Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie s’apprête à faire de sérieuses coupes sombres dans son budget de fonctionnement. Il est vrai qu’il lui manque 5 milliards de francs ! Mais dans ces conditions, qui sont ceux à qui l’on va demander des efforts ?

La situation est simple. Pour faire face aux difficultés, le gouvernement dans son budget 2015 va diminuer ses charges de fonctionnement de 10 % par rapport à l’exercice précédent. Il faut dire que ces deux dernières années, le gouvernement a eu la main lourde sur les dépenses dites d’intervention, puisqu’après une première salve en 2013 ces dépenses ont augmenté de plus de 15 % en 2014. Ce sont donc ces dépenses-là que le gouvernement entend restreindre et Thierry Cornaille en précise même les termes

Ce sont les dépenses en faveur des associations, soit privées, soit publiques, soit des établissements publics. Là, il y a un message aussi très fort à faire passer, bien entendu à l’attention de ces établissements ou de ces associations, de maîtriser également elles-mêmes leurs charges

Il faut dire que jusqu’à présent, les institutions avaient donné de bien mauvaises habitudes aux associations ou établissements publics visés aujourd’hui. Ces mauvaises habitudes ont constitué à verser subsides et subventions à qui les demandaient, sans prendre en compte la réalité des finances de ces organismes. Pourtant nombre d’associations ou d’établissements divers disposent de ressources propres importantes qu’il s’agisse, et pour ce citer que ces quelques exemples du CTOS, du théâtre de l’île, de RRB ou de la MIJ. La consigne qui va leur être passée, par le gouvernement d’une part, mais très certainement par les autres institutions sera de fonctionner au moins sur ces deux prochaines années sur les matelas qu’ils se sont constitués.

PARTAGER
Article précédentLa guerre des pesticides
Article suivantLe C.E.S : le machin à 200 patates
Ancien journaliste, aujourd’hui à la retraite, JNC a été l’un des tous premiers contributeurs officiels du média. Curieux, travailleur, attentif aux soubresauts de l’actualité, il sait conserver une certaine distance vis-à-vis de ses sujets. Volontiers pédagogue, jamais caricatural, souvent indigné, il conserve intact sa capacité à remettre en question la société calédonienne qu’il connait et décrit au jour le jour. Son crédo : « c’est l’actualité qui décide, pas nous »
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
resistzen
Avec le mille feuille étatico-provincio- administratif local, il est vain de parler de « restriction » : ce mot est d’ailleurs utilisé par le pouvoir pour communiquer  sur 2 points principaux : 1/ « nous demander plus rien, on a plus d’oseille » … 2/  » on va être obligé de vous taxer et retaxer c pas nous, c la situation et la crise qui l’ exige »..(le parallèle avec les 15 U dissous dans un séminaire fonction publique est à cet égard édifiant sur  le fait que les « restrictions » s’appliqueront parfois, et parfois pas,   selon l’arbitraire décisionnel des  « ZELUS »)La  vraie solution  d’une politique de restriction  ayant… Read more »
J33p

Yes Clitiss, taxer les véhicules en fonction de leur pollution … faire des opérations de promotion même gratuite « la voiture 400.000 NC sera forcément une voiture économique et peu polluante … » mais on en est loin ;)D’accord sur le fait que des restrictions il y en a besoin mais tous les budgets ne sont pas coupés … par contre certains essentiels le sont, gaffe à pas couper trop d’indispensable ça risque de se voir méchamment dans les conséquences …

clitiss woude

Rien que remettre en place une vraie vignette automobile basée sur le niveau de pollution, d’encombrement et de consommation du véhicule permettrait au bas mot d’apporter facilement 1 milliard par an dans les caisses. Mais bon, nos politiques sont apparemment spécialistes des mesures démagogiques et électoralistes sans voir plus loin que le bout de leur nez…

Mister Eric

C’est bien la preuve qu’ils ne savent même pas gérer un pays !
Ils savent faire de la politique, oui, mais ça c’est autre chose.

中国娘

je propose la suppression des hommes politiques qui ont largement prouvé leur incapacité totale à anticiper la gestion de 250 000 pin-pin sur un cailloux grand comme mon q … quartier

Moby Dick

Et RRB ???  « La fréquence aux couleurs de la F… Finance !« 

Janloupe Pahune

Je propose la suppression du sénat coutumier, sorte de machin inutile occupé par des gens qui nous bavent dessus. Et un terrain de camping sur l’espace alloué…

nam

Ta mentalité est un terrain de camping, à elle toute seule sauf que les tentes sont trouées.

Janloupe Pahune

Nem, tu t’y connais en matière de tantes… Ma biche !

nam

Causes toujours Ducon dérriére ton clavier, ton fonds de commerce c’est le racisme, petit minable que tu es.Les gens comme toi qui n’ont rien à dire sauf des insultes anti kanak, onles connait trop bien, mais on en a l’habitude, espéce d’importé.

Samael

Non pas le supprimer, mais qu’ils se débrouillent seul à trouver les fonds nécessaires à son fonctionnement. Comme par exemple  » imposer  » une cotisation aux kanak qui sont sous régime coutumier.

nam

Encore un français qui a tout compris.

nam

T’as raison, je rectifie encore un zor’qui n’a rien compris….

Samael

Pourquoi tu n’es pas français toi nam?

Nogius

La vocation d’un gouvernement n’est pas de distribuer de manière généreuse l’argent public à des associations de ceci ou de cela. Sinon, un rapport malsain de « vache à lait » d’une part, ou de clientélisme d’autre part va s’installer et beaucoup ne vont pas hésiter à s’engouffrer dans la brèche pour en profiter. Assainir ces pratiques, c’est assainir les rapports entre l’exécutif et les citoyens.

nam

Il suffit simplement de savoir ce que touchent comme salaire certains directeurs et directrices d’associationS

Samael

Encore moins à des radios…

wpDiscuz