MISE A JOUR (16h30): comme annoncé ce matin, une réunion du CGS a eu lieu ce midi pour éviter le report de la conférence économique et sociale. Après plusieurs heures de négociation et, semble-t-il, quelques « coups de gueule » des uns et des autres, les principaux mouvements loyalistes se seraient engagés à signer le calendrier des réformes, qui seront présentées durant les deux journées de débat à l’université. Pour l’heure, tous les syndicats membres de l’intersyndicale n’ont pas encore garanti leur participation, ni surtout leur accord quant aux conclusions de la conférence.

Un clash a eu lieu hier soir au cours de la réunion du CSG. Ne voulant pas assumer un échec programmé de la conférence économique et sociale, les partis loyalistes veulent s’en désengager. Baboumba.

Déjà, la semaine dernière, nous évoquions l’incertitude qui régnait sur l’organisation de la conférence économique et sociale. Une grand-messe où le gouvernement, les partenaires sociaux et les forces vives du pays devaient, ensemble, tracer les grandes lignes et le calendrier des principales réformes de la mandature. Prévu sur deux jours, le barnum devait commencer demain à l’université. Las, les dissensions entre l’intersyndicale et le patronat, puis les divergences politiques entre les membres du CGS auront peut-être la peau de la rencontre. Alors qu’hier Philippe Germain affichait son optimisme dans un entretien accordé aux Nouvelles (paru aujourd’hui), plus tard dans la soirée les événements l’ont certainement fait déchanter.

Les partis en retrait

Déboulant au sein de la réunion du CGS (qui regroupe les trois principaux mouvements loyalistes) l’ancien président Harold Martin a prévenu dans la soirée qu’il ne cautionnerait pas certaines réformes, qu’il juge trop « socialisantes ». Rejoint par Grégoire Bernut et les représentants de l’UCF, ceux-ci ont estimé que leurs mouvements respectifs ne pouvaient pas s’engager sur le modèle économique et social en préparation. Ils ont ainsi demandé au membre du gouvernement chargé du secteur d’assumer seul la responsabilité de l’agenda, en cas d’accord ou de désaccord avec les partenaires sociaux. Une manière pour les partisans de Cynthia Ligeard, en difficulté à la tête du gouvernement, de ne pas avoir à assumer un possible échec.

L’intersyndicale menace

Les informations et les SMS s’échangeant vite dans le microcosme politique calédonien, en fin de soirée, tous les leaders syndicaux avaient eu vent du clash et du retrait supputé des partis politiques. Il n’en fallait pas plus pour que tôt ce matin ils préviennent les élus. L’un d’eux explique en substance ce qu’il en est :

Si les partis ne s’engagent pas tous et si chacun essaie de se défausser sur les autres, il n’y a aucune chance que ça marche (…) Nous en tout cas, on va pas aller participer à une mascarade simplement pour faire plaisir

Afin de sauver la conférence, les partenaires du CGS ont donc proposé dans l’urgence de se retrouver ce midi pour une ultime négociation. Le sort de la conférence et de « l’agenda de réformes et des mesures capables de sortir la Nouvelle-Calédonie, et en particulier ses régimes sociaux, de l’ornière » devrait donc se jouer au cours des toutes prochaines heures.

PARTAGER
Article précédentDoug Seeger : L’émouvante chanson d’un sans-abri de 62 ans
Article suivantHollande : la rentrée impossible
Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
chanourdie

Pour ne pas avoir à accepter des réformes indispensables, l’UC a envoyé à la cathédrale WAMYTAN familier du pape (en retraite), l’UC a boycotté les 2 journées “économiques ,sociales,fiscales,” pour ne pas rajouter du bordel ( ce qu’ils savent bien faire )notre ex président du congrès aimant bien les gendarmes ( qui aime bien chatie bien )s’est recueilli durant la messe de funérailles du Père André GLANTENET ancien gendarme et aumonier militaire, il s’est éclipsé discrètement vers la fin de l’office évitant des rencontres délicates

apox
Il y aura toujours des obstructions dans ce type de débats. Pour faire court, on veut toujours que la classe moyenne supporte le poids de l’impôt, et que les tenants de l’économie, ainsi que leurs supporters passent au travers. Et pour la réforme fiscale on y est pas encore, et ce n’est pas de sitôt! Toujours pour les mêmes motifs. Ce projet doit être bien pensé, et surtout équitable, sinon une fois voté, cette(ces) réforme(s) ne seront pas modifié(es) avant des années. l’équité ou l’égalité ce sont des sentiments très difficile à concrétiser et à mettre en oeuvre en NC.… Read more »
Chris
Le vrai problème, c’est qu’on traîne ces accords économiques et sociaux qui ont été signés comme un boulet. Tout n’est pas à jeter, mais il y a certaines mesures beaucoup trop idéologiquement socialistes (celles là même qui ont construit la France de l’assistanat et des droits à…), complètement éloignées de la réalité économique. Et les politiques qui n’ont pas voulu engager les réformes structurelles paient aujourd’hui l’addition : les syndicats imposent leur point de vue au chantage (si les accords ne sont pas respectés on redescend dans la rue). Les politiques doivent reprendre la main sur les syndicats. Parce que… Read more »
Laurent

Je m’inscris bien évidemment en faux! L’économie en NC comme en France est entièrement a la botte des grosses entreprises, via le financement des partis politiques. Un peu de rééquilibrage par les syndicats est un minimum vital pour les moins favorisé[email protected]: Je ne parle pas des PME ou artisans, pour lesquels la situation est très différente.Concernant la production locale, elle tend malheureusement a aligner ses tarifs sur les taxes a l’importation, créant le deficit de productivite…

Eric
Parce que bien entendu la vie chère c’est la production locale…!!!Juste entre nous l’ami, la production locale pèse tout juste 10% de la consommation des calédoniens et tous les produits locaux ne sont protégés par des mesures de protections type quota, taxes ou stop…!!!Pourtant je constate que c’est bien sur l’ensemble des biens et services que les uns et les autres se pleignent des prix, non ???Tout ça pour te dire que le poids de la vie chère est relatif concernant la production locale, qui est constamment stigmatisé, alors que ce qu’elle amène en terme d’emplois et donc de salaires… Read more »
Chris
Je sais bien qu’il faut faire avec les accords économiques et sociaux. C’est pourquoi je parle de boulet! Ce texte a été signé par les politiques pour faire face à la vaste mobilisation de la rue… Avaient-ils vraiment le choix? Avec ces accord on paie cher l’absence de réformes structurelles sur l’économie du territoire et le laisser aller des politiques trop occupés depuis 30 ans à profiter du système (quelle que soit leur étiquette)! Pour ce qui est de la production de l’industrie locale, je ne dis pas qu’il ne faut pas la protéger. Je dis qu’il faut le faire… Read more »
Eric
C’est quoi une concurrence loyale ?Comment tu fais une concurrence loyale ?Que peut-il y avoir de loyale quand tu te retrouves en compétition avec le reste du monde et que tu as l’environnement le cher du monde ???Belles paroles j’en conviens, mais si loin des réalités de la NC…D’ailleurs ton exemple est tellement irréaliste que même en métropole il ne fonctionne pas. Et pourtant ils n’ont pas l’excuse de l’étroitesse du marche, du prix du fret et de toutes nos contraintes et je ne parle pas de l’éloignement…!!!La France se meurt, son industrie est en train de disparaître villa la… Read more »
bendidon

voilà  leur devise et leur film préféré

bendidon

voilà leur dieu :

bendidon

En 2011 le mur d’argent a renversé Gomez, Est-ce que ça va recommencer ?RUMP+UCF+Leroux+PFU-PFU = Mur d’argent

JIBENE

Les murs d’argent ont des oreilles… d’âne…

bendidon

quoi yen a vouuloir dire massa ?

bendidon

Votez RUMPC : Ramasser Un Max de Pognon Caché

bendidon

ça change pas :

Claude Victor

L’Union Calédonienne qui se débine et qui n’a RIEN foutu pour participer aux négosça réclame l’indépendance, ça donne des leçons de décolonisation économique, mais quand faut régler les vrais problèmes et prendre ses responsabilités, plus personne.Juste bons à dire “les blancs doivent payer la dette coloniale” . J’espère que les syndicats auront compris à qui ils ont affaire

Pére Béber

l’important c’est de participer

Falsman Kpot
Le problème, c’est que CE a voulut faire du CGS une chambre d’enregistrement de leurs décisions, sans débats ni concertations.. Et que je te rencontre les syndicats d’un côté, et que je te rencontre les patrons de l’autre, et que je te lâche des bribes d’infos aux partis du CGS, jusqu’à mettre tout le monde devant le fait accompli d’un programme orchestré, millimétré, mais qui n’a rien d’un travail collectif. Et puis il n’y a qu’à voir les intervenants : “L’expert” de CE en “compétitivité de l’économie calédonienne” !!! Un universitaire qui n’a jamais mis les pieds en entreprise. En… Read more »
Floyd

Evidemment le départ de l’UC n’a aucune importance dans cette affaire, seul CE mérite la critique à tes yeux.  

Eric
Juste une question l’ami, les secteurs de l’économie et de la fiscalité en question dans cette conférence sont de la responsabilité de quel ministre…???Une fois de plus on ne parle pas de la même chose… Quand les politiques sont devant leurs responsabilités y a ceux qui les prennent et les autres qui semblent vouloir trouver milles et une raisons pour se dédouaner de leurs obligations…Les calédoniens ont votés pour que nos élus fasse un certain nombre de choses, voici une occasion pour l’ensemble de la classe politique de mettre en place des réformes de fond en accords avec les partenaires… Read more »
Falsman Kpot

La CESF ne sera pas un lieu de débat, notamment au sein de la classe politique, mais un lieu d’enregistrement de décisions prises arbitrairement par CE.

Il n’y à qu’à voir le programme de la Conférence : aucun atelier de travail, aucun moment de concertation.
De pseudos spécialistes qui vont dérouler “leur” vision (très CE) de ce qu’il faut (selon eux) mettre en oeuvre.

Deux jours d’assiduité dis-tu ? Oui pour ceux qui veulent écouter la messe.

Eric

@Claude Victor, je voudrais juste te rappeler que ce n’est pas cette conférence qui est à l’origine de la mise en place des nouveaux impôts dont il est question, mais bien le Congrès qui a signé les accords économiques et sociaux sans les patrons, tu sais ceux qui aujourd’hui semblent pour certains vouloir se défausser de leurs responsabilités ???Et franchement vu nos dépenses et la diminution des ressources qui ne vont aller en s’améliorant il est difficile de faire autrement…

Eric
J’ai bien peur que certains d’entre vous n’aient pas bien compris qu’en effet, il n’y a pas d’ateliers de prévus pour la simple et bonne raison que les travaux ont été faits en amont entre les uns et les autres sous la houlette du ministre en charge de l’économie et de la fiscalité !!!Vous imaginez bien que ce n’est pas dans un amphi avec 200 ou 300 personnes que les décisions peuvent être prises…Ce que vous appelez une grand messe, relève plus d’une restitution avec des intervenants qui sont présent pour alimenter la réflexion des uns et des autres et… Read more »
JIBENE

Pourtant un peu de spiritualité ne ferait pas de mal aux adorateurs de l’idole d’argent…

Claude Victor

Très bonnes observations FalsmanLa Conférence n’est pas prévue pour être un lieu de débat.  Juste la messe.Alors si c’est juste pour avoir une vision théorique de gens qui ne pratiquent pas le fonctionnement des entreprises sur le terrain, on va passer à côté de réalités importantes.C’est bien de créer des impôts nouveaux pour financer les déficits sociaux mais faut pas non plus oublier que si tout l’argent se barre de Calédonie on va se casser la gueule.Suffit de voir la balance des paiements.Qui va nous parler de ça à la conférence ?

wpDiscuz