Les actes comptent bien plus que les dates

8
2 041

Une contribution de Pierre Arnaud Lecocq: (L’objectif de cet article n’est pas d’énoncer des vérités, mais de faire débattre sur des sujets liés que sont l’emploi local, la mixité dans les entreprises, la citoyenneté et les SDF/exclus.)

Nos cultures, hors de nos fantasmes ancestraux, ne sont ni antagonistes ni réciproquement vouées à être phagocytaires, elles doivent se compléter afin d’ enrichir les générations à venir.

Autrement dit, tous nos futurs petits enfants quelque soit la couleur de leur peau.

Nous devons donc réfléchir ensemble à ce que nous pouvons apporter aux générations futures en terme de perspectives tous azimuts.

C’est à dire, créer des conditions réalistes, non utopistes, pour un projet viable sur le long terme, par le biais de solutions institutionnelles favorables pour l’avenir de l’ensemble des calédoniens.

Ainsi, il est de notre devoir de faire le choix d’une ouverture volontaire et collective plutôt que de rester replié et isolé avec le risque connu de devenir une proie pour les prédations liées à l’ expansionnisme, le néocolonialisme, des multinationales notamment chinoises.

La Nouvelle-Calédonie doit donc se préparer le mieux possible.

C’est tout l’ enjeu des débats concernant la formation des calédoniens, les compétences, le savoir-être et l’emploi. Dans cette dernière rubrique et compte tenu des faibles flux migratoires, il est inutile de rappeler que s’indigner et stigmatiser n’est qu’un leurre et ne résoudra en rien les problèmes.

Au contraire, toute mesure visant à exclure, risque surtout de pénaliser à moyen terme les PME, voire d’ écarter une certaine frange de la population d’abord professionnellement, puis socialement, enfin en les privant des seuls moyens d’accès à un logement.

Cette marginalisation ne fera qu’ accroître automatiquement le nombre de SDF dans les rues de Nouméa déjà bien fournies, au lieu de laisser potentialiser le savoir véhiculé par une diversité professionnelle dans les entreprises.

Il faudra de toute façon davantage s’instruire, et à cet effet, sans doute aussi profiter d’une mixité culturelle choisie et assumée au sein des sociétés, dans l’optique d’ échanger des connaissances théoriques et pratiques, d’apprendre à gérer les outils de l’économie et de faire intégrer pour tous la notion l’altérité nécessaires à une démocratie épanouissante et moderne.

Dans cet objectif, ‘il faudra aussi faire le pari de l’intelligence avec un pacte de coopération et de paix réciproque. Mais auparavant, il faudra admettre que les citoyens sont tous ceux qui,dans la société calédonienne, prennent dès aujourd’hui, le soin de réfléchir, de travailler et d’agir dans l’intérêt des générations futures issues des différentes communautés qui composeront la Nouvelle-Calédonie de demain.

Je souhaiterais donc revenir sur les motivations premières de cet article, en recommandant à chacun de ne pas oublier que tant sur le plan humain que dans le monde de l’ emploi, les actes comptent bien plus que les dates.

En conséquence, la durée de résidence source d”exclusion arbitraire ne sera jamais, à mes yeux, les critères justes, éthiques et valables d’un jugement de valeur humain .

Vive une Nouvelle-Calédonie multiculturelle tournée vers son avenir !

Pierre Arnaud Lecocq

PARTAGER
Article précédentLa Chanson Officielle des Jeux du Pacifique
Article suivant9ème Comité des Signataires
Créateur le 18 octobre 2006 du blog Calédosphère, Franck Thériaux est papa à temps plein d'une petite fille née le 1er Juin 2012. Selon son entourage, il passe beaucoup trop de temps sur internet… Membre émérite de la rédaction, il vit aujourd'hui en métropole après 23 belles années passées sur le Caillou. Il est en contact quotidien avec l’équipe et continue à participer à la vie de son « bébé numérique »
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Netchero
Bon, c’est bien tout çà mais il n’y a aucun politique compétent pour gérer tous vos voeux… Donc pour nous Kanake, plus tôt moi… je crois en une seule chose : le rapprochement du peuple. Si les caldoches, les Kanakes, les wallisiens, les Chinois, Vietnamien, Métropolitain… se côtoyaient plus, échangeait et partageaient des moments ensemble en se rencontrant davantage, il y aurait un réel partage. Je ne parle pas de partage d’argent ni d’autres bien matériels mais de partage culturel, social et humain; µ Ne comptons pas sur les gens de passage qui rêve par divers articles et sous prétexte… Read more »
alan

Si on suit à la lettre le discours de PAL (s’ouvrir au monde et ne pas s’enfermer), alors moi je suis pour l’ouverture des frontières françaises terrestres et maritimes à tous les africains, les algériens,les tunisiens,les marocains,les roms,les turcs,les asiatiques etc.
Car il est bien connu qu’en France, les français sont trop compétents pour ramasser leurs poubelles et tutti quanti bref,les boulots ou il faut se salir les paluches.
Donc soyons ouverts d’esprit en accueillons TOUS CES GENS SANS DISTINCTION DE RACE QUI FONT DU BIEN A LA FRANCE.ET VOTONS UNE LOI POUR LE DROIT DE MANGER.

Damien Raczy
Calédonie/drapeau: compromis de Fillon AFP 08/07/2011 François Fillon a assuré aujourd’hui que les deux drapeaux kanak et tricolore, contestés par une partie du personnel politique calédonien, continueraient à “flotter” sur le Caillou dans l’attente d’un drapeau commun, prévu par l’accord de Nouméa (1998). Le Premier ministre a conclu en fin d’après-midi le 9e comité des signataires de l’accord de Nouméa, qui a réuni à Matignon l’ensemble des forces politiques calédoniennes. Les participants ont notamment abordé le thème des “signes identitaires”. A l’origine de la crise politique qui a secoué l’archipel il y a quelques mois, le choix de deux drapeaux… Read more »
BoZ'
Ça me rappelle quelque chose, de bien meilleur, mais quoi ???? Ahhhh oui : Manifeste Pour une Nouvelle-Calédonie émancipée dans la République Les valeurs du Mouvement Républicain Calédonien sont celles de la République et de l’Humanisme. Consistant en une foi profonde dans la dignité de la personne humaine, elles trouvent leurs origines dans la Déclaration des Droits de L’Homme et du Citoyen de 1789. C’est au sein de la République, construite sur les notions de Liberté, d’Egalité et de Fraternité, que ces droits trouvent leur expression politique et sociale. Notre idéal Républicain est indissociable des libertés fondamentales que sont le… Read more »
novieworld
d’accord avec toi pierre arnaud…..se replier sur soi n’apporte rien…..le probleme en caledonie c’est que nos politiques ne savent pas voir plus loin que le bout de leur nez, ils ne savent pas prevoir ce que sera la demande en emploi dans les années a venir. Pour l’instant tout est fait pour la mine….mais dans quelques années qu’en sera t’il ??? de toute s facons comment peut on esperer voir un pays se devellopper avec 250 000 habitants ??? notre pays a la capacité d’acceuillir plus d’1 Millions d’habitants….mais pour faire plaisir a quelques politiques (indeppendantistes) ont ferme les frontieres… Read more »
zozo endemique
HS mais : vous avez vu le super reportage sur bebe leroi hier, édifiant surtout pour un Citadin comme moi… les éleveurs calédoniens et kanaks bien loin de l’image qu’on (que j’avais) avait en tête… Une vrai leçon de tolérance et surtout un constat très amer sur l’avenir de la jeunesse du caillou, bien sur vu par les vieux mais tellement vrai… et comme dit bébé, “le jour où ça va sortir des palétuviers” autour de Nouméa, ça sera trop tard… Sinon y-a-t-il vraiment de l’avenir pour l’élevage ici quand on voit le plus éleveur du pays dans une misère… Read more »
wpDiscuz