Leroux a eu la peau de Robineau

29
15 782

Sylvie Robineau

Élue depuis 2004, la membre du gouvernement en charge de la santé va devoir arrêter sa carrière politique. Pressentie pour suivre Harold Martin sur la liste du R-UMP, Sylvie Robineau a finalement été écartée par ses ex-amis. Règlements de compte.

« On a baladé les professionnels de la santé, sans vouloir rien changer aux mesures qui avaient été décidées brutalement, arbitrairement, par la membre du gouvernement chargée du secteur » Il y a deux ans, Didier Leroux n’avait pas de mots assez durs pour critiquer sur les ondes son ex-amie Sylvie Robineau sur le dossier des pharmaciens. Et comme en politique, rien ne s’oublie, le président du comité de soutien de Cynthia Ligeard a su ces derniers jours jouer des coudes pour éliminer de la liste aux provinciales celle avec laquelle il avait des comptes à rendre.

En effet, du coté des proches du Rassemblement, on ne se cache pas pour mentionner que Didier Leroux, principal – et presque unique – contributeur financier de la campagne de la présidente de province Sud a mis en cause son apport à la campagne si Robineau se trouvait sur la liste, alors qu’il y a encore quelques semaines sa place lui semblait tout acquise.

Leroux/Robineau : pourquoi tant de haine ?

Que s’est-il donc passé entre ses deux élus de l’ex-Avenir Ensemble? Pour le savoir, il suffit de remonter au début de l’année 2012, lorsque Sylvie Robineau a décidé unilatéralement de financer les déficits des comptes sociaux en baissant allégrement la marge des pharmaciens du territoire. Sans avoir d’effet important sur le portefeuille des consommateurs, cette réforme a fait naitre la colère chez les pharmaciens et leurs sous-traitants et pour Didier Leroux, le principal importateur de produits pharmaceutiques en Nouvelle-Calédonie, la note a été sévère : pas loin de 50 millions de francs lui passent désormais sous le nez chaque année. On imagine aisément qu’il n’a pas encore digéré l’addition.

Pas si blanche colombe qu’il souhaite le faire paraitre, Didier Leroux a su profiter de son influence grandissante au sein du Rassemblement-UMP et surtout auprès de Cynthia Ligeard pour exiger la tête de la membre du gouvernement mais aussi sa mort politique. Faut-il croire qu’en retour, l’élu-milliardaire a obtenu l’assurance d’une hausse des prix des médicaments en cas de victoire de Cynthia Ligeard aux provinciales ? Voire. Pour les observateurs attentifs de la politique calédonienne on se demande si la volonté affichée de « l’innocente Cynthia » de mettre les dinosaures politiques au placard ne cache pas en fait une volonté de profiter sans intermédiaire des bonnes affaires locales.

Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Bigfoot

Adieu ISA … (avec son système, on aurait même pas pu acheter une btle de pinard quand on veut… “faut attendre demain et pas ici…” et oh! c’est bon là !) (on est pas en Ukraine…..)

Kevin

******* ****

Floyd

En parlant de programme 2014-2018, celui de Cynthia a l’air assez sympa.

Observateur

La peau de Robineau! Un rapport avec la photo????

Omega

Non là, la photo a été retouchée hi hi hi …

Omega

Pourquoi la photo a-t-elle été retouchée partout sauf autour des yeux, c’est pas gentil ça !

Floyd

Allez Sylvie, un petit effort.

Floyd

On attend maintenant un petit commentaire de SR suite à sa mis au placard….pharmaceutique par DL.

Floyd

YES, Another one bites the dust.

Kevin

Bon débarras ! Cette femme n’était qu’hypocrisie et faux sourires, un serpent. Et pas nette la vieille gazelle du lotissement “Tuband”. , hum hum, pas nette ! Bizarre que le gros bovin ait tenté de l’imposer jusqu’au moment où il s’est aperçu qu’elle l’entrainait lui-même dans sa mort politique. Bon débarras ! Allez un des dinosaures faisandé de moins ! A nous électeurs de poursuivre le nettoyage !!!!

georges
Accueil actualité SYLVIE ROBINEAU : « ATTAQUEZ MOI, SI JE PERDS, JE CHANGE LA… SYLVIE ROBINEAU : « ATTAQUEZ MOI, SI JE PERDS, JE CHANGE LA LOI ! »  7 décembre 2013 Suite au refus d’une des membres du gouvernement d’appliquer une décision du Tribunal Administratif, le CHT risque de se retrouver en grande difficulté sans le vote de son budget. Éclairages. Il y a quelques semaines, lors d’une interview à Koodji-TV, le secrétaire général de la fédération des fonctionnaires avait évoqué les propos d’une élue lors d’un entretien avec des représentants syndicaux. Différents témoignages indiquent que ces propos… Read more »
nourson

Elle n’aurait jamais du faire de carrière politique avec ce qui s’est passé. Dans aucunes démocraties une “ministre” aurait pu rester. Alors pitié ne pleurons pas…

wpDiscuz