Les politiques inquiets du départ de Jean-Jacques Brot : toutes les réactions

81
18 164

soutien jean jacques brot

L’annonce de la démission du représentant de l’État en Nouvelle-Calédonie n’en finit pas de faire des vagues dans la sphère politique locale. Après Sonia Backes, Philippe Gomès, et Luc Chatel, les équipes de Koodji ont recueilli les commentaires de nos responsables politiques. Inquiétudes.

La Nouvelle-Calédonie ne doit pas servir de prétexte au jeu des idéologues et des apprentis sorciers. La Nouvelle-Calédonie est un territoire de la République Française qui doit être respecté dans sa singularité et son Histoire. Et c’est aux Calédoniens, et à eux seuls, de décider de leur avenir 

C’est un véritable pavé dans la mare, cette fois au plan national, que Luc Chatel a lancé cette nuit dans un communiqué à l’attention du Gouvernement Valls. A l’instar d’autres députés métropolitains tel que Thierry Mariani et Dominique Bussereau, le secrétaire Général de l’UMP demande également au Premier ministre de « préciser le périmètre et le calendrier exacts de la mission qu’il a confiée à Alain Christnacht et Jean-Francois Merle »

Le Front Pour l’Unité vigilant

Sur le caillou, l’ensemble des élus non-indépendantistes se sont étonnés, parfois avec des mots très durs, quant aux raisons qui ont poussé le Haut-fonctionnaire à vouloir être démis de ses fonctions en pleine visite ministérielle. Pour le membre du Front Pour l’Unité Grégoire Bernut :

Jean-Jacques Brot a présenté sa démission parce qu’il refuse de cautionner la politique d’abandon du Gouvernement à l’égard de la Nouvelle-Calédonie (…) on ne peut que saluer la décision d’un homme qui fait passer ses convictions avant son intérêt 

Plus circonspect, la présidente du gouvernement Cynthia Ligeard attend de connaitre les intentions de l’État et fait part de sa vigilance quant à la politique que le Gouvernement entend mener sur le territoire.

La première chose qu’il faut voir c’est si cette démission est prise en compte par l’État et si le départ annoncé de Jean-Jacques Brot se confirme effectivement, si c’est le cas, on ne peut que regretter le départ d’un homme qui s’est beaucoup investi sur les dossiers calédoniens 

Quant à son « style » si particulier, la présidente de l’exécutif local insiste sur le travail fourni et l’implication du représentant de l’État.

Qu’on aime ou pas le personnage, le tempérament, sa liberté, y’a une chose qu’on peut pas lui enlever c’est la manière dont il s’est saisi des dossiers au bénéfice de l’intérêt général des Calédoniens, moi je pense particulièrement à la séquence « vie chère », je pense aussi dans une expérience précédente en ce qui me concerne à la province sud, c’est l’accompagnement pour faire l’inscription à la RAMSAR de la zone du grand sud, ça a été un accompagnement qui a été déterminant

Ancien élu du congrès, Didier Leroux avait dès ce week-end fait part de son soutien au Haut-commissaire.

Je pense que quand un Haut Fonctionnaire qui a fait la carrière de Jean-Jacques Brot décide de démissionner, c’est qu’il fait passer ses convictions bien avant ses intérêts personnels, parce que son intérêt, à court et moyen terme, c’est bien évidement de ne rien dire et de faire ce qu’on lui demande 

Interrogé sur les raisons qui ont pu le pousser à agir, celui que les rumeurs placent comme un prochain candidat aux législatives explique : «Il ne doit pas être pas être d’accord sur ce qu’on lui a demandé de faire, ou sur ce que le Gouvernement souhaite faire en Nouvelle-Calédonie »

Calédonie Ensemble souhaite le maintien du Haut-commissaire

Contacté par téléphone, Gérard Poadja a réaffirmé son soutien à celui avec qui il avait travaillé lorsqu’il était président du congrès. Pour l’élu de la Province Nord, la période sensible de la fin de l’accord de Nouméa justifie une certaine stabilité des acteurs.

Moi je fais partie de ceux qui souhaitent que Jean-Jacques BROT reste le plus longtemps possible comme Haut-commissaire de la Nouvelle-Calédonie, surtout durant cette période délicate. C’est une mandature importante qui devrait aboutir à un référendum » Pour Gérard Poadja le haussaire est « quelqu’un qui a toujours fait respecter les choses dans l’intérêt de l’Etat 

A l’annonce de la nouvelle, Philippe Dunoyer, porte-parole de Calédonie Ensemble évoque « une déception, une tristesse plus exactement puisque si elle est acceptée par l’Etat [cette démission], la Nouvelle-Calédonie perdra un grand défenseur des intérêts de la Nouvelle-Calédonie ». Le président de la commission permanente du congrès rappelle également que le pays n’a pas toujours pu compter ces dernières années sur des Haut-commissaires à ce point investis dans la vie du territoire.

C’était un investissement total dans sa mission, ça permettait à l’Etat d’avoir un représentant très investi, mais aussi très écouté et très populaire, qui, à mon avis, a renforcé encore le rôle que l’Etat doit jouer en tant que 3ème partenaire de l’Accord, avec cette liberté de ton et ce courage qu’il a démontré, et qui n’ont pas forcement été rencontrés chez les précédents Haut-commissaire

“Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages !”

Interrogé également, Pascal Vittori a déclaré « regretter sa démission, c’était quelqu’un de très impliqué en Nouvelle-Calédonie, je l’appréciais beaucoup pour son travail, pour son sérieux, pour son implication ». Un constat partagé par Harold Martin. Même si l’ancien président du gouvernement a eu souvent maille à partir avec Jean-Jacques Brot, le maire de Paita se dit attristé et salue longuement le courage du Haut-commissaire :

Cette décision m’attriste parce que c’est quelqu’un d’une très grande valeur, j’ai une très grande estime pour lui, et j’ai vraiment une reconnaissance de ce qu’il a fait pour nous tous les calédoniens, pour ce qu’il a fait pour la France et ce qu’il a fait également pour la Calédonie française, la Calédonie qui veut rester dans la France, et je voudrais profiter de l’occasion pour dire que je salue son courage, sa lucidité et ses convictions, c’est un homme qui va jusqu’au bout de ses convictions. Dans ce métier du corps préfectoral, vous savez c’est plutôt rare, moi ça fait plus de 30 ans que je suis élu, c’est la première fois que je vois un Haut-commissaire qui va jusqu’au bout 

Quant à connaitre les raisons de cette annonce tonitruante en pleine visite ministérielle, Harold Martin s’épanche bien au-delà de ses collègues du congrès.

Jean-Jacques Brot est quelqu’un de très intègre, alors si il va jusqu’à poser sa démission, ce n’est pas par hasard, c’est parce que c’est grave, et c’est bien ça qui m’inquiète. Il a mis le doigt sur des sujets d’importance que le gouvernement socialiste veut nous faire avaler, il n’en ait d’ailleurs pas question ! 

Très prolixe, Harold Martin a conclue sur une charge en règle contre la ministre des Outre-mer et sa visite jusque-là jugée très consensuelle :

Je dis que sa démission veut dire beaucoup de choses ! On est arrivé à une période charnière là, et je considère la venue de la ministre de l’outremer où “tout le monde il est beau tout le monde il est gentil” et puis c’est le grand consensus et puis tout va bien etc,… mais comme dirait l’autre : faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages ! 

Du côté indépendantiste : regret ou félicité

Au sein de l’Union Calédonienne et selon un élu qui souhaite rester anonyme, le sentiment qui prédomine – particulièrement dans l’entourage de Gilbert Tyuienon – est d’être « enfin débarrassé » de Jean-Jacques Brot. Les affaires des listes électorales, de la visite de Canala sur la tombe de Machoro et de la plainte pour diffamation du vice-président contre le haussaire étant passées par là.

Contacté par téléphone, Paul Néaoutyine a lui déclaré ne pas vouloir s’exprimer pour le moment. Le président de la Province Nord sait bien que la décision de remplacer Jean-Jacques Brot ne saurait être effective avant le prochain conseil des ministres et attend certainement d’en savoir plus en la matière. Porte-parole du Palika Charles Washetine a regretté que cette démission intervienne pendant la période actuelle.

Le haussaire a posé sa démission, donc il appartient à sa hiérarchie de discuter et de prendre sa décision, à la foi sur les motifs et sur la suite à donner (…) ce que je regrette par contre, c’est que sa démission intervienne au moment où s’ouvre la période de gestion de la dernière mandature 

Pour autant, répondant aux premières attaques que subie la future mission Merle-Christnacht dans la presse, le vice-président de la Province des Iles a mis en cause les déclarations de responsables politiques non-indépendantistes et soutient sans réserve les deux missionnaires du Gouvernement.

Mais moi je trouve dommage que certains partenaires locaux, et je pense notamment à la droite locale qui bouge autour de cet événement, la démission de BROT, pour entrer dans des considérations un peu politicienne, une sorte de fuite en avant quand on dit qu’on assiste au largage de la Nouvelle-Calédonie (…) pour nous ce sont des personnalités [NDLR : Jean-François Merle et Alain Christnacht qui connaissent la question calédonienne et qui ont travaillées à la mise en place des différent accords, à la fois de Matignon, Oudinot ou de Nouméa, moi je considère que ces personnes-là sont tout à fait qualifiées 

Pour sa part, le représentant local du Parti Socialiste qui s’était vertement exprimé ce week-end contre le départ de Jean-Jacques Brot a déclaré ne plus vouloir se positionner publiquement… Selon certaines sources bien informées Michel Jorda serait au sein du mouvement socialiste en opposition avec certaines initiatives prises par les conseillers rocardiens du Premier ministre. Stéphane Henocque, déclare quant à lui « réfléchir à lancer une action de soutien ». Le président de Convergence-Pays avait en effet déjà participé en mars au mouvement de soutien au Haut-commissaire lorsque celui-ci avait été fragilisé par les positions de Victorin Lurel.

Il y a un heureux !

Dans le même temps, sur les réseaux sociaux, alors que l’affaire anime toutes les conversations, Seleone Tuulaki, membre de la liste indépendantiste dans le sud, salue la mise à l’écart du Haut-commissaire. Pour le meurtrier présumé de Guy Tamai, toujours placé sous contrôle judiciaire par le parquet, le départ de Jean-Jacques Brot est un pas en avant vers l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie…

Capture d’écran 2014-07-22 à 12.19.06

Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Eric

Non mais sans déconner, à part CE ils ont tous voulu son départ !!!

Et aujourd’hui ils veulent nous faire croire qu’ils le soutiennent ???
C’est du délire, mais bordel y a quelqu’un qui se souvient des pressions envoyé à Paris pour son renvoi…!!!
Ça a commencé dés son arrivée avec l’aéroport et ça n’a pas cessé depuis…!!!
Y s’ont pas de figure ces politiques, sans rire j’ai honte !!!
decennie

le haussaire cette empècheur de détourner des ronds faisait tache ! maintenant qu’il n’y a plus de “Brot” ils vont pouvoir s’abreuver directement a la source.A vos cartes, prêt , PILLEZ !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Floyd

Le FPU et l’UCF ne vont pas faire semblant de soutenir JJB pendant très longtemps. A mon avis, notre (ex) haussaire leur réserve une grosse surprise à tous ces turlupins.

Ouhhhh, I can hardly wait.
Saladin

Euhh, réaction de toute la classe politique ou rita a oublié du monde ?

(un) volontaire ?
Salam Alikoum
decennie

dans la classe y’en a qui ne levent jamais la main et ne font jamais leurs devoir, la maitresse dit souvent qu’ils n’ont rien a faire là, mais il parrait que c’est obligatoire jsuqu’en 2018.

Nestor

SELEONE  me  fait  penser  à  POL  POT  le ” messie ”  des  KHMERS ROUGES . Comme  notre  bon Seleone ,popol aimait  faire  parler  la poudre ,mais  ne crachait  pas  sur  le  coup  de  poing et le coup de pioche  aussi . SELEONE  notre   ”  POL  POT  DE ROUGE .”   Son  programme  4 grammes dans  chaque  poche  . , chaque  jour !!

kikiole

Le Kalépo en sursis devrait vite riper à Wallis demander l’indépendance de son ile.A quand la prochaine bagarre d’ivrognes  DUCON

N°1

Quand Lecren invite à une bourrade

kristalyn2
Laisser à l’ETAT ce qui est à l’ETAT, et à aux CALEDONIENS ce qui nous revient. Quels que soient les projets de l’ETAT concernant le devenir institutionnel de la NC, c’est à nous CALEDONIENS de décider pour nous.  Que le camp loyaliste dans son ensemble s’unisse et s’organise pour manifester notre ferme volonté de rester FRANCAIS. Pour la mission SOCIALISTE d’A. CHRISTNATCH et JF. MERLE, sachons les accueillir. Quant au prochain comité des signataires que nos représentants puissent convaincre l’ETAT des réalités démocratiques locales et  proposer  le dégel des listes électorales ratifié lors du dernier référundum ainsi que la tenue… Read more »
Seleone

Ce qui est marrant c de constater que le shérif squatte le blog au point d y voir sa colonie numérique .. Il manquerait qu il propose un mode d emploi de l espace et un tarif horaire, voir un taxe tant qu a faire.. 

terminatore

un peu de respect mon frère tu feras moins le fier qu’on tu gouteras la 471 je peux te le dire, quel que soit ton parti politique la bas ça n’existe pas, tu auras que tes couilles et tes points pour parler. tu  te cacheras pas derrière ton ordi

PSY

T’as oublié de prendre tes médocs ou t’as fumé la moquette ?

Clark

bouhouhouhou: le petit Séléoné y peu pas causer sans que le Clark l’embête!! 

Et Tamai? il peut encore causer, depuis qu’il a passé une soirée avec toi?

Mouton Noir

Redescend sur terre, tu planes. T’es sous exta ou quoi ?

Nestor

Aurons nous  droit  à  un POT  DE   DEPART avec  le HAUSSAIRE ? Cela aurait  de la gueule  Comme  SELEONE  vient de décuiter   ,il pourrait nous faire  une petite démonstration de  conneries variées (une  perle  SIRE) LE CREN nous ferait  un petit récital   au  piano  couché (nouvelle  discipline    pour  les  Jeux  Océaniens )  Demandons  à  la  CCI d’organiser  ce  RAOUT  car  ils  sont  supérieurs  à  BIGMALION. 

Manu Point de départ

Ce sont ceux qui dirigent la Nouvelle-Calédonie qui
créent toutes les conditions d’un enfer pour tous alors que le paradis est à un
simple claquement de doigts de nous!

La Nouvelle-Calédonie doit devenir le Point de départ d’un
nouveau monde meilleur. Cela est démontré depuis 10 ans au travers de diverses
actions miraculeuses bénéfiques à tous. La clique d’élus loyalistes comme
indépendantistes, Gomès, Martin, Frogier, Wamitan, Dunoyer, Liégeard etc…nous
privent tous de cela, soutenus par la justice, procureurs Claire Lanet et Hervé
Ansquer…Ils nous préparent l’enfer et ils semblant d’être surpris du fiasco
qu’ils préparent sciemment.

apox

Imaginons un instant qu’un ministre du gouvernement français actuel se serait mis dans des sales draps dans des circonstances analogues à celle de cette triste histoire de M. Boeuf,  comme le membre du gouv. local Lecren, d’après vous, le ministre en question, serait-il encore en place??????? Je ne parle même pas du meurtrier présumé!!!

Tema

Demandes à Floyd, il a l’air de faire partie de ceux qui comprennent que tu démissionnes pour un compte en suisse mais pas pour un mort.

apox

Bien que “nul n’est indispensable”, c’est tout de même triste car on sait qui on perd mais on ne pas qui on aura! Je trouve que pas mal de gens lui trouvaient tout de même des qualités. Et il en avait! Je ne peux que souhaiter son maintien.

wpDiscuz