Le 25 novembre était la journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes. Et les institutions en ont profité pour lancer des initiatives : y aurait-il enfin une prise de conscience ?

Il faut dire qu’il est plus que temps ! Il est temps en effet de considérer que les violences faites aux femmes en Nouvelle-Calédonie sont un vrai fléau social, bien plus grave sans doute que ceux qui gangrènent notre société comme l’insécurité routière, l’alcool et le cannabis. Pourtant que fait-on pour lutter contre ces violences ? Pas grand-chose si l’on excepte l’action de quelques associations spécialisées et actives que financent les institutions qui de la sorte, semblent se dédouaner de toute action plus coercitive. Or la situation est dramatique puisqu’une Calédonienne sur quatre est confrontée à ce problème et toutes les couches sociales et professionnelles sont concernées.

Plus que temps d’agir

Aucun plan d’action digne de ce nom n’a jamais été lancé pour lutter contre les violences faites aux femmes, même si des dispositifs ont été instaurés. Un seul exemple souligne cette inaction : les statistiques sur lesquelles on s’appuie pour dresser les constats datent de 2004, aucune enquête INSERM n’a été menée en Calédonie depuis dix ans ! On ne sait donc pas vraiment de quoi l’on parle, alors même que les acteurs de ce dossier assurent qu’en dix ans la situation s’est aggravée. Cette inaction a conduit certainement à une banalisation du phénomène dans l’opinion publique qui se protège du fait qu’elle ne se mobilise pas en expliquant ne pas être informée.

Des actions

Cela étant, ce 25 novembre les provinces Nord et Sud ont annoncé des mesures confirmant une volonté d’agir, ce qu’il faut donc souligner. C’est ainsi que la province Nord vient d’ouvrir à Voh un Centre d’aide pour les femmes en difficulté, avec le soutien de la commune et des coutumiers. La province Sud pour sa part a lancé l’opération ruban blanc qui va déboucher sur l’instauration d’une politique sur le long terme avec déjà quelques mesures phares comme la création d’un centre d’accueil pour les agresseurs ou la mise en place du dispositif téléphone d’urgence. Des premiers pas majeurs, même si une action concertée au niveau pays aurait bien plus de poids et d’efficacité.

LIRE AUSSI : Robineau/Lagneau : un duo pour la bonne cause

PARTAGER
Article précédentLe Président de la République peut maintenant être destitué
Article suivantLes nouvelles conditions de confidentialités de Facebook
Ancien journaliste, aujourd’hui à la retraite, JNC a été l’un des tous premiers contributeurs officiels du média. Curieux, travailleur, attentif aux soubresauts de l’actualité, il sait conserver une certaine distance vis-à-vis de ses sujets. Volontiers pédagogue, jamais caricatural, souvent indigné, il conserve intact sa capacité à remettre en question la société calédonienne qu’il connait et décrit au jour le jour. Son crédo : « c’est l’actualité qui décide, pas nous »
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
oups

pour éradiquer la violence faites aux femmes la seule solution définitive pour éradiquer le problème c’est d’éradiquer les hommes. surtout que maintenant avec l’insémination artificielle elles n’ont plus besoin de nous.elles font des stocks de sperme dans les banques congélateur et zou les bonzhommes.bon faut avouer qu’elles sont pas mauvaises non plus parfois.

Samael

lol

Moby Dick

Est-ce qu’on peut cogner quand c’est elle qui a commencé ?
Par exemple, le matin, quand Elisabeth Nouar nous inflige ses sentences condescendantes, ses dogmes d’un autre âge, sa morale pleine de suffisance… grâce à nos z’impôts !

Nestor

Voilà  une  idée à  creuser   !

Jules

Et quand l’une d’entre elles a promis, juré, publiquement, à toute la population, pour se faire élire, qu’elle ne cumulerait pas son mandat de député avec celui de maire, et qu’elle se fout délibérément de sa promesse et de nous, il faut faire quoi? 

Samael

La tendance est à l’égalité des sexes, alors j’ai envie de dire oui… 😀

Samael

Ce sont toutes les violences qu’il faut combattre sans distinction. Une personne de violente peut importe son sexe, le restera et fera du mal à n’importe qui si on ne prend pas le problème à la source, c’est à dire l’éducation. Tout est une question d’éducation.

decennie

alors on éradique quoi aujourd’hui ? ……la faim dans le monde ? les guerres ?la polution ? les maladies ? …. la seul solution éradiquer l’humain.

Samael

Tu n’as pas d’enfants ou de famille decennie?

decennie

si deux charmants enfants et la plus adorable des femmes.

Samael

Comme je le disais plus haut, si on éduque bien les enfants, il n’y aura pas besoin d’en venir à des méthodes  » extrêmes « 

decennie

faut savoir ce qu’on veut, moi je te donne la SEUL solution a l’éradication aux problêmes de ce monde, mais c’est vrai a choisir entre ma famille et la violence faite aux femmes des autres j’opte pour la violence sur les plus faibles.

Samael

Ca va te faire bizarre si on les éradique…

bendidon

Est-il possible d’avoir la liste de tous les hommes politiques, membres de cabinet, directeurs d’établissements publics et chefs d’administration qui ont été condamné pour violence conjugale ?Peut-on confier à ces gens là des responsabilités publiques et managériales ????Réponse svp!.

Matteï

Faut demander çà au père noël de la PN…  Pace salute

Laurent

Pourquoi s’arrêter aux violences conjugales? Il semble que la vérification du casier judiciaire soit obligatoire pour être agent de sécurité chez Carrefour, mais pas pour les hautes fonctions électives ou administratives… Est-ce que ça aurait un rapport avec le fait que ces derniers écrivent eux-mêmes les lois?? Mais je suis mauvaise langue.
J’ai trouvé ça:
http://lesmoutonsenrages.fr/2013/04/05/liste-non-exhaustive-des-condamnations-et-mises-en-examen-du-ps-de-lump-et-du-fn/
et ça:
http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/la-liste-noire-de-la-republique-33735

josyppin

Le 25 novembre est également le jour où l’on fête les Catherinettes (femmes célibataires qui voudraient se marier). Elles sont maso ou quoi ?

Nestor

Dans l’ article  , il y a un centre pour  agresseurs , avec  SELEnumberONE  comme  prof  de  boxe  ? 

Nestor

Histoire  de  rire  , c’ est  PAULO , l’ hagard  du NORD, qui a inauguré  la  maison de VOH  ?  Après  un passage  en correctionnelle  pour   violence  domestique , cela ne  manque  pas   de sel !  

bendidon

c’est le socle des valeurs!

oups
c’est toute la violence de ce pays qui est en jeux. évidement celle des femmes en premier mais de façon générale des que quelque chose cloche c’est toujours je vais te péter la gueule. les bus sont des champs de batailles, idem pour les routes, les écoles  etc….c’est pas demain la veille que l’on va changer les choses concernant les femmes à moins de construire des cliniques pour lobotomiser tout ceux qui n’ont que la violence à la place du cerveau.et si on avait vraiment les coui…. de s’attaquer au phénomène en réduisant l’alcool par exemple il y a longtemps… Read more »
Laurent

Tu déconnes? Si tu fais ça, les gens risquent de se mettre à réfléchir, peut-être même à manifester!!! Pourquoi pas réduire la télé pendant que tu y es… Non non, l’alcool, c’est sacré!!

wpDiscuz