Convergence-Pays en route pour Nouméa

8
3 787

convergence pays

C’est donc uniquement sur Nouméa que le parti de Stéphane Henocque présente une liste pour les élections municipales. Bertrand Cherrier, le fils de l’ancien sénateur, y a réussi à regrouper une équipe autour de son projet.

Avec 4,60% des voix obtenues lors des législatives de 2012, Convergence-Pays entend bien peser sur le cours de l’élection dans la plus importante commune du territoire. Avant que son président Stéphane Henocque recouvre son éligibilité pour les provinciales, il a donc confié à Bertrand Cherrier le soin de réunir une liste pour défendre le programme du mouvement axé sur la citoyenneté et vivre-ensemble. Avec pour slogan « Cultivons notre ville », celui-ci s’articule autour du rééquilibrage Nord-Sud de la commune pour « offrir une identité propre aux quartiers avec des équipements qui donneront envie d’y vivre » en réaménagent par exemple les berges du centre Ko Wé Kara. S’agissant de sécurité, Convergence-Pays souhaite mettre en place « une politique de tolérance zéro pour l’ivresse sur la voie publique, avec la création de “cellules de dégrisement mobiles” » et notamment multiplier les Travaux d’Intérêt Général.

Des déboires à Paita

Le mouvement devait initialement se présenter également sur les terres de Harold Martin. Cependant, le 6 mars dernier, la tête de liste Gloria Soucaze déclarait renoncer à se porter candidate se voyant « au regret de présenter une liste sur la commune de Païta, de trop nombreuses personnes ayant eu peur de représailles de l’actuel maire, via les trop nombreuses casquettes qu’il contrôle (Gouvernement, OPT, Apican, Ocef, …) ». Déjà quelques jours plus tôt, le président du mouvement expliquait « recevoir une série de désistements sur la commune, de gens qui ont ” peur ” de représailles (…) tel agriculteur a peur pour sa subvention Apican (Pt : H. Martin), telle maman qui a peur pour l’embauche de son fils dans un service du gouvernement (Pt : H. Martin), … » Des déboires que le jeune mouvement prendra certainement en considération pour la préparation de sa liste aux Provinciales.

Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Albert T.

Le faux prétexte des représailles pour se donner de l’importance…Qu’est-ce qu’on en a à foutre de ces quelques mecs qui s’inventent des complots….

Clark

Voir mon copain Cmoch sur leurs affiches, ça me les rend sympathiques…

Ulysse

Ben vu leur prestation au débat TV, heureusement qu’ils n’ont aucune chance à Nouméa !

Jan-Loupe Pahune

Les aventures de Tintin et du capitaine Henocque… Bachi bouzouk !

calboche

Malgré de bonnes intentions, la liste de CP n’a aucune chance d’être élue à Nouméa ! ” quant aux représailles sur la commune de Païta … Euh ben Bienvenus au club !!!!!!!!!!!!!

FaF

Avoir quelques membres de CP dans le conseil municipal ne serait pas une mauvaise chose, ils ont de bonnes idées et se serait bien qu’ils puissent les défendre. Après pour ce qui est des colistiers qui ont peur des représailles; bein on a des convictions ou pas.

clitiss woude

Et malheureusement pour eux, la liste qui avait été constituée pour Dumbéa, avec Miguel Soeparno à sa tête, a été rejetée semble t”il pour un défaut sur un des documents à fournir… dommage pour Dumbéa et Païta car ils avaient un petit rôle de joker à jouer au milieu des grosses pointures.Bonne chance en tout cas à la liste de Convergence Nouméa, je leur souhaite de pouvoir obtenir suffisamment de voix pour gagner des places au conseil municipal.

Mister Eric

” pour un défaut sur un des documents à fournir “Bien sûr …

wpDiscuz