Abus du Cannabis = Schizophrénie

7
12 368
De nouvelles recherches confirment le lien inquiétant entre une forte consommation de cannabis et l’apparition de cette psychose. LES Mà‰FAITS du cannabis longtemps présenté comme une drogue douce sont revus à  la hausse alors que le nombre de ses adeptes ne cesse de se multiplier parmi les jeunes. En France comme dans toute l’Europe, c’est la substance illicite la plus consommée par les adolescents. Et ce n’est que depuis peu que l’on mesure et comprend ses effets négatifs sur la santé mentale alors que pendant près de trente ans, il a été perçu, à  tort, comme un produit inoffensif lié à  la fête et à  la convivialité. Selon une nouvelle étude publiée aujourd’hui dans le Lancet axée sur le devenir des jeunes fumeurs, il apparaît que le risque pour eux de développer des troubles psychotiques ultérieurs augmenterait de plus de 40 %, par rapport à  des jeunes gens qui n’en auraient jamais pris.
sep.gif
Ce surrisque est lui-même directement proportionnel à  la dose consommée. Les « accros au shit », ceux qui en fument plus de cent fois par an, seraient ainsi les plus exposés avec une hausse de 50 à  200 % de survenue ultérieure de tels troubles (schizophrénie, symptômes psychotiques, hallucinations, anomalies du cours de la pensée). Pour asseoir ces conclusions, le D r Thérésa Moore de l’université de Bristol et le D r Stanley Zammit du département de psychologie médicale à  l’université de Cardiff ont passé en revue 35 études réalisées dans différents pays, Allemagne, Pays-Bas, Grande-Bretagne, à‰tats-Unis, Suède, Nouvelle-Zélande. Si à  la lumière de cette nouvelle étude, il reste difficile d’affirmer que le cannabis provoque à  lui seul cette grave affection, il apparaît cependant que ce toxique pourrait contribuer à  faire basculer les plus fragiles vers cette pathologie mentale. Le D r Zammit avait déjà  publié un article retentissant en novembre 2002 dans le British Medical Journal sur les méfaits de l’« herbe » sur un jeune cerveau en pleine maturation. à€ partir d’une étude menée sur plus de 50 000 jeunes conscrits suédois suivis depuis le début des années 1970, époque du « flower power », il avait montré avec trente ans de recul que la prise régulière et intense de cannabis est capable à  elle seule de faire basculer un jeune dans la nuit de la schizophrénie. Sur 731 consommateurs excessifs, 28 étaient devenus schizophrènes dans les cinq ans, soit 4 % d’entre eux (quatre fois plus que la normale).
sep.gif
Des résultats à  mettre en parallèle avec ceux d’une autre étude suisse cette fois (institut de psychiatrie de l’université de Zurich) publiée le 23 juillet dernier qui montre une forte hausse de cette pathologie chez les hommes jeunes dans les années 1990. Les cas constatés chez les 15-19 ans ont été multipliés par trois et ceux chez les 20-24 ans par deux dans ces catégories d’âge, les plus exposées à  une telle consommation. Ce n’est pas la première fois que des médecins mettent en garde contre les effets négatifs du tétrahydrocannabinol (THC), le principe actif du produit, sur la santé mentale future des jeunes. « Ces résultats devraient inciter les gouvernements et les autorités sanitaires à  mener des campagnes d’éducation efficaces et soutenues pour avertir les jeunes et leurs parents des dangers du cannabis, trop longtemps négligés », pointe dans un éditorial associé un psychiatre danois, le D r Merete Nordentoft pour qui « près de 800 cas de schizophrénie par an pourraient être évités en Grande-Bretagne si les jeunes renonçaient au produit ». Sans parler des autres troubles associés sur l’attention, la mémoire, la motivation à  l’origine de sérieuses difficultés scolaires chez les fumeurs réguliers. Ni les effets désinhibiteurs à  l’origine de comportements violents. Ni les effets paradoxaux sur l’anxiété, d’abord apaisant, mais ensuite générateur d’une angoisse beaucoup plus intense.
sep.gif
En France, un jeune sur deux, âgé de 17 ans, a goûté au cannabis. Plus d’un demi-million de personnes allument un « joint » tous les jours. Les Français font désormais partie des plus gros consommateurs en Europe, aux côtés du Royaume-Uni et de l’Espagne. Et les addictologues s’inquiètent du fait qu’aujourd’hui les joints peuvent être dix fois plus « chargés » en principe actif que leurs équivalents des années 1970
PARTAGER
Article précédentVidéo parfaite d'un O.V.N.I. en Italie
Article suivantMessage à  décrypter
Créateur le 18 octobre 2006 du blog Calédosphère, Franck Thériaux est papa à temps plein d'une petite fille née le 1er Juin 2012. Selon son entourage, il passe beaucoup trop de temps sur internet… Membre émérite de la rédaction, il vit aujourd'hui en métropole après 23 belles années passées sur le Caillou. Il est en contact quotidien avec l’équipe et continue à participer à la vie de son « bébé numérique »
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
GABRIE

l’abus de l’accol !!
fumer tue !!
bravo l’etat !!!
Canabis =A SCHIZOPhréne ??alors qu’il y a des pédophils malade-montal,sadique,perver
qui n’ont jamais toucher au canabis!!
faut arreter j’ai mon meilleur amis qui a peter un cab sans avoir fumer!!!
shizophréne=c’est quand en ce rend e france sa non ?

graines de cannabis

Une salutation par Ministry of Cannabis, une Banque du graines de marijuana avec siège à  Amsterdam, Pays-Bas

macbrain

“l’abus d’alcool est dangereux pour votre santé”
“fumer tue”
“le cannabis peut rendre schizophrène”

Je suis d’accord mais schizo c’est cquand meme à  part.
Tu vis mais plus avec ton cerveau.. les boules.

kartman

hello,

mais l’alcool et le tabac sont de bonnes poules aux oeufs d’or, et tant que le pognon rentre dans les caisses, et surtout tant qu’il en rentre plus par les taxes qu’il n’en sort par la prevention et l’indemnisation !!! pourquoi se gener !!!

Mahe

C’est comme tout, il ne faut pas en abuser…

Pourquoi diaboliser le cannabis, alors que l’alcool, produit légal, peut provoquer le même type de séquelles?

« l’abus d’alcool est dangereux pour votre santé »
« fumer tue »
« le cannabis peut rendre schizophrène »

yelo

idem pour moi mais c tellment bon de fumer un one

macbrain

Je connaissais un copain qui est devenu Shizophrene… et c’est pas marrant, vraiment pas.
A cause, a priori , du facteur déclencheur cannabis.

wpDiscuz