Le projet de création d’une usine de nickel au Vanuatu en partenariat avec un groupe chinois, lancée par la société minière Maï, a du plomb dans l’aile. Il n’est plus certain du tout qu’il puisse se faire, en raison des positions des partis indépendantistes.

Le projet, qui consistait en substance à faire exploiter au Vanuatu du minerai calédonien au profit d’un groupe alliant MKM et une société chinoise, a été l’objet de controverses dès son annonce par Wilfrid Maï. Et tout d’abord au Vanuatu, où l’un des membres du gouvernement et plusieurs députés, ont déclaré n’être informés en rien de ce projet et s’y opposer. En Nouvelle-Calédonie ensuite où des voix, politiques et industrielles, se sont élevées contre cette exploitation du nickel calédonien au seul profit d’un groupe privé. Cette levée de boucliers a fait douter d’entrée de jeu de la viabilité de ce projet. Mais ce sont les indépendantistes eux-mêmes qui ont sans doute porté le coup de grâce.

Opposition du FLNKS

Dès l’annonce du lancement du projet, le Palika et Paul Néaoutyine, ont exprimé leur opposition. Ils y ont vu un pillage des richesses calédoniennes, sans véritable contrepartie pour le pays. De fait, en termes de création d’emploi, les spécialistes s’accordaient sur le chiffre d’à peine 2 à 300, rien à voir avec ce qu’ont pu créer les projets Goro ou Vavouto. Sans parler des retombées économiques pour les entreprises locales exclues du projet Maï. Et c’est cette stratégie nickel qu’à son tour l’UC de Daniel Goa a dénoncée. Après son dernier congrès, l’Union Calédonienne a adopté une résolution qui réclame tout d’abord :

L’arrêt total des exportations de minerais bruts non générateurs de plus values pour le Pays, dans un processus progressif à achever d’ici 2019

Et l’UC qui précise son soutien à l’action du groupe SMSP/Sofinor précise que

La valorisation métallurgique de la Ressource doit être portée et s’effectuer par le biais d’entités publiques de niveau Pays

Dès lors, le positionnement nouveau de l’UC semble condamner à la fois le projet Maï au Vanuatu, mais également les velléités des petits mineurs calédoniens d’exporter le minerai brut vers la Chine, certains projets en ce sens étaient en effet annoncés.

PARTAGER
Article précédentLa loi sur les contractuels n’est pas conforme à la constitution !
Article suivantLes nostalgies dangereuses
Ancien journaliste, aujourd’hui à la retraite, JNC a été l’un des tous premiers contributeurs officiels du média. Curieux, travailleur, attentif aux soubresauts de l’actualité, il sait conserver une certaine distance vis-à-vis de ses sujets. Volontiers pédagogue, jamais caricatural, souvent indigné, il conserve intact sa capacité à remettre en question la société calédonienne qu’il connait et décrit au jour le jour. Son crédo : « c’est l’actualité qui décide, pas nous »
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Rigoberto

La cérémonie pour le lancement des travaux du quai maritime de Luganville à Santo s’est déroulée le 9 février devant 600 personnes dont le Premier Ministre Joe Natuman, le vice Premier Ministre Ham Lini et l’Ambassadeur de Chine au Vanuatu, Xie Bohua, qui finance le projet d’un montant de 10 milliards cfp, soit environ 100 millions d’USD.

Floyd

Et la nuzine? Yapa?

Rigoberto

Pourquoi les chinois construisent-ils le quai à 10 milliards ?

Rigoberto

En exclusivité pour Calédoshère : une vingtaine de géomètres chinois sont à pied d’oeuvre en janvier sur le port de Luganville (Espiritu Santo) afin de préparer des travaux visants à refaire totalement le grand quai, les docks et bâtiments administratifs, cela gratuitement, les travaux devraient débuter en mars 2015 avec l’arrivée de deux cents ouvriers chinois.Un résident chinois de Luganville à construit un hôtel en un temps record afin de les héberger, le rouleau compresseur chinois est en route.

Rigoberto

Pas de réactions ?

Omega

Ils ont rentré le loup dans la bergerie et vont s’en mordre les doigts un à un jusqu’aux bras et même plus …     De plus ils vont entraîner une bonne partie du Pacifique dans leur monstrueuse erreur …   va y avoir un tsunami de chinois chez les nouzôtes et personne n’aura le temps de s’en apercevoir …   n’auront même pas le temps de dire ouf …     Question : pourquoi les chinois font tout ça gratos   ?    Cherchez pas les chinois ont oublié d’être cons …   par contre les z’ôtres ils ont une de ces couches …     

Eric

Ben si c’est vrai je n’en aurait qu’une…Quelle erreur ???Mais il sont chez eux, ils font donc ce qu’ils veulent…

Eric

Je répète ce que je viens de te dire, faut être majoritaire dés le début pour toutes les raisons du monde…Et oui c’est bien le site rend l’investissement plus ou moins important…Soyons donc majoritaire !!!

Rigoberto

Les piaules qui ont décuplés, ce n’est pas à grâce au prix du béton ,c’est grâce au prix du terrain et à l’emplacement.

Rigoberto

Je n’ai jamais vu le prix de construction de quoi que soit être multiplié par cinq durant la construction des usines.Les seules choses qui pouvaient être multipliée par cinq ce sont les prix des gisements.La Calédonie s’est faite fourrer sans huile, tu veux que je te fasse un dessein ?

Eric

Rigo, quand on dit qu’il faut être majoritaire tu crois que c’est juste pour faire joli ???Les parts çà prend toujours de la valeur…C’est comme les piaules, y en a qui ont doublé voir décuplé en quelques années, c’est çà la vrai vie mon gars ???Et oui, les taxes à l’extraction doivent être pour tout le monde… Sauf que tes amis ont border les projets de façon à ce qu’il soit presque impossible de les taxer…???Alors on fait comment ???

Rigoberto

Exact Floyd, pour tout le monde y compris la SMSP et VALE.

Floyd

Une bonne grosse taxe à l’extraction serait bénéfique pour le Pays.

Rigoberto
Apparemment les chinois auraient décidé de construire l’usine quoiqu’il advienne.Pour l’instant les échanges usine-titre miniers à 51 %/49% n’ont pas pu être réalisés, les chinois vont donc dans un premier temps, rester propriétaire à 100 % de l’usine et réaliser encore plus de bénéfices aux dépends de l’actionnaire calédonien MKM.L’approvisionnement en nickel serait assuré, par MKM, Ballande et Montagnat qui possèdent déjà les licences d’exportation nécessaires pour faire tourner cette usine.Délai de construction : deux ans.On peut prendre les paris, les 100 milliards estimés pour la construction ne seront pas ou peu dépassées, comme pour l’usine de Corée.Ce n’est pas… Read more »
josyppin

Je viens d’entendre que 16 députés venaient d’être exclus du parlement du Vanuatu pour faits de corruption ; si çà se trouve il n’y a plus de députés opposés au projet Maï.

Rigoberto

Vous n’avez pas une vrai information à nous donner, du genre: « Alain Lazare, confirmé par le conseil d’état à la mairie de Boulouparis » plutôt que ce genre d’affabulation sans preuve ?

Floyd

Euh Rigo, le projet MKM a fait pssssscht. Personne en Calédonie n’en veut à toi, Gay, Wamytan, Maï et les chinois. D’après André Dang, une loi du Pays sera voté prochainement pour interdire ces genres de magouilles d’affairistes de petits mineurs qui risquent de vendre nos gisements aux chinois. Si les chinois mettent le pied chez nous, on est foutus.

Rigoberto

Une loi qui interdirait aux chinois d’acheter les 49 % de Glencore dans le Koniambo et les 100 % de Vale à Goro et de devenir majoritaire au capital d’ERAMET ?Faudrait arrêter la tisane Floyd…

Rigoberto

A tu verras, tu verras….

Floyd

Tu verras.

josyppin

J’adore cette phrase où on nous dit qu’un membre du gouvernement et des députés déclarent « n’être informés en rien du projet et s’y opposer » ». C’est beau la politique.

melchisedek
« la moutarde est montée au nez du Palika : on ne pourra pas dire que chez eux il n’y a que Maï qui Maï » … et c’est probablement tant mieux. La « stratégie Nickel » entre les intervenants institutionnels ou politiques Liegeard-Trembier-Bernut & Co, Chatenay (tout seul?), Dang (pas tout seul lui!) a des beaux jours devant elle avant d’être finalisée et exposée à la compréhension d’électeurs éclairés par un choix politique qui engage l’avenir des enfants du pays (tiens on aimerait bien entendre A Lecren sur le sujet, entre développement durable et protection du patrimoine terrestre immatériel : que fait-il? il… Read more »
Inforétif

Non, il cuve.

MANIA NC

ET VOILA « MAI » JOUE ENCORE…

nam

Ouais, c’est ça attendons donc de voir avant de se lancer dans des suppositions « fumeuses », apparemment  y’en a qui  connaisse pas ou peu la famille Mai et le pouvoir qu »elle a. La politique c’est une chose, les affaires c’est autre chose.

Rigoberto

Vous ne savez plus quoi inventer pour meubler le dimanche.

Nestor

Le  PALIKA  a une  vision  plus  « saine » sur  le  plan économique  que  l’ UC de  GOA FRERE et con sort ( putain  de  sort !) qui ne sont que  des « affairistes  » au  front  bas. Mais  si le PALIKA passe  aux  manettes les loyalistes vont également  déguster , une fois  l’ UC remisée  a ses chères  études ! 

wpDiscuz