Salut, c’est Matthieu

7
2 268

On dit souvent que l’herbe est plus verte ailleurs… L’été 2011, des fourmis pleins les pattes, j’ai décidé de vérifier ce vieil adage en quittant ma petite vie Parisienne bien tranquille. Non pas pour repartir dans ma Provence natale mais pour plus loin, bien plus loin. Après des années à jouer au petit journaliste, sans véritablement percer, j’ai joué à un autre jeu : celui du gagnant à la loterie. A qui le tour? A MOI!!!

J’ai donc décidé de tourner ce fameux planisphère, tel le héros de cette pub, vénéré par bon nombre. Tout nouveau trentenaire fraîchement auréolé, je n’ai pas de temps pour les regrets et mon doigt se colle à la Nouvelle Calédonie. Après quelques recherches, stupeur! Ce petit bout de paradis est prénommé le caillou! Compliqué pour y trouver cette herbe plus verte!

Tant pis. Je pars et nous verrons bien. Après une hôtesse de l’air qui tombe dans les pommes au décollage à Helsinki, une sieste de 10h dans un parc de Tokyo et plus de 30h de vol, j’arrive enfin sur ce fameux caillou! Les bagages sont posés à l’incontournable auberge de jeunesse puis place à un appartement en coloc sur la fameuse baie des citrons, haut lieu d’une jeunesse pas si différente que celle de métropole à plus de 16000kms je me suis dit. L’hôtesse qui tombe dans les pommes, un signe avant coureur? Beaucoup de âmes esseulées sur les trottoirs nouméens passé une certaine heure de la nuit! Etonnant! Pas de pommes mais des oranges en guise d’accueil en tout cas lors de ma 1ère virée nocturne. Les fameux pick up, fierté territoriale, qui me jettent littéralement des fruits en pleine trogne lors de ma balade digestive au clair de lune sur l’anse vata. On m’avait dit : ne pas se promener ni rouler la nuit, c’est dangereux dans certains coins! J’ai retenu la leçon! Maintenant c’est en colocation dans des hôtels que ma vie calédonienne prend forme! mer, hôtel, mer hôtel, bar…Bref, une fausse vie de rock star déchue. Changeons tout ça.

Un petit tour de l’île plus tard, j’ai vite compris que la Nouvelle Calédonie se trouvait ailleurs! Côte est, côte ouest, chaine montagneuse bref, tout y passe. 5 jours de route et une sensation de traverser le monde, de découvrir sur ses 18000km2 tous les continents. L’Afrique et sa sécheresse made in Bourail, humidité et haute herbe façon Hienghène! J’étais rassuré! Cette herbe est vraiment plus verte ailleurs. Un bout de France en milieu Pacifique et une population des plus accueillantes au MONDE! Thérèse et Joseph, les  »vieux » de la tribu du haut Coulna m’ont entrouvert cette porte laissant apparaître une société à part. Une image brute mais réaliste de la Nouvelle Calédonie mais que je n’ai d’ores et déjà pas oubliée et qui nous pousse à beaucoup de réflexions et surtout de remises en question chaque jour. En brousse, il y flotte un sentiment d’innocence trop souvent oublié mais tellement important…

Le rêve idéaliste s’arrête là. Retour sur la terre ferme, celle du bitume de la  »grande ville ». Politique, économie, sport, culture. Nouméa bourdonne, prend vie et se découvre peu à peu chaque jour à moi. Coutume, modernité, tradition, une équation complexe où chacun participe à sa manière à faire co-exister cette société bouillonnante. Une chose est sure, ici, j’existe enfin et veux continuer d’exister avec comme point d’orgue : l’échange. Participer à cette évolution tant retardée par certains dans le passé, accélérée trop vite par d’autres. L’essentiel est souvent devant son nez. Comprendre l’autre c’est un peu accepter nos différences. Je suis différent mais vous aussi alors partageons. Partageons nos idées. Partageons notre verre. Partageons nos colères. Partageons nos doutes sur le futur ou nos certitudes à l’aube déchéances importantes. Partageons ces quelques lignes mais avant tout communiquons…

Matthieu

Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
partirlabas

Fresh, spontanné, un regars nouveau mais non ignorant!
Klark : Mais d’ou vient cette frustration ?
L’âge et l’impression de tout savoir…? C’est bien Triste… !
En tout cas, bienvenu Matthieu !

josy

L’innocence, c’et comme le pucelage ; çà ne sert qu’une fois.
Mais, après, qu’est ce qu’on en profite.

lajmemarre

été 2011 ???? donc ça fait un an que tu te promènes ? bienvenu au pays des antagonismes

Jibene

Salut Matthieu,

Passé la première vision de carte postale, tu constateras que la Nouvelle Calédonie dont la devise est « Terre de parole, Terre de partage » est bourrée de contrastes. Dans les paysages comme dans les coeurs. En suivant la vie de ce blog, tu comprendras…

Bienvenue dans notre monde d’aveugles et sourds. Mais pas muets…

Nyx
Agréable, plaisant, spontané et fluide Cette prise de contact est fraiche, parceque le regard est non seulement curieux mais aussi neuf, non pollué des querelles et luttes intestines qui agitent certains ; ainsi, encore vierge de parti pris, tu nous livres une vision intéressante : celle qui positionnée hors du cadre, voit donc l’ensemble du tableau. Et quel tableau ! la Nouvelle-Calédonie est une terre magnifique, je te rejoins dans ton émerveillement sans problème. L’innocence, c’est une grande qualité ! l’esprit est ouvert, flexible, et capable de remettre en cause ses propres opinions, capable d’analyse critique et non binaire, style… Read more »
Clark

Putain ça commence mal: »tourner ce fameux planisphère » ??? on tourne un globe! un planisphère, c’est une carte à plat…

Rhaaaaa ces journalistes…

Helsinki… … … Le mec se complique la vie…

L’auberge de Jeunesse… Ouais… j’ai des souvenirs aussi par là…un bon garde-manger pour célibataire en chasse…

Le tour de Calédonie… yess… ouais mais bon…

Partager? Pas de problème…

Moi je n’ai jamais pris d’orange dans la tronche….

Un instant j’ai cru qu’on revenait à Matthieu K… (stoipofkon)

Unn peu de désordre et d’immoralité….

Poil aux pieds.

Tom Varennes

« L’innocence. Un être doux, très gentil mais qui manque un peu d’expérience. » GCM

Je te conseille les discussions avec Tardy et Islandman, ça devrait rapidement te faire toucher notre « terre ferme ». Bon courage…

wpDiscuz