Boiteux; le salaire de la discorde

18
3 445

j0382633_tcm141-223987

Ces dernières semaines beaucoup de choses ont été dites sur l’affaire dite « Boiteux ». Mais est ce qu’il ne faut pas chercher des raisons beaucoup plus simple dans le brusque changement de comportement de l’ex directrice des services fiscaux ? Des raisons notamment pécuniaires qui ont nourris des rancunes tenaces à l’égard de son employeur le gouvernement.

Lorsque Madame Boiteux a été nommée directrice des services fiscaux celle-ci a également été nommée conservateur des hypothèques de la Nouvelle-Calédonie. Elle percevait donc une rémunération classique de directrice mais également un surplus au titre de son statut de conservateur.

Pour information la rémunération du conservateur est calculée de la manière suivante ; à chaque transaction il perçoit un pourcentage du prix ou de l’évaluation de l’immeuble qui fait l’objet d’une publication. C’est l’évolution des prix de l’immobilier qui détermine rémunération des intéressés, et non la charge de travail ou l’augmentation du point d’indice comme c’est le cas pour les fonctionnaires lambda. Il s’agit de l’un des postes les plus enviés de la fonction publique, il est souvent attribué aux fonctionnaires en fin de carrière que l’on souhaite remercier

Madame Boiteux percevait donc au titre de cette fonction une rémunération qui pouvait aller de 20 à 30 millions par an, c’est à dire un surplus de salaire mensuel de deux millions à trois millions par rapport à sa rémunération de base, ce qui en faisait la fonctionnaire la mieux payée de la Nouvelle-Calédonie.

Depuis 1998, c’est plusieurs centaines de millions qui lui ont été versés. Si en métropole la durée moyenne d’occupation de ce poste est de deux à trois ans, Madame Boiteux l’occupait quant à elle depuis plus de dix ans.

Petit problème, la métropole a décidé le 1er janvier 2013, de mettre fin à cette rente de situation qui devenait inacceptable en proposant un nouveau texte ou le salaire du conservateur était supprimé et remplacé par un service des hypothèques. Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, par l’intermédiaire de Sonia BACKES, membre en charge de la fiscalité, a fait le choix de suivre la réforme métropolitaine, et par conséquent de supprimer le surplus de rémunération de Madame Boiteux.

Cette décision a valu la colère de l’ex directrice et pourrait expliquer son changement de comportement à l’égard du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et de Sonia BACKES en particulier.

De plus n’oublions pas que il y a quelques mois Pierre BRETEGNIER avait fait une proposition de délibération visant à réduire par deux le salaire du conservateur des hypothèques (de trois millions mensuels à 1,5 million). Cette délibération avait dans un premier temps était voté par l’union calédonienne en commission, puis finalement le parti indépendantiste avait pour des raisons obscures voté contre en séance plénière. Pierre BRETEGNIER a quant à lui vu son dossier fiscal transmis à des élus et des collaborateurs de Calédonie ensemble et de l’Union Calédonienne par Stéphanie Boiteux suite à cette affaire comme a pu le rappeler le président du gouvernement…

Cette baisse de salaire ne constitue t’elle pas le berceau de l’affaire boiteux…

Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
piters

Ok je suis d’accord mais personne ne connais les vraies causes et de son salaire c’est que des on dit ,avec des on dit on tue la personnes c’est bien connue , attendons la suite et s’avoir la vraie vérité que l’on ne saura peu entre j’aimais, ceci et un état de politique et certain veule tous simplement la virée

apox
Au sujet des séjours des fonctionnaires d’Etat en poste en NC, il y a des règles et il faut tout simplement les appliquer pour éviter toute dérive. Si Mme Boiteux devait rester 2 ans , + 2 ans , elle aurait dû réintégrer son corps d’origine en métropole depuis longtemps! Il y a toujours des passes-droit qui ne font que compliquer les choses. Le cas actuel de M Garcia (service du travail) aurait lui aussi repartir depuis plusieurs années mais comme il est protégé par le part travailliste, et pour cause……il est toujours en place malgré son arrêté de réintégration… Read more »
piters
Ho !que les contribuables sont assez dure avec Stéphanie, moi je connais cette personne qui vie sur mon ponton H de à Port Moselle, c’est une personne qui travaille beaucoup et qui à de grosses responsabilités pour la Nouvelle Calédonie ,et de son salaire qui et surement justifié ,que ce qui se plaigne et bien il fallait faire des étude au lieux de glandé et prendre sa place !!!pour moi il faut beaucoup de courage pour affronter tous ce monde qui accuse sen s’avoir ,et c’es plus facile de médisez, que d’encourager ,c’est un monde animale !!encore que les animaux… Read more »
Manu Point de Départ

Vous avez peut-être raison piters, je n’en sais rien. Ce que je sais par contre, c’est qu’un fonctionnaire qui gagne autant, c’est choquant quelque soit le travail fourni!

serpentar
10 ans qu’elle était à ce poste … au lieu des 2 ou 3 … !!!? Elle a du en serrer des paires de couilles (pour s y maintenir) avant d’abdiquer… Normal, celle qui était en face (malgré elle), ce coup ci, n’avait pas de couilles, mais avait de trop grosses mamelles, disproportionnées, pour les enserrer avec sa main menue. Je lui souhaite seulement d’avoir un peu de jugeote en reconsidérant sa position vis à vis de sa hiérarchie … en laissant couler le long fleuve tranquille. Les calédoniens sont en droit de se poser la question d’un possible remboursement… Read more »
Diogene
Cette attaque personnelle d’une fonctionnaire sur ses indemnités au titre de Conservateur des hypothèques est indigne, ignoble et ordurière. Elle a bénéficié de textes réglementaires qui existaient, et ce sont donc ces textes qu’il fallait critiquer et réformer. Ce qui a été fait. Je ne me prononce pas là sur les fautes commises ou non dans le cadre de son service, et sur lesquelles seule sa hiérarchie peut se prononcer. Quand dans un pays on se permet de critiquer un fonctionnaire, non pour un statut qu’il n’a pas créé, mais sur les avantages que ce statut lui confère, et qui… Read more »
piters

Ha oui aussi j’ai oublier !!elle à mis à sac un ami australien qui était a son compte ,il avait deux jumeaux de 3 mois quand elle lui à mis un bon contrôle fiscale ,il faisait uniquement des bâches de bateaux il était super compétant et d’un gentillesse extra dgéms na vraiment pas eu de chance ,elle lui à laissé quand même une brosse à dent !!!

piters

Ha !je la connais ne dit j’aimais bonjour!!! elle ma traiter de con sur le ponton H de port Moselle pour une voiture mal garé et cela ne lui à pas porté chance Perdu !!!

Gégé
Bonjour, A la lecture de cet article, il me semble nécessaire de réagir à certaines assertions (note : en linguistique et en philosophie, une assertion représente un énoncé considéré ou présenté comme vrai) et d’apporter quelques éléments factuels et documentés. 1) Concernant le statut du conservateur des hypothèques : il s’agissait d’une création très ancienne (corps fondé en 1771 puis statut fixé par une loi de 1799) manifestement en décalage avec le reste de la fonction publique puisque le conservateur était considéré comme opérant en tant que préposé de l’administration, et était responsable personnellement et pécuniairement (c-a-d financièrement) des erreurs… Read more »
Diogene
Heureusement qu’il y a des gens sur ce blog qui nous présentent seulement des faits, et non des jugements et des opinions sur les faits qu’ils nous font passer pour des faits. Je souhaiterais cependant reprendre une de tes analyses, celle concernant “l’attribution de la paternité ou de l’initiative de la suppression du statut du conservateur des hypothèques à Mme Backes” dans laquelle tu contestes cette paternité au gouvernement et à SB. Tu ajoutes, et cela corrige un peu cette analyse: “cette réforme aurait nécessairement été proposée par quelque membre du gouvernement que ce soit du moment qu’il fut en… Read more »
Floyd

Gros salaires, donc logiquement grosse feuille d’impôt, non?

Khazar

Et les élus qui auraient reçu ces informations ? Ne sont-ils pas complices d’une faute grave ?
Ils pourront toujours arguer qu’ils ne les avaient pas demandé… mais ça ne trompera personne. Pourquoi n’ont-ils pas dénoncé ces agissement dans ce cas-là ?

Achtung

ehhhhh voilà le fin mot de l’histoire. On comprend pk Bretegnier a été spécialement visé.
On conseille à Mme Boiteux de lâcher les affaires scandaleuse qu’on l’aurait empêchée de dénoncer, on verra si ça fait le poid.

wpDiscuz