Le projet Hyper-U continue de faire parler

98
918

Merci de bien vouloir m’excuser pour la longueur de ce billet chronologique mais les droits de réponses existent. Le blog désire garder une impartialité totale sur tous ces sujets chauds (même si j’ai ma propre opinion comme tout le monde). Bref, ce billet mesure l’importance de vite migrer le contenu « très sérieux » sur nouvellecaledonie.info votre nouveau journal en ligne qui devrait je vous le rappelle naître dans les prochains jours…. L’information sera toujours relayée sur caledosphère mais développée sur le journal. Voici donc un droit de réponse reçu ce soir.

sep.gif

CONFERENCE DE PRESSE

sep.gif

Mise au point sur le projet ANSE UARE :

sep.gif

Stop à la désinformation

sep.gif

Le projet, nos engagements :

sep.gif

Anse Uaré est un projet de centre commercial moderne et esthétique, respectueux de l’environnement, composé d’une galerie commerciale de qualité, d’un hypermarché, d’une salle de sport, d’un centre médical et d’une garderie.

sep.gif

La vocation de ce centre est d’offrir un meilleur choix aux consommateurs, d’introduire la concurrence dans la grande distribution afin de faire baisser les prix et de soutenir le développement de la production locale.

sep.gif

Nos engagements sont :

sep.gif

– Faire baisser les prix dans la grande distribution

– Soutenir la production locale, en collaboration avec les chambres consulaires et la FINC

– Moraliser les pratiques commerciales

– Travailler avec le syndicat des commerçants sur les commerces de la galerie.

– Créer 425 emplois.

sep.gif

Or, une forte campagne de désinformation a été organisée par les 2 grands distributeurs, et leurs soutiens politiques pour s’opposer à ce projet et conserver leurs rentes de situation.

sep.gif

Par cette conférence de presse, nous souhaitons rétablir la vérité.

sep.gif

1) Sur les actionnaires :

sep.gif

Ce sont des investisseurs 100% calédoniens industriels et commerçants qui ont décidé d’unir leur savoir-faire afin de développer ensemble des projets économiques s’inscrivant dans la construction du pays.

sep.gif

L’actionnariat est transparent et connu de la Province Sud, puisque nous avons déposé tous nos statuts.

sep.gif

Nous pouvons vous garantir, que de près ou de loin, de manière directe ou indirecte, aucun élu politique n’a, à aucun moment, fait ou fera partie de notre tour de table.

sep.gif

D’une part la société HDM, regroupant Philippe GERMAIN (au travers de sa holding patrimoniale qu’il détient à 100%), Xavier CEVAER et Carold VASSILEV, détenant :

sep.gif

– 60% de la société SCD, société d’exploitation de l’hypermarché

– 40% de la société Forest Invest, société de promotion immobilière.

sep.gif

D’autre part, la société NC Invest, de Pascal JACQUES, détenant :

sep.gif

– 40% de la société SCD, société d’exploitation de l’hypermarché

– 60% de la société Forest Invest, société de promotion immobilière.

sep.gif

> Par ailleurs, les associés ont décidé d’ouvrir environ 10% du capital de la société SCD aux industriels qui le souhaiteront, afin que ces derniers deviennent actionnaires de l’hypermarché.

sep.gif

Toutes les autres informations circulants sur le sujet relèvent de la diffamation pour nuire au projet. Elle est notamment entretenue par les 2 actuels grands distributeurs et leurs soutiens politiques. Des plaintes ont été déposées.

sep.gif

2) Sur le foncier :

sep.gif

Une demande d’occupation du domaine maritime a été déposée à la Province Sud. Cette demande a été faite selon les règles qui régissent le domaine provincial. L’éventuelle attribution relèvera également de ces mêmes règles.

sep.gif

Ces règles prévoient les conditions d’attribution du domaine public, et fixe notamment le montant du loyer.

sep.gif

En revanche, ces règles n’obligent pas, comme en métropole d’ailleurs, à la mise en concurrence du foncier. Ceci ne s’est jamais fait en Nouvelle Calédonie. Au même titre, les terrains Provinciaux de Ducos ont été vendus ou loués (y compris sur le domaine maritime) à des entrepreneurs sans la moindre mise en concurrence.

sep.gif

Le loyer à payer à la province sera de 1% du chiffre d’affaires, soit environ 140 millions par an pour 5 hectares et ce pendant 30 ans. Faites le calcul ! La propriété du terrain restant à la Collectivité Province Sud.

sep.gif

En comparaison, les terrains de Ducos ont été vendus par la province jusqu’en 2004 au prix de 150.000 F.CFP l’are. A ce prix, le terrain de l’Ansé Uaré coûterait, pour en devenir propriétaire, 75 millions, soit la moitié d’une année de loyer !

sep.gif

Toutes les autres informations circulants sur le sujet relèvent de la diffamation pour nuire au projet. Elle est notamment entretenue par les 2 actuels grands distributeurs et leurs soutiens politiques. Des plaintes ont été déposées.

sep.gif

> Sur la destination du terrain :

sep.gif

Certes la vocation de Ducos était industrielle et artisanale jusqu’à temps que les décideurs politiques choisissent (certainement pour de bonnes raisons), d’en changer la destination unique, dans les années 1990, en y construisant des logements sociaux, en y autorisant l’implantation de moyennes surfaces commerciales et la réalisation de promotions immobilières (commerces et de services).

sep.gif

Depuis, le prix du foncier a flambé, il n’est plus accessible pour l’industrie et d’ailleurs on ne peut pas lutter contre cela. La vocation de Ducos est donc devenue commerciale : Ducos Le Centre, Ducos Factory, Plexus… Et cette évolution est incontournable.

sep.gif

Alors pourquoi, ne serions-nous pas autorisé à développer une activité commerciale dans Ducos, comme d’autres l’ont fait avant nous ?

sep.gif

3) Sur le choix de l’emplacement :

sep.gif

3 raisons très simples :

sep.gif

– Le bassin de consommation est dans Nouméa. Un projet comme celui là n’est pas viable ailleurs.

– Pour faire baisser les prix dans l’alimentation, la concurrence doit s’exercer là où sont implantés les principaux acteurs.

sep.gif

– Pourquoi obliger les gens à aller à Dumbéa ou à Païta pour faire leur course quand on peut leur proposer de le faire à un endroit qui dessert les 4 agglomérations du Grand Nouméa.

sep.gif

Les 2 propriétaires d’hypermarchés ou certains partis politiques nous proposent d’aller nous installer en dehors de Nouméa, voir en Province Nord. Cela relève de la facétie.

sep.gif

4) Sur la circulation :

sep.gif

Ce centre commercial va indéniablement générer du trafic supplémentaire dans la zone. C’est pourquoi, nous nous sommes attachés les services des cabinets ETIK et VIA COMEA, qui ont déjà la charge, pour le compte de la Province Sud et de la Mairie de Nouméa, de travailler sur l’amélioration de la circulation dans la zone de Ducos.

sep.gif

Ainsi, pour ne pas rajouter aux problèmes actuels, nous allons réaliser des accès d’entrée et de sortie directement à partir de la VDE et réaliser des aménagements (encore à l’étude) raccordant le centre commercial aux différents échangeurs afin d’offrir des alternatives au rond point Forest déjà saturé aux heures de pointes. Ainsi, le centre commercial sera accessible directement de la VDE et il ne sera pas nécessaire pour y parvenir de rentrer dans la zone de Ducos.

sep.gif

En parallèle, pour améliorer la circulation, la Province Sud a inscrit dans ses priorités (horizon 2012), de réaliser l’échangeur de Kowe-Kara pour désenclaver la 2ème zone de Ducos.

sep.gif

Nous nous efforçons de minimiser l’impact de ce projet économique sur les voies de communication, (qui sont de compétence des collectivités), mais force est de constater qu’on nous demande l’exemplarité quand il n’est rien demandé aux autres…

sep.gif

5) Concernant le vote de la CCI dans la CPUC

sep.gif

Le vote de la CCI répond à une procédure très simple, certes exceptionnelle, mais très simple et qui avait été annoncé à l’avance. C’est le président André DESPLAT et Jean-Pierre FLOTTAT, vice-président de la CCI et Président de la Commission d’Urbanisme Commercial (CUC) interne à la CCI qui devaient ensemble définir la position de la Chambre, après consultation du bureau et après avoir entendu les différentes positions exprimées au sein de la CUC. Ce qui a été fait.

sep.gif

Cette procédure exceptionnelle, dont l’ensemble des parties était informé, était nécessaire car la Commission d’Urbanisme Commercial de la CCI est composée au ¾ de personnes qui sont juges et parties sur ce projet : Grands distributeurs, représentant de Nouméa centre ville, Commerçants du centre-ville, auquel il faut ajouter un seul parti politique (le RUMP).

sep.gif

La position de la CCI a été prise par son Président et son Vice-Président en charge de la CUC, après avoir recueilli les avis de cette même Commission et après avoir entendu le Bureau, selon la procédure initialement annoncée.

sep.gif

6) Sur la mangrove :

sep.gif

L’anse Uaré a servi de stockage des scories de Nickel pendant des décennies. C’est sur cette base de scories (et non sur de la mangrove) que le remblai a été réalisé en 2001 et finalisé en 2008.

sep.gif

Pour réaliser notre projet, nous n’aurons pas besoin d’empiéter sur la mangrove. Au contraire, nous avons prévu de l’enrichir et de la mettre en valeur par 4 actions :

sep.gif

– Planter des palétuviers sur les rivages du remblai,

sep.gif

– Désobstruer le passage d’eau de mer entre l’Anse Uaré et la baie de la SLN afin d’améliorer la circulation de l’eau.

sep.gif

– Réaliser une promenade, type Deck, le long des forêts de palétuviers afin d’en permettre la découverte et l’appropriation par le promeneur.

sep.gif

– Traiter les eaux usées et les eaux de ruissellement par la construction d’une station d’épuration, alors que les quartiers municipaux d’habitation alentours (Mont-Ravel, Ducos…) déversent leurs eaux usés dans l’Anse Uaré sans aucun traitement adapté préalable.

sep.gif

Nous allons par ailleurs buser les caniveaux actuellement à ciel ouvert qui bordent le foncier de l’Anse Uaré.

sep.gif

Prétendre que nous allons abîmer la mangrove
relève de la diffamation pour nuire au projet. Elle est notamment entretenue par les 2 actuels grands distributeurs et leurs soutiens politiques.

sep.gif

6) Sur l’impact économique :

sep.gif

Notre étude d’impact à permis de démontrer que le marché pouvait largement absorber ce projet commercial et en particulier un 3ème hypermarché.

sep.gif

Pour s’en convaincre un seul chiffre suffit. En 1990, date à laquelle les 2 hypermarchés actuels ont ouvert le bassin de population concerné était de 90.000 personnes. Il est aujourd’hui de 160.000 personnes.

sep.gif

L’analyse des services de la Province, au travers de la Direction de l’Economie, de la Formation et de l’Emploi (DEFE), sur la base de l’étude que nous avons fait réaliser (I-scope) et de la contre-étude réalisée par le cabinet (TNS) a confirmé que le potentiel de développement du marché était supérieur à l’emprise de ce projet commercial.

sep.gif

Prétendre que ce projet va entraîner des pertes d’emploi, ou la fermeture de grossistes ou de distributeurs relèvent de la désinformation pure.

sep.gif

Conclusion

sep.gif

Comme souvent en Calédonie, le fait d’avoir des acteurs nouveaux qui cherchent à faire évoluer le pays, et ce, quel que soit le domaine concerné, suscite des réactions fortes, voire disproportionnées par rapport à l’enjeu.

sep.gif

A une époque, où l’on redoute la crise dans le monde entier, où l’on cherche par tout moyen à soutenir le développement économique, à créer de l’emploi, à lutter contre la vie chère (CF. Exemple de la grève générale à la Réunion ce jour) il est regrettable qu’en Nouvelle Calédonie, on se perde dans des confrontations qui au final desservent l’intérêt général au profit de quelques intérêts particuliers.

sep.gif

ON NOUS PREND POUR DES CONS !

Rappel du billet du 24/01/2009: (Episode 3 : Quand un parti politique est au service du pognon)

sep.gif

Le projet d’Hyper-U a obtenu un avis favorable en Commission Provinciale d’Urbanisme Commercial (8 voix pour, 4 contre).

sep.gif

Qui a voté contre ?

sep.gif

Nicole ANDREA-SONG, élue du Rassemblement UMP (RUMP) à la province…normal, quand on connait les liens politico-financiers du RUMP avec les groupes PENTECOST et LAVOIX !

sep.gif

Gaby BRIAULT, adjoint RUMP au Maire de Nouméa, grand pote de Charles LAVOIX…évident !

sep.gif

Jean-Claude MERLET, Président de la Chambre des métiers, militant actif du RUMP…logique !

sep.gif

Patrice JACQUESSON, Directeur salarié de l’association Nouméa Centre Ville financée par la Mairie RUMP de Nouméa…obligé !

sep.gif

Le Collectif des commerçants du centre ville est contre le projet lui aussi. Ah bon, mais c’est qui ça ? Armelle MONERET, femme de militaire à la retraite, installée récemment en Nouvelle-Calédonie, 4ème ajointe au Maire RUMP de Dumbéa, Présidente du Collectif !

sep.gif

Dans cette affaire, le RUMP est à la solde des groupes PENTECOST et LAVOIX qui se goinfrent sur le dos des Calédoniens depuis 20 ans.

sep.gif

Alors, quand le RUMP nous explique que les élus de Calédonie Ensemble, du Front National et du Mouvement des Calédoniens Français sont des pourris, que la CCI n’est pas nette, que la Chambre d’Agriculture est manipulée, que la Fédération des Industries de Nouvelle-Calédonie est achetée, que le Président du Syndicat des commerçants est vendu et que les associations de consommateurs sont téléguidées, il faut se poser une question :

sep.gif

A part défendre les intérêts des plus riches (les LAFLEUR, LAVOIX, PENTECOST, KALINOWSKI, FONG, BRUEL et consorts), à quoi sert le RUMP ?

sep.gif

Mise à Jour du billet 21/01/2009: Je reçois depuis la diffusion de cet épisode numéro 2 des avertissements comme quoi certains propos diffamatoires seraient complètement faux. Merci donc de m’éclairer car si c’est pour diffuser des informations uniquement pour le plaisir de faire du bruit, je ne vois pas bien l’intérêt de retranscrire… Merci de votre compréhension et de votre participation à ce débat qui me semble plus qu’houleux !

sep.gif

Déjà plusieurs billets postés sur le sujet. Le dernier en date est une contribution qui part se classer dans « C’est vous qui le dites« . Une petite histoire en plusieurs épisodes, voici le premier. Ce billet sera donc remis à jour dans le temps.

sep.gif

ON NOUS PREND POUR DES CONS !

(Episode 2 : La défense du centre ville à bon dos)

sep.gif

Le Rassemblement UMP (RUMP) essaie de faire croire qu’il défend le commerce du centre ville en s’opposant au projet l’Hyper-U !

sep.gif

Comment les croire quand on connait les liens politiques du RUMP avec les groupes PENTECOST et LAVOIX ?!?

sep.gif

Comment les croire quand on sait qu’ils ont autorisé plus de 16000 m² de galeries commerciales hors du centre ville quand ils dirigeaient la province Sud (5 000 m² à l’Anse Vata, 4 000 m² à la Baie des Citrons, 2 000 m² à Magenta Belle Vie, 4 000 m² à Ducos, etc…) ?

sep.gif

Comment les croire quand on connait les trafics qui existaient au sein de la Commission Provinciale d’Urbanisme Commercial avant 2004 : pressions sur les membres, régularisations à posteriori de surfaces commerciales non déclarées (Magenta Discount, Magenta Bazar, Bricogite Kenu In…), autorisations contre l’avis de la commission (Champion Magenta) ?

sep.gif

S’il y a vraiment un parti politique qui ne peut pas se présenter comme le défenseur des petits commerçants du centre ville, c’est bien le RUMP.

sep.gif

Et le plus formidable, c’est que LEROUX leur prête main forte. LEROUX, le champion des monopoles et des grosses affaires (riz, farine, pain, médicaments, transport maritime, import/export…). LEROUX, le petit commerçant avec de gros moyens (yacht, avion privé, appartement dans le 16ème, propriétés au Vanuatu…). LEROUX qui n’est pas le dernier à profiter de la vie chère grâce à l’éco-pain et à l’éco-riz !

sep.gif

LEROUX qui n’en a jamais rien eu à secouer du commerce et de l’industrie de production locale, comme en témoignent ses projets de suppression des protections de marchés ou d’instauration de la TVA quand il était ministre du gouvernement.

sep.gif

« Qui se ressemble, s’assemble » dit le proverbe et c’est vrai qu’en matière de monopoles commerciaux, le RUMP et LEROUX en connaissent un rayon !

sep.gif

A suivre, épisode 3 : « Quand un parti politique est au service du pognon »

sep.gif

Rappel: 16/01/2009 (Episode 1 : Les dessous de l’affaire du 3ème hyper)

sep.gif

Quand il était aux affaires, le RUMP (Rassemblement UMP) a accordé 30 000 m² de surfaces commerciales dans l’alimentaire aux groupes LAVOIX (Géant, Casino, Leader Price…) et PENTECOST (Carrefour, Champion, Magenta Discount) sur le Grand Nouméa. Et aujourd’hui, ils sont contre un 3ème hyper de 7 000 m² à Ducos !

sep.gif

Pourquoi ?

sep.gif

D’abord parce que LAVOIX et PENTECOST, anciens élus du RUMP, sont toujours les principaux sponsors du parti.

sep.gif

Ensuite, parce que les groupes LAVOIX et PENTECOST contrôlent depuis 20 ans un marché de la grande distribution alimentaire de 62 milliards FCFP ! Et les bénéfices qui vont avec : 5 milliards ? 8 milliards ? 10 milliards ?

sep.gif

Enfin, parce qu’ils veulent absolument conserver ce monopole juteux, au travers de nouveaux projets !

sep.gif

Et où sont ces nouveaux projets ? A Ducos précisément, sur 15 000 m² supplémentaires !

sep.gif
A Ducos, où le groupe LAVOIX veut transférer et agrandir Leader Price dans le futur « Plexus » (ex But) et ouvrir un nouveau supermarché dans le complexe « Le Centre ».
sep.gif
A Ducos, où le groupe PENTECOST veut ouvrir un « Cash & Carry ».
sep.gif
A Ducos, où le groupe LAVOIX veut faire un hyper sur le même emplacement que le projet d’Hyper-U !

sep.gif

Alors le RUMP nous enfume ! Il nous parle de la circulation, des palétuviers, du centre ville, du petit commerce de proximité.  Mais il ne nous parle pas de l’essentiel : les 170 000 consommateurs du Grand Nouméa qui sont rackettés depuis 20 ans !

sep.gif

A suivre, épisode 2 : « La défense du centre ville à bon dos »

PARTAGER
Article précédentHip hip hip Woopra !
Article suivantLe mardi sera le Rendez-Vous des Internautes
Créateur le 18 octobre 2006 du blog Calédosphère, Franck Thériaux est papa à temps plein d'une petite fille née le 1er Juin 2012. Selon son entourage, il passe beaucoup trop de temps sur internet… Membre émérite de la rédaction, il vit aujourd'hui en métropole après 23 belles années passées sur le Caillou. Il est en contact quotidien avec l’équipe et continue à participer à la vie de son « bébé numérique »
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Servefa
Tuco, ça me fait tellement plaisir de lire ton message sur le centre-ville ! Ceci dit, lorsque je lis le communiqué de presse des promoteurs de l’Hyper U, je me pose des questions: «  »4) Sur la circulation : Ce centre commercial va indéniablement générer du trafic supplémentaire dans la zone. C’est pourquoi, nous nous sommes attachés les services des cabinets ETIK et VIA COMEA, qui ont déjà la charge, pour le compte de la Province Sud et de la Mairie de Nouméa, de travailler sur l’amélioration de la circulation dans la zone de Ducos. Ainsi, pour ne pas rajouter aux… Read more »
Tuco
Qu’est-ce qui est finalement important dans cette histoire d’Hyper ?? Savoir qui est actionnaire du projet ? Savoir si les dits actionnaires sont copains avec tel ou tel politique ?? A part quelques politiques aux arrières pensées bloquées sur le 10 mai prochains et quelques commerçants craignants pour leur situation, je pense que le commun des mortels attend de voir pour juger. J’ai en effet la naïveté de croire, que le succès de ce centre dépendra de l’avantage qu’en tirera le consommateur. Si le succès n’est pas au rendez-vous, les investisseurs se seront plantés et ils en seront de leur… Read more »
Edou

Bonne après-midi Rigoberto, Calédosphère,

Attention à ce que tu écris Rigoberto car ce n’est pas exact ou tout au moins complet. Le nom d’un nouvel actionnaire seulement a été révélé: M. Carold Vassilev.

Pour le reste, on apprend que le montage actionnarial est articulé via des participations croisées. Mais aucune information ne filtre quant aux personnes actionnaires des sociétés qui possèdent des participations entre elles (je pense là en particulier aux sociétés hors holding).

Bien à vous,

Edouard

Rigoberto
Cher Shoubi, L’autorisation pour l’ouverture de l’hyper U a ete accordee par la Province Sud. Les noms des actionnaires ont ete reveles et il n y a ni Gomes ni Descombel. Cela permet de voir exactement de quel cote etait la diffamation. Attention au phenomene de l’arroseur arrose en ce qui concerne les plaintes. Edou a lui meme avoue etre juge et partie dans cette affaire donc non objectif. Edou est un jeune fils du pays qui est promis a un tres bel avenir politique et dont la Caledonie aura besoin dans le futur. Je suis tres surpris que tu… Read more »
Pépé

Bonjour,
Je découvre ce blog depuis le reportage télé de l’autre soir et j’ai lui avec attention tous les commentaires. J’avoue que j’ai du mal à me faire une opinion dans tout cela.
J’ai habité longtemps en métropole, et je faisais souvent mes courses dans un Hyper U ou dans un Géant à côté de chez moi. Hyper U ne me semblait pas une enseigne si mal placée en terme de prix, au contraire. Je ne sais pas d’où vous sortait cela?

shoubi

Edou et d’autres s’insurgent contre le favoritisme politique, pas pour défendre des avantages. Je suis consterné que Rigoberto n’ai toujours pas compris cela.
Evidemment qu’il faut plus de concurrence: une concurrence saine et LOYALE où on n’accorde pas de privilèges aux courtisans du pouvoir en place sous prétexte que tout nouveau tout beau.
Quand le pouvoir se pique de réguler il créée les conditions de l’arbitraire
Il faut faire ce qu’a recommandé la Commission de Libération de la Croissance Française, dirigée par Jacques Attali: déréguler purement et simplement le commerce pour laisser les projets être en vraie concurrence.

taurillon
Oui , il y a une chose de vrai dans ce que dit Rigoberto; la concurrence il n’y a que cela de vrai .Il faut l’entendre du producteur transformateur industriel aux détaillants. Je remercie tous ces nouveaux défenseurs de la libre concurrence et je suis certain que ces derniers apporteront leurs soutiens lorsque des demandes de levés de quotas, de levés des protections à l’import arriveront sur la table des discussions. Cette nouvelle position du président de la FINC et de ses amis nous convient parfaitement. En ce qui concerne la guerre des prix annoncées et souhaité par le consommateur… Read more »
Rigoberto
Mon cher Edou, Je suis consterne de voir avec quelle energie tu continues de descendre le projet Hyper U. Ton intelligence pourrait etre mise au service du pays plutot que de perdre ton temps a essayer de flinguer la concurrence. Concurrence qui soit dit en passant tu dois craindre enormement pour ecrire des mails pareils, ce qui nous laisse supposer que les marges vont tres certainement baisser significativement. Les consommateurs que nous sommes se frottent les mains d’avance. Apres la guerre des blogs nous aurons la guerre des prix et Carrefour devra s’aligner. Qu’il est dur de devoir se serrer… Read more »
Roxane

Je continue d’être surprise par la passion autour de ce débat.Entre les anti et les pour, l’affrontement des arguments, les discours de technocrates…tout celà pour un hypermarché et quelques boutiques de fringues!Je vous demande, chers blogueurs(que je lis avec grand intêret)s’il n’y a pas, sur notre caillou, d’autres sujets aptes à susciter autant de « flammes »!!!Nous approchons des provinciales,et il me semble que certains thèmes (comme les transferts de compétences, les signes identitaires etc…)mériteraient davantage de flots d’encre. Pour autant je continuerai à vous lire.Amicalement à tous

JP.G

bonjour,

j ai ecouté Mr GERMAIN sur RFO ,et ce qu’ il ne dit pas ou un oublie p’etre… héhéhé.C’ est que dans le dossier transmis à la province sud il parle bien de l’occassion du terrain mais .. » AVEC UN RACHAT DU TERRAIN A TOUT MOMENT » . Alors Mr germain Arreté de prendre les caledoniens pour des imbeciles …

wpDiscuz