Mission Christnacht : Manuel Valls obligé de se justifier

35
6 686

3valls

Une fois n’est pas coutume, le Premier ministre Manuel Valls a dû s’expliquer par deux fois à l’assemblée nationale au sujet de la Nouvelle-Calédonie, notamment quant à la mission Merle-Christnacht. Face à lui, les députés Sonia Lagarde et Dominique Bussereau inquiets et critiques.

La polémique autour du rôle et de l’organisation de la mission Merle-Christnacht a déjà fait couler beaucoup d’encre sur le caillou mais, hier, ce fut à l’assemblée nationale qu’elle fut évoquée – et par deux fois – lors de la séance de questions au Gouvernement. Initiée à la demande de Manuel Valls afin de préparer la future consultation portant sur l’avenir de la Calédonie, le Premier ministre a tout d’abord dû répondre aux interrogations de la députée-maire Sonia Lagarde :

Vous avez ainsi confié à Alain Christnacht et Jean-François Merle une mission d’écoute et d’analyse qui devrait les amener à rencontrer prochainement la société civile ainsi que les responsables politiques calédoniens (…) Pouvez-vous détailler devant la représentation nationale la feuille de route de la mission et préciser la position de l’État dans cette période décisive pour la Nouvelle-Calédonie ? (Sonia Lagarde)

Une façon pour la députée de l’UDI de démontrer aux uns et aux autres que les élus Calédoniens ont été mis à l’écart de l’organisation de cette mission et d’insister sur « les inquiétudes toutes légitimes des Calédoniens ». Une position partagée par le député UMP Dominique Bussereau, un fin connaisseur du dossier calédonien qui avait l’année dernière participé à une mission sur le territoire. Il a lui reproché au Premier ministre le manque de neutralité flagrant des deux émissaires.

Sur la mission Christnacht-Merle. Vous le voyez bien, vous le savez – je ne mets pas en cause la personnalité de ces deux haut-fonctionnaires – ce n’est pas une mission équilibrée, c’est une mission monocolore avec un manque réel de neutralité sur ce sujet des deux missionnaires. Pourquoi cette mission ? (Dominique Bussereau)

Face à ces critiques sur ce dispositif, Manuel Valls n’en a pas pour autant décrit précisément les contours, mais est revenu sur le parcours des deux missionnaires et sur l’objectif du Gouvernement :

L’un et l’autre ont en mémoire l’esprit des accords (…) Il s’agit tout simplement d’une mission d’écoute des partenaires locaux et de conseil au Gouvernement. En effet, l’État doit se préparer à jouer pleinement son rôle de partenaire, et chacun sait bien que la consultation prévue par l’accord de Nouméa a besoin d’être préparée et travaillée pour que nos compatriotes de Nouvelle-Calédonie puissent, le moment venu, choisir leur avenir librement (Manuel Valls)

Néanmoins, face aux critiques, le Premier ministre a décidé de proposer « la création d’un groupe de travail composé de députés et de sénateurs, issus de la majorité comme de l’opposition, pour suivre en temps réel ce travail et y être associés » De quoi d’ores et déjà conclure que la mission Christnacht-Merle a du plomb dans l’aile.

Inquiétude quant au sort de Jean-Jacques Brot

Démissionnaire, la situation de l’ancien Haut-commissaire de la Nouvelle-Calédonie a – fait rare au sein de l’hémicycle – provoqué l’interrogation d’un parlementaire. Dans un hommage appuyé, l’ancien ministre Dominique Bussereau a ainsi demandé au Premier ministre quel sort était réservé au préfet Jean-Jacques Brot :

C’est un homme que beaucoup dans cet hémicycle connaissent, c’est un grand serviteur de l’Etat, sans concession, déterminé et républicain (…) quelle va être la situation administrative de ce haut-fonctionnaire apprécié qui doit être réglée à notre sens, et je crois que nous le pensons tous, de manière particulièrement équitable ? (Dominique Bussereau)

Quelques responsables parisiens expliquant en coulisse que les inimitiés entre Jean-Jacques Brot et certains conseillers ministériels étaient telles qu’il pourrait être « carrément mis au placard » par le Gouvernement. Même état d’esprit de la part de Sonia Lagarde selon laquelle la population regrette le départ du Haut-commissaire.

Nous avions trouvé chez Jean-Jacques Brot un grand serviteur de l’État, un défenseur vigilant des intérêts de la France et de la Calédonie (Sonia Lagarde)

Mais alors que le député Bussereau déclarait que sa démission pourrait être due à « un différend avec le Gouvernement sur le corps électoral référendaire », Manuel Valls – qui n’a pas répondu sur ce point précis – a pourtant cherché à rassurer :

Quant au préfet Brot, je ne doute pas un seul instant qu’il lui sera proposé des fonctions à la hauteur de ses capacités professionnelles. N’ayez en revanche aucun doute sur le fait que son départ, sa démission, n’a rien à voir avec la politique du Gouvernement (Manuel Valls)

Enfin, le Premier Ministre a voulu tranquilliser les uns et les autres en évoquant la nouvelle nomination de Vincent Bouvier.

Soyez rassurée : le nouveau haut-commissaire, Vincent Bouvier, qui connaît bien les dossiers de la Nouvelle-Calédonie, assurera la continuité de l’État. Je regrette d’ailleurs que l’on cherche à semer le doute quant à notre volonté (Manuel valls)

Une déclaration qui, n’en doutons-pas, ne manquera pas de rassurer les Calédoniens…

PARTAGER
Article précédentVincent Bouvier: Un proche de Christnacht nommé Haussaire
Article suivantRFO dégueule sur Brot
Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Labalène

tiens ? j’ai cru voir une grosse quenelle ..

Nestor

  CLINT  une  bonne idée ! Demandons  aux  ISRAELIENS  de  faire   un  saut  à  SAINT  LOUIS , dès  qu’ils  ont  fini  leur  ballade à  GAZA    !!  UN caillou  un  obus c’est  leur  tarif . 

Clint

Je ne reconnais pas cette mission en temps que loyaliste ,comme les coutumiers,ne reconnaissent pas le droit français dans leur charte.

Rocard disait que nous étions pratiquement indépendant,alors laissons les calédoniens décider de leur avenir sans que l’état intervienne toujours en faveur des indépendantistes.
Pourquoi les loyalistes étant majoritaires ne demanderaient ils pas l’aide de puissance étrangères 

  
Philippe Cazillac
Jean-Jacques  Brot  a peut-être démissionné parce que la couleur du tailleur de la ministre en visite à Nouméa ne lui revenait pas..?C’est pourtant simple : le Haussaire est le représentant du gouvernement et de l’Etat. Le gouvernement désigne un second haut représentant sur le territoire, officieux, un missi dominici : M. Christnacht.   Pas n’importe lequel : M. Christnacht entretient avec les accords Matignon un rapport de mère possessive…Il n’y a que lui qui peut accoucher de la nouvelle Nouvelle-Calédonie. On appelle ça : un facilitateur…Cela faisait un peu trop de représentants exclusifs pour un seul territoire, même aussi particulier… Si ce que disait et… Read more »
Clark

Chapeau bas , Philippe!

Floyd

ou bien

Floyd

Tiens Clark, j’ai trouvé un nouveau avatar pour toi.

Clark

couché!

chanourdie

JJ BROT ,génait TOUT LE MONDE:nos politicards véreux( presque tous ici , pire qu’à PARIS), les socialos, les hauts-fonctionnaires  » copains »(pas de vagues)les fonctionnaires gavés du territoire, les hommes d’affaires, aux moeurs coloniales, les francs-maçons(on en trouve beaucoup dans ces catégories précitées )mais maintenant qu’il est parti, ils l’encense, SEUL LE PEUPLE DE BASE L’estimait et le SOUTENAIT (sans pouvoirs), vive JJ BROT, vive la FRANCE ,vive de GAULLE 

lulu

Si on réécoute l’interview de Mme PAU il y a une phrase qui interpelle celle concernant un document qui sera remis aux élus concernant la décision du conseil d’état sur la liste spéciale…elle évoque « une amélioration possible », dans quel sens pro-indépendantiste ou pas? Chrisnacht en tant que conseiller d’état doit avoir une idée bien précise sur le sujet mais nos élus se posent-ils les bonnes questions, défendent-ils bien la NC française, j’ai des doutes…

Floyd

 « une amélioration possible »,  en effet c’est une question de perspective. Mais je vois mal l’Etat aller dans le sens de Chauchat. 

Nestor

Un peu  étrange  ce  BROT , il donne  la  liste  au  FLNKS ,la  liste  des électeurs  aux  territoriales .puis  il  râle     car  les indépendantistes  font  du  grand n’importe  quoi sous  la  houlette    » DE  L ‘AGREGE  AGGLOMERE  » Chauchat  pillère   » . Bref  le  pompier  pyromane .

vavouto

du grand n’importe quoi …. Nestor !

nadiatoi

6000 élcteurs peuvent dire merci à JJBrot. Sans lui ils auraient été rayés des listes par un haussaire socialiste comme celui qui vient.  

Matteï

Avec nos deux émissaires « connectés » ,on fournit aussi le pot de vaseline…Pace salute

mortemines

Quand on sait comment la France, ces dernières années, s’occupe du dossier de quelques pays (les exemples ne manquent malheureusement pas, surtout ceux dont le sous sol est riche) les Calédoniens ont toutes les raisons d’avoir peur. 

Nogius

Quand vous dites les Calédoniens, y incluez-vous les kanak et leur revendication ?

mortemines

Oui ! Les Kanaks sont évidemment des Calédoniens.

wpDiscuz