Le film “L’ordre et la morale” de Kassovitz complètement démonté

80
11 566

l-ordre-et-la-morale-2011-3-g

« LE FILM DE KASSOVITZ EST TRÈS ÉLOIGNÉ DE LA VÉRITÉ »

Dans L’ordre et la morale Mathieu Kassovitz raconte sa version des événements d’Ouvéa en 1988. Le dijonnais Bernard Meunier, ancien membre du GIGN et otage dans la grotte d’Ouvéa, démonte dans les grandes largeurs la thèse du réalisateur et de son ancien patron Philippe Legorjus.

GazetteInfo : L’ordre et la morale de Mathieu Kassovitz est souvent qualifié de film partisan et orienté… Quel est votre sentiment ?

BERNARD MEUNIER : C’est un film qui m’a paru évidemment manichéen, manipulatoire, totalement partisan et très éloigné de la vérité. S’il avait été vendu comme un film inspiré de faits réels, cela ne m’aurait posé aucun problème. En revanche à partir du moment où Mathieu Kassovitz se répand sur les plateaux télé en affirmant qu’il a fait un film historique après avoir effectué dix ans d’enquête et entendu tous les protagonistes de cette affaire, cela me pose un vrai souci. Il se devait de se rapprocher au plus près de la vérité. Mathieu Kassovitz s’en est tenu uniquement aux témoignages des Kanaks et de Philippe Legorjus, l’ancien patron du GIGN… Ni le général Vidal, ni les gendarmes du GIGN, et aucun otage n’ont été entendus. Pas même Jean Bianconi, le substitut du procureur de l’époque qui a pourtant joué un rôle essentiel dans cette affaire.

Il y a plusieurs aspects sur lesquels la vérité a été édulcorée, voire même totalement réécrite selon vous… Cela commence dès le début du film avec l’attaque de la gendarmerie de Fayaoué…

On a effectivement la preuve par des documents (voir page 10) que des gendarmes ont été assassinés ou grièvement blessés à coups de tamioc et pas uniquement au fusil, comme le montre Kassovitz dans son film. Il faut savoir que les gendarmes n’étaient pas armés. Seul le lieutenant Florentin avait son arme puisqu’il rentrait de patrouille à ce moment-là.

« C’est un film manichéen, manipulatoire, totalement partisan »

Tout au long du film, Mathieu Kassovitz fait apparaître une rivalité palpable entre les gendarmes du GIGN et les militaires. Là encore, pure invention ?

Tout a fait. Je peux vous dire que nous travaillions ensemble. Pour ce qui est du GIGN nous étions employés à ratisser cette île pour trouver la grotte ou étaient retenus les otages. Nous nous occupions également des interrogatoires. Mathieu Kassovitz raconte à qui veut l’entendre que des interrogatoires musclés ont été pratiqués, que des Kanaks ont été jetés des hélicoptères ou qu’ils étaient attachés sur les capots des Jeep. Sérieusement où va-t-il chercher tout ça ? Vous imaginez bien que si de telles choses s’étaient produites il y aurait des photos, des documents, des témoignages. Là il n’y a rien. Tout est faux.

Il y a aussi l’image globalement positive que souhaite véhiculer le réalisateur sur les indépendantistes preneurs d’otages. Vous qui faisiez partie des otages volontaires du GIGN vous n’avez pas le même sentiment… Comment se sont comportés les Kanaks avec vous, et notamment leur leader Alfonse Dianou ?

Nous étions menacés quotidiennement. Un jour ils voulaient en descendre un, le lendemain un autre. Tous les prétextes étaient bons pour nous poser un canon sur la tempe. Nous n’avions rien à manger ni à boire.  Alfonse et Hilaire Dianou descendaient tous les jours dans la grotte pour nous menacer, la main tremblante sur la queue de détente. La tension montait un peu plus chaque jour.

Le film laisse pourtant croire que les Kanaks souhaitaient une issue pacifique… Là encore vous avez un autre sentiment… corroboré d’ailleurs par le rapport de la Ligue des droits de l’homme publié en 1989… En clair ils n’avaient pas l’intention de se rendre…

Absolument. Le rapport de la Ligue des droits de l’homme le montre très clairement, notamment à travers les déclarations du substitut du procureur Jean Bianconi. Ce dernier était en contact quotidien avec les ravisseurs. Les Kanaks étaient très clairs là-dessus. Ils ne voulaient pas être jugés par une « justice de blancs ». Ils estimaient qu’ils n’avaient pas tué les gendarmes de Fayaoué pour rien et qu’ils iraient jusqu’au bout. En clair qu’ils finiraient armes à la main en tuant tous les otages, à commencer par les gendarmes du GIGN.

Votre ancien patron Philippe Legorjus s’attribue le rôle de négociateur pendant cet épisode… ce que vous réfutez également…

Legorjus s’est positionné dans un premier temps comme négociateur, mais je dirais par accident. Jean Bianconi connaissait certains indépendantistes. Il a décidé de s’approcher d’eux pour nouer un contact. Philippe Legorjus sentant que la situation risquait de lui échapper l’a suivi bêtement et s’est fait prendre en otage. Sous la menace il a dit aux Kanaks qu’il était venu avec six de ses hommes. Nous n’avions pas d’autre choix que de nous porter volontaires pour nous rendre. Si nous ne l’avions pas fait il est évident qu’il allait exécuter un ou plusieurs otages. Après la violence de l’attaque de la brigade de Fayaoué nous savions qu’ils en étaient capables. Philippe Legorjus qui avait réussi la première nuit à se positionner comme médiateur sera relâché le lendemain. Contrairement à ce que l’on voit dans le film il ne reviendra jamais dans la grotte et n’aura plus de contact avec nous ni avec Alfonse Dianou. Le seul qui revenait tous les jours c’est Jean Bianconi, le véritable négociateur dans cette histoire… Son véritable statut lui a été volé par Legorjus…

La veille de l’assaut, Jean Bianconi, sur son initiative, réussit à vous faire passer des armes et une clé de menotte… Un rôle que s’attribue une fois encore Philippe Legorjus…

Absolument. Cette idée de passer les armes n’était en rien l’idée de Philippe Legorjus mais bien celle de Jean Bianconi. Les autres membres du GIGN avaient d’ailleurs tenté de l’en dissuader puisqu’il était fouillé dès qu’il arrivait à la grotte. Jean Bianconi a insisté sentant bien que sans ces armes nous allions tous y rester…

Le rôle exact de Legorjus pendant l’assaut est également ambigu… Le film nous le présente, héroïque, menant l’opération de libération. Là encore la réalité est tout autre ?

Archi-faux ! Il n’a pas participé à l’assaut puisqu’il est resté caché derrière un rocher avec un magasinier. Il n’a pas du tout avancé avec les hommes du GIGN qui étaient en progression vers la grotte. Cela d’ailleurs lui a été reproché en débriefing de retour à l’unité. Il nous avait d’ailleurs avoué ne pas avoir été dans la capacité physique et mentale de participer à l’assaut, fatigué par sa soi-disant semaine de négociations.

« Philippe Legorjus n’a pas participé à l’assaut »

D’ailleurs il quittera le GIGN peu de temps après …  
Il avait perdu toute crédibilité et n’avait plus l’aval de ses hommes…

Au lendemain de l’opération Victor, des rumeurs d’exécutions sommaires perpétrées par des militaires se sont répandues… Que savez-vous là-dessus ?

Des rumeurs sont effectivement apparues quelques jours après. Aucune enquête ni autopsie n’a pu prouver quoi que ce soit. Quand je suis sorti de la grotte, je peux vous dire que l’assaut était terminé et qu’aucun coup de feu n’a été tiré.

Philippe Legorjus affirme pourtant aujourd’hui qu’il s’est passé des choses peu glorieuses à la fin de l’assaut…

Il n’a pas toujours dit ça. Interrogé à plusieurs reprises par Le Monde en mai 1988 il dira que c’est inacceptable de croire de telles rumeurs alors que personne n’avait vu de pareils agissements. Il dira même que tous les Kanaks morts avaient une arme à la main. Philippe Legorjus a quand même la faculté de dire tout et son contraire dans cette affaire.

En revanche il a été prouvé qu’un officier de gendarmerie a porté des coups sur le leader des preneurs d’otages, Alfonse Dianou ?

Effectivement. Le commandant de l’escadron dont étaient issus les quatre morts de la gendarmerie de Fayaoué a porté des coups à Alfonse Dianou. Cet officier a d’ailleurs été sanctionné pour ces agissements… (* voir précisions en fin d’interview)

Mathieu Kassovitz n’hésite pas à parler d’un « film de réconciliation ». C’est votre sentiment ?

Réconciliation entre qui et qui finalement ? Personnellement je ne connais pas de Français, de militaires ou de gendarmes anti Kanaks. Nous sommes intervenus en Nouvelle-Calédonie comme nous aurions pu intervenir en Corse ou en Auvergne. Très honnêtement je ne vois pas de quoi il parle… .

* Après vérification auprès de la Direction générale de la gendarmerie nationale, il s’avère qu’un officier en charge du transport d’Alfonse Dianou après l’assaut du 5 mai 1988 a bien été suspendu de son commandement en date du 31 mai 1988. Une décision annulée le 1er juillet 1988 sur décision du tribunal administratif.

« ÇA ME DÉSOLE »

Éric Moulié était au GIGN entre 1983 et 1998. Son père est l’une des victimes de l’attaque sanglante de Fayaoué. À l’occasion de la sortie de L’ordre et la morale, l’ancien gendarme dénonce la version soutenue par le duo Legorjus / Kassovitz.

CCF01112011_00000

GazetteInfo : Votre père était l’un des gendarmes assassinés par les indépendantistes kanaks lors de l’attaque de la gendarmerie de Fayaoué… Et contrairement à ce qu’affirme Matthieu Kassovitz, il n’est pas mort à la suite de ses blessures par arme à feu …

ÉRIC MOULIÉ : Je ne peux pas croire une seconde que Mathieu Kassovitz ait fait dix ans d’enquête pour réaliser son film. Il n’a pas mené son enquête comme il aurait dû. À aucun moment nous n’avons été sollicités, excepté Philippe Legorjus. J’ai eu l’occasion d’assister à une avant-première en présence de Mathieu Kassovitz et Philippe Legorjus. Une avant-première durant laquelle ils disaient que les gendarmes avaient été tués par armes à feu. J’ai pris la parole pour dire que j’avais en ma possession un document prouvant que mon père était mort à la suite de coups portés par arme blanche. Ils n’ont rien trouvé de mieux à dire qu’ils avaient cherché à me joindre sans succès, et qu’ils n’étaient pas au courant de l’existence de ce document. Ils n’ont délibérément pas cherché à avoir tous les sons de cloche. D’ailleurs le lendemain de cette avant-première, Mathieu Kassovitz continuait à raconter que les gendarmes n’avaient pas été tués à l’arme blanche. Ça me désole.

Que savez-vous de cette attaque et de l’ambiance qui régnait en Nouvelle-Calédonie avant ces événements ?

Avant de se faire assassiner, mon père avait envoyé des courriers à ma mère dans lesquels il écrivait que la situation était très chaude depuis quelques semaines, qu’ils faisaient très attention quand ils allaient se baigner parce qu’ils se faisaient caillasser. C’est pour ces raisons que mon père ne voulait plus que les Kanaks rentrent dans la gendarmerie pour vendre leur poisson comme ils le faisaient tous les matins. Un infirmier présent ce jour-là m’a raconté la scène dans le détail. Les Kanaks ont frappé un gendarme à coup de tamioc, mon père a couru vers l’armurerie, il a pris un coup de fusil non mortel derrière la tête, avant d’être achevé à coups de tamioc par Alphonse Dianou lui-même. Dianou se vantera d’ailleurs par la suite d’avoir tué mon père. Tout est écrit noir sur blanc dans le rapport de la Ligue des droits de L’homme. Matthieu Kassovitz dit qu’il s’est appuyé sur ce rapport pour faire son film, mais ça, étonnamment, il ne l’aura pas retenu…

« Les plus grandes guerres de Legorjus c’était le tennis-ballon au gymnase ! »

C’est un doux euphémisme de dire que vous êtes remonté contre votre ancien patron Philippe Legorjus ?

Quand je vois Philippe Legorjus raconter à la télévision que des actions comme celle d’Ouvéa il en a connu plusieurs dans sa carrière, je crois rêver. Quand il est passé opérationnel au GIGN, j’y étais déjà, et quand il est parti, j’y étais encore. Et je peux vous dire que les plus grandes guerres de Philippe Legorjus c’était le tennis-ballon au gymnase ! Les grandes interventions que nous avons menées quand il était au groupe il n’y a même pas participé. Après, quand il dit qu’il est parti du GIGN c’est faux, il est parti parce qu’il aurait été mis au placard, plus personne ne voulait de lui après les événements d’Ouvéa. Quand on voit d’ailleurs Philippe Legorjus monter les hommes à l’assaut dans le film c’est une ineptie, tout le monde est unanime là-dessus. Il serait intéressant que quelqu’un se penche sur la réelle biographie de Philippe Legorjus au GIGN. Je crois que Legorjus a manipulé Kassovitz… Et ce dernier était finalement très content de se faire manipuler. Les propos de Legorjus rentraient parfaitement dans la ligne intellectuelle que s’était fixée Kassovitz sur l’affaire d’Ouvéa… Les gentils Kanaks contre les méchants militaires.

En 1989 une amnistie générale concernant les deux parties a été votée. D’après vous, les rapports de constatations faisant état de l’utilisation d’armes blanches sur les gendarmes ont été biffés, dans le but de favoriser l’amnésie des auteurs…

On sait que plusieurs gendarmes ont été touchés par armes blanches. Un ou deux mois après, ces blessures au tamioc n’apparaissaient plus nulle part… sur aucun document, tout cela pour laisser penser que les gendarmes avaient été tués par armes à feu. Sauf celui de mon père qui n’a pas pu être modifié. Il y a eu une falsification volontaire des documents pour cacher la barbarie de l’assaut .

Source: http://www.gazetteinfo.fr

PARTAGER
Article précédentMenteur
Article suivant“C’EST CELUI QUI DIT QUI EST !”
Créateur le 18 octobre 2006 du blog Calédosphère, Franck Thériaux est papa à temps plein d'une petite fille née le 1er Juin 2012. Selon son entourage, il passe beaucoup trop de temps sur internet… Membre émérite de la rédaction, il vit aujourd'hui en métropole après 23 belles années passées sur le Caillou. Il est en contact quotidien avec l’équipe et continue à participer à la vie de son « bébé numérique »
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
jubile
Ce film, sur lequel vous polémiquez avec tant d’agilité, représente une lecture de l’histoire “vue par les kanak”. Il faut lire le livre d’Amin Maalouf, “Les croisades vues par les arabes” (nul n’est prophète en son pays ;o) et toutes les dénégations restent stériles, voire mesquines. Par ailleurs, si fiction il y a, il n’en reste pas moins que certaines questions restent posées… et c’est ce qui devrait importer aux uns comme aux autres. Exigez les réponses ! Il est extrêmement regrettable que cette négation de “l’autre” (comme dans certains couples…) vous amène à tant de déchirements “d’enfants gâtés” autour… Read more »
Laurent de Coudenhove

Merci jubile.
Mais pour la polémique, c’est juste pour parler. Du côté Français, il y a eu amnistie et côté Kanak, il y a eu coutume.
Donc nous, on blablate

nam
Je rappelle le contexte d’ Ouvéa, 6 mois après l’acquittement des 7 responsables de la tuerie de Hienghéne (27 octobre 1987) le choix d’un référendum pour ou contre l’indépendance (avec une durée de résidence de 3 ans) décidé par Chirac et Pons,(13 septembre 1987 ) Le votre à l’Onu de la reconnaissance du droit inaliénable du peuple Kanak à l’autodétermination et à l’indépendance (résolution du 2 Decembre 1986) Le nouveau statut Pons avec un redécoupage des régions qui doit être fait parallèlement à l’élection présidentielle (Miterrand/Chirac) et allant à l’encontre du statut Pisani, qui a conduit le Flnks à le… Read more »
jubile

bonjour, y aurait-il une censure dans ce fil de discussion ?
J’ai écrit un texte il y a 3 jours…qui semble avoir disparu ! (en tout cas non publié)
Il est regrettable que la pensée unique semble vous animer, la consanguinité ne vous rendra pas plus audible (ni crédible).

ankou

Repasses ton texte pour voir S T P

jubile
Il a été écrasé par disqus puisque je l’ai mis en ligne directement et ça me gonfle de recommencer ! La rivière ne coule jamais 2 fois au même endroit. Bon vent ! jubile De : Disqus Répondre à : Disqus Date : Mon, 09 Dec 2013 23:22:49 -0000 À : Bruno Van Peteghem Objet : Re: New comment posted on Le film « L’ordre et la morale » de Kassovitz complètement démonté Settings A new comment was posted on CALEDOSPHERE ankou Repasses ton texte pour voir S T P6:22 p.m., Monday Dec. 9 Reply to ankou ankou’s comment is in reply… Read more »
Inforétif
jubile, ça m’est arrivé aussi, notamment pour des textes un peu longs : apparemment il faut laisser au système disqus utilisé sur ce blog (hélas, car foireux par rapport au système précédent) le temps d’enregistrer le message avant de passer à autre chose : tant que, à droite de votre pseudo, est inscrit “dans quelques secondes”, il ne faut cliquer nulle part. C’est particulièrement énervant si on n’a pas pris la précaution de sauvegarder son texte puisque ça oblige à le refaire. Sinon, à part ce problème de Disqus, le blog me semble peu ou pas critiquable au plan de… Read more »
jubile
DommageŠ le temps passé est perdu et ne se rattrape jamais. La rivière ne coule pas 2 fois au même endroit. Et puis ce n’est pas si important, puisque c’est parti dans l’univers. Le Kdo pour l’inconscient collectif ;o)) Bon vent Jubile De : Disqus Répondre à : Disqus Date : Mon, 09 Dec 2013 18:22:43 -0000 À : Bruno Van Peteghem Objet : Re: New comment posted on Le film « L’ordre et la morale » de Kassovitz complètement démonté Settings A new comment was posted on CALEDOSPHERE Inforétif (Guest): jubile, ça m’est arrivé aussi, notamment pour des textes un peu… Read more »
Laurent de Coudenhove

Et comme elle n’es t pas une armée mexicaine, elle reconnaitra aisément la présence qu’ont prévalut 19

Inforétif

3 + pour une phrase parfaitement incompréhensible, y a comme un problème là . . .

Laurent de Coudenhove

24 morts mais que veut dire la mort si l’on est dans l’action ?

decennie

mais que veut dire l’action s’il n’y a que des morts ?

Laurent de Coudenhove

Pour pouvoir lire cette phrase, je reconnais qu’il faut être vivant.

Laurent de Coudenhove

Même des milliards de fois, cela reste un nombre

Inforétif

?????????????????????????????

Laurent de Coudenhove

Et donc pour fignoler Inforétif,
si déjà, on acceptait l’acception un homme = un homme

Inforétif

Pourquoi, vous avez le sentiment que je ne l’accepte pas ? Autrement dit que je suis raciste ?

Laurent de Coudenhove

Non, ce n’est pas obligatoirement du racisme :
– cela peut être de l’égoïsme
– du racisme
– du misanthropisme
Et je te parlais à toi pour l’équation que j’avais retiré de notre décomposition mathématique x = x
Impossible à calculer mais impossible de dénigrer.

ankou

D’ après le livre “les mystères d’ OUVEA ” de Patrick Forestier 1988 .Un lance- flamme est utilisé pour neutraliser l’AA 52 des ravisseurs(AA =une mitrailleuse)des tireurs d’élite ont tué quelques ravisseurs d’une balle dans la tête .

Laurent de Coudenhove
Je n’ai pas vu ce film et je n’étais pas sur place, donc… ce que je vais écrire n’a pas de but, à part de relever des mensonges personnels. Ce Monsieur Bernard MEUNIER : – Alors qu’il nous dit que les gendarmes se sentaient menacés et étaient sur le pied de guerre, il nous informe que contrairement à la règle, les 31 gendarmes se baladaient sans arme dans la gendarmerie. Peut-être sous-entend-il qu’ils étaient tous au repos ? NON, MAIS LA IL VEUT FAIRE PASSER LA GENDARMERIE POUR DES CONS OU QUOI ? – Ensuite, il nous dit qu’il y… Read more »
Frank
Monsieur Coudenhove, vos remarques sont d’un bêtise sans nom, à l’instar de celle qui caractérise cette sous-merde gauchiste de kassowitz qui, pour véhiculer ses mensonges idéologiques, n’hésite pas à manipuler des esprits naïfs au moyen d’un mauvais film de propagande. Il doit être friand des exemples produits par les dictatures communistes ! Connaissez-vous sans faille les règles qui régissent la Gendarmerie ? Visiblement, non ! Pourtant, vous n’hésitez pas à en parler… même si c’est sans savoir. La coopération entre les militaires ne tire pas son succès du leadership extraordinaire d’un de ses chefs. La hiérarchie a cela de bon… Read more »
Laurent de Coudenhove

Hé débile, quand t’auras marché comme moi du Nord au sud de la France comme de la Nouvelle-Calédonie, en t’arrêtant à chaque fois qu’il y avait quelqu’un, tu pourras parler.
Parce que mes amis les Gendarmes, malgré leur vigilance n’ont pu que remarquer que l’on ne pouvait pas me protéger de la Vie.
Alors Franck, avec ton uniforme, et ta protection gendarmesque (ben oui, ils font attention à l’intendance)… quand tu auras osé mettre le nez dehors de ta caserne, tu parleras.

Laurent de Coudenhove

Et quoi les règles qui régissent une caserne ?
Tu crois qu’elles disent : c’est la fête ?

Laurent de Coudenhove

Et pour l’aventure anti-colonialiste primaire, je t’ai pas attendu.
Seulement comme je suis un pacifiste, j’attends que le poulet se plume tout seul et se mette dans la casserole.

Laurent de Coudenhove

Et c’est pas de la sorcellerie, c’est juste profiter de la bêtise des oiseaux.

Frank
Mon cher LdC, votre bouche grande ouverte me rappelle celle qui permet aux égouts de déverser leur flot de merde. Vous vous prenez pour un baroudeur, un “je sais tout et je t’emmerde” ! Grand bien vous fasse ! Sachez que “mon nez” fut hors de la caserne à de maintes reprises et pas seulement pour sécuriser les aéroports. Encore une fois, vous déblatérez ! Vous pérorez ! Pacifiste ?!!! Avec une verve aussi diarrhéique que celle que vous servez, vous devriez pourtant vous attendre davantage à des retours de bâtons qu’à des félicitations. Cela dit, l’injure est aisée lorsqu’on… Read more »
Laurent de Coudenhove
Bonjour Franck, tu as raison : je venais de me réveiller lorsque je suis tombé sur ton post et j’ai peut-être été un peu cassant. Cependant, Tu admettras que si 30 gendarmes sur 31 étaient désarmés… cela ne correspond pas aux règles d’une caserne, surtout renforcée pour troubles… Deuxièmement, sortir son nez avec son groupe d’intervention, un FAMAS, quelques grenades et des lance-flammes, le soutien logistique et le couvert aérien, ce n’est pas tout à fait ce que je te proposais comme aventure linguistique… Ensuite, débile n’était que pour situer le niveau de ta réponse… Et t’inquiètes pas pour les… Read more »
Inforétif
“si le fait que les habitants maltraités soient des Kanak famille avec les preneurs d’otages leur enlève une quelconque crédibilité” Savez-vous ce qui aurait pu inciter à ces mauvais traitements, Laurent ? Si c’était pour obtenir les renseignements nécessaires au succès de l’opération de libération, notamment le lieu de détention des otages que ces habitants n’auraient pas voulu leur communiquer de bon gré, ils étaient on ne peut plus justifiés, et d’autant plus que 4 de leurs collègues avaient été massacrés sans raisons, traîtreusement et sauvagement quelques jours auparavant dans leur gendarmerie, ce qui ne présageait guère d’un avenir radieux… Read more »
Laurent de Coudenhove

Inforétif, la Révolution Française a fait combien de morts ? La Révolution Kanak a fait combien de morts ? d’un côté une constitution, de l’autre des accords… Les deux arrachés !
Tu m’excuseras, mais tu vois, quand on boude autant des hommes, c’est con

Inforétif
“La Révolution Kanak a fait combien de morts ?” Allez expliquer aux familles des 4 gendarmes ainsi assassinées et des gendarmes pris en otage et dont le seul crime était de rendre service chaque jour à la population de l’ile que c’était bien peu de choses, finalement. Laurent, vous comparez 2 “révolutions” qui ont eu lieu à 2 siècles d’intervalle, c’est absurde. Au 18° siècle en Europe, la troupe tirait au canon sur les barricades des révolutionnaires qui n’avaient pas été tués par la mitraille reçue auparavant après somation, à Ouvéa les gendarmes ont été assassinés sans somation et sans… Read more »
Laurent de Coudenhove

Ben oui, en France, on honore ceux qui sont tombés lorsque leurs valeurs sont reconnues comme fondamentalement Françaises.
Et quand ils ont bien voulu mettre le nez dedans, ils n’ont pu qu’aller mettre une gerbe et contribuer à leur liberté, à leur égalité.
Il n’empêche que la France, malgré le fait qu’elle soit obligée de lutter, n’a pas baissé les bras pour affirmer ses valeurs.
Et oui, Merci la France, parce que s’il n’y avait que nos “entre blancs” locaux, LKU aurait fait ses 28 ans… parce qu’en plus, il est du genre à claquer des grèves pour un crachat.

Inforétif

LKU aurait fait ses 28 ans…
Bof, il y a bien encore quelques stalinophiles, pourquoi pas vous, Laurent, en LKUphile ?
Toujours est-il que vous êtes le 2° à oser le parallèle entre LKU et Mandela, pourtant à l’exact opposé l’un de l’autre sur tous les plans : vous continuez donc dans votre attitude d’ado attardé, c’est un peu pénible, vous allez bientôt perdre votre dernier lecteur et interlocuteur sur ce blog.

Laurent de Coudenhove

Côté Napalm, c’est pas mal en remplacement des canons…
et les pavés remplacés par la plage

Inforétif

Napalm ? ? ?

Inforétif

Napalm contre une mitrailleuse à Ouvéa, Laurent, petit détail que vous négligez évidemment… Et personne n’a été tué par ce napalm, ce n’était pas le but.

Laurent de Coudenhove

Ben oui, c’était pas le but mais ils ont réussi à faire un carton plein.
Par contre y’en a eu un qu’a eu droit à une petite ballade à la romaine à travers Ouvéa. Jusqu’à ce que mort s’ensuive… BOh une petite heure 1/2 à dire tata.

Inforétif

Les victimes furent d’abord les gendarmes assassinés dans leur caserne. L’attaque de la grotte n’est qu’une conséquence de la prise d’otages ajoutée à ces assassinats, comme si ils n’avaient pas suffi. Les preneurs d’otages ont refusé de rendre leurs otages et de se rendre eux-mêmes, ajoutant encore des morts chez les forces de l’ordre. Mais pour vous, Laurent, tout cela est normal et excusable, ce qui vous scandalise c’est juste la mort d’assassins + preneurs d’otages innocents jusqu’au-boutistes. Dans ce cas, mieux vaut qu’on en reste là.

Laurent de Coudenhove

J’ai jamais dit que cela me scandalise : j’ai juste dit que ça avait pas coûté trop cher. La Vie, c’est précieux.
Et c’est ce que l’on appelle une révolution quand l’on s’en prend à l’Etat : c’est pour le faire réfléchir, lui. Et vous avez vu ce qu’il a répondu.
Par contre, s’en prendre à l’Etat, il ne faut pas oublier le rôle des gendarmes, ils en sont les représentants… et si quelque chose ne va pas, ils sont responsables de l’amélioration par l’exécution de la loi. Et la loi 1 : dit protection.

Inforétif

Oui, pour faire “réfléchir” l’état, on peut aussi assassiner un préfet dans le dos, et nier ce crime quand on a fini pas se faire alpaguer : je vous accorde que les assassins d’Ouvéa n’ont pas eu le monopole de l’ignominie, elle est universelle chez les “révolutionnaires” (mafieux, en plus, en Corse, c’est donc pire) incapables de réflexion et surtout d’humanité.

Laurent de Coudenhove

Vous connaissez plus la Corse que la Nouvelle-Calédonie ?

Inforétif

Eviter quand même de confondre l’histoire avec la géographie, surtout physique…

Inforétif

Les indépendantistes y sont encore plus minoritaires qu’en NC, mais font encore plus chier la majorité, avec des dérives mafieuses parfaitement écœurantes. Et pourtant le “peuple corse” est reconnu depuis longtemps et particulièrement choyé par l’état, avec une infinité de mesures de ségrégation positive sans équivalent dans le reste du Monde. Le problème c’est qu’à force de tirer sur la corde elle va finir par se casser, définitivement.

Laurent de Coudenhove

Et tu oses parler de peuple Corse en disant : nous les choyons mais non, là aussi ils vous ont bouffé. Pourquoi ? parce que vous l’avez bouffée

Inforétif
Mon cher, quelle région de la France ne lui a pas été rattachée par annexion ? Ce qui importe seule, c’est l’opinion majoritaire des Corses sur le reste de la France : ils veulent continuer à en faire partie pour ne surtout pas tomber entre les pattes des nationalistes le plus souvent mafieux pour les plus violents, et donc ne pas non plus retomber dans la situation catastrophique qui prévalait avant le rattachement. Faites le parallèle avec la NC, vous comprendrez mieux la position des non-indépendantistes, parmi lesquels bien plus de Kanak que vous ne le pensez, ils ne sont… Read more »
Laurent de Coudenhove

Ben, c’est sur, on va bien rigoler parce que les Corses, eux, n’ont pas de citoyenneté, ni de gel, et donc nos amis les retraités installés sur l’Ile de Beauté, n’ont pas du tout envie de perdre leur Marrakech Français.

Laurent de Coudenhove

ben oui, c’est sur : vue sur mer… pieds dans l’eau et ça parle Français et même c’est chez nous, indivisible, c’est marqué, c’est marqué

Inforétif
“bouffée” : quel introuvable complément d’objet nous vaut cet accord au féminin ? Par ailleurs revoyez l’histoire de la Corse, ça me semble fort nécessaire : pensez-vous sérieusement qu’elle fut conquise militairement par le reste de la France et qu’elle est actuellement colonisée, pillée, martyrisée, humiliée et tout ce que pourrait produire le vagabondage de votre imagination par trop subjective ? Trop de Corses (la plupart étant des gens charmants, comme il en existe partout) se comportent en France “continentale” comme “chez eux”, menaçant de représailles physiques les personnes honnêtes qui s’opposent à leur tentatives d’extorsion, et j’en ai eu… Read more »
Laurent de Coudenhove

Pour faMille proche, je te répondrais plus bas
Vous voulez bien des Corses, vous vouliez bien des Arabes mais quand vous y étiez chez vous…

Inforétif

lire : “faMille proche”

Laurent de Coudenhove

Mais excusez-moi, vous n’êtes pas racistes : les enfants qui travaillent à partir de 8 ans, on prenait les Français, pas de problème. C’est juste que lorsque vous pourrez être entre cartier dans votre station spatiale, vous serez content… Vous nous la laissez cette terre… beurk

Inforétif

Comprends pas, là non plus. Laurent quand vous sentez que vos idées ne sont pas claires, abstenez-vous et attendez un moment plus propice, par respect pour vos lecteurs.

Laurent de Coudenhove

1848 : 1è loi du travail interdisant de faire travailler des enfants de moins de 8 ans… Elle est pas magnifique votre vision de la Vie ?
Et c’est pas toi Inforétif qui va me dire que la terre c’est pas sale.. ya pleins de microbes… beurk
Vivement la sanatmosphère…

ankou

Avant d être capitaine Legorjus a fait une formation GIGN .Les formations commandos, plongeur para sont très difficiles 60% d’échec en moyenne Sans compter qu’ils sont passés en pré-sélection . Donc si Legorjus est capitaine D’un groupe ,il est capable La Gendarmerie Française n’est pas une “armée mexicaine”.

ankou

C’est l’adju Lançon qui a fait le rapport sur OUVEA cela s’explique :pas une arme à feu récupérée ;pas de télés pas le moindre pied de cannabis !! Donc faut bien expliquer les morts ,il nous reste que :mort de soif, mort de fatigue”, s’est tué avec son tamioc en ouvrant une urne…. une huitre “,mort de rire !!!

Inforétif
Laurent, comme d’habitude vous “parlez” sans trop savoir. “’il y a une façon civilisée de faire la guerre : les armes à feu… ” Si on vous donne le choix pour vous tuer, vous optez pour le découpage à coups de hache ou bien la vitesse de pénétration d’une balle ? “19 preneurs d’otages tués, 12 avec une balle dans la tête.” Tirer protégé derrière un rocher c’est protéger son corps, pas sa tête, ceci expliquant au moins en partie cela. “Les Kanak, privés de solution, ont agi.” C’est vrai qu’à Ouvéa colonisée, martyrisée, la vie était devenue insupportable pour… Read more »
ankou

D’après mes souvenirs les commandos avaient un fidèle lance-flammes :l’ odeur sans le bruit !! ;De plus quand tu attaque en “voltigeur” tu ne peux viser la tête , tu rafale ” courtes” .Donc tirons les conclusions logiques

ankou

La dague est en dotation aux ” commando marine”,avec une formation. Pour ouvrir les conserves ?

Inforétif

“Pour ouvrir les conserves ?”
Pour tuer quand on n’a plus de munitions ou quand la discrétion s’impose et qu’il faut éviter le bruit des détonations, mais ce n’était pas le cas lors de l’attaque de cette gendarmerie.

ankou

Bien vu une dague se “place” très bien entre les côtes ” gauche 4 et 5 ” entre l’omoplate et la clavicule le cou aussi est un bon choix mais un beau geste s’impose , Que seul un ” artiste ” réalise. RAMBO n’ a pas ce matériel .

CroMignonRAF

Ben c’est sur, je choisis le pétard…

ankou

Comme BOB un gros pétard ,on fait tourner !!

Franck Theriaux
Laurent de Coudenhove

Ben en fait, je m’en doute.
Mais j’ai pour le moment aucune envie de le voir. 🙂

dom

vous avez les temoignages de personnes qui etait la au moment des faits,je pense qu’il y a aucun commentaire a faire la dessus,la verité tel qu’elle est , finie toujours par sortir meme du fumier a ce cineaste

vincent

encore des témoignages! pour la ligue des “droits de l’homme” mais cette fois-ci de l’union européenne!!!

Eric

Dis et redis depuis le début…
Franck, c’est vrai çà pourquoi tu reviens sur ce sujet comme çà…???

C’est une sorte de mea-culpa ???
Tu as enfin mesuré la misérabilité du film et de ce qu’il véhicule comme fadaises…???

Franck Theriaux

je reviens sur le sujet car il a le mérite d’être débattu suite à ce nouveau témoignage. Dois-je encore me justifier après 7 ans sur le caractère de mes publications 🙂

Eric

Nouveau témoignage ???
Sans déconner, le témoignage de M. Meunier serait un “nouveau témoignage”…
Non Franck, nous savons tout ça depuis l’origine des faits et nous l’avions déjà dit et écrit, rien de neuf dans tout ça ???
Et c’est même la raison pour laquelle on s’est pris la tête depuis le début avec ce film dont on a toujours dit qu’il était plus qu’orienté…!!!

Mister Eric

La ” morale ” de l’histoire, c’est que Mathieu a menti.

ankou

Ne pas oublier que le “comité” FLNKS d’ OUVEA était aussi manipulé par celui de NOUMEA .car contrairement à la légende YEYE ,JM T n’étaient pas des saints.

wpDiscuz