais faut expliquer longtemps à lui…

PS : inforétif, yana pou toi : la sauterelle, ben elle t’aime ! 😉

wpDiscuz