Ets Bargibant – TGI/TGA

35
8 273

La nouvelle taxe n’en finit plus de faire parler les calédoniens, après le sujet épineux des drapeaux c’est ce thème qui est entrain de prendre le dessus et c’est une bonne chose… J’ai reçu ce jour dans ma boite email un témoignage de Frédérik Drouet (directeur général de Bargibant), entreprise qui alimente depuis des années les calédoniens avec ses surgelés. Je partage avec vous sa réflexion accompagnée de deux documents.

————————————————————————————–

Bonjour,

Ci-joint pour l’anecdote deux illustrations des modifications chaque année le 31 Décembre, sous tous les Gouvernements, de nos règles fiscales à l’importation, au gré des lobbys et des alliances, sans véritable réflexion de fonds une fois pour toutes.

D’où ces quelques remarques…

Comment a-t-il été possible que la TGI (taxe générale d’importation) – qui par nature est une taxe fiscale indirecte et non une taxe de protection de la production locale – ait été actionnée sur les glaces, (de 11 à 21%, soit 90% d’augmentation de la TGI), après que le Gouvernement ait communiqué publiquement sur la suppression des protections indues, notamment sur les glaces, où il s’est bien gardé d’annoncer la fermeture de la moitié du marché.

La TGI est rarement utilisée en pareil cas, car elle deviendrait une taxe de protection déguisée. A titre de comparaison, la TGI sur le caviar n’est que de 11%.

Il eut été honnête dans la communication du Gouvernement d’annoncer effectivement la suppression des taxes de protection et le doublement simultané de la TGI. La baisse des taxes n’est pas celle annoncée. Il n’en demeure pas moins que la balance des deux va vers une baisse des prix… pour les produits qui restent autorisés à l’importation, et ce, à mettre au crédit du Gouvernement. Si l’objectif était de protéger l’industrie locale de la glace, – ce qui se conçoit – il n’y avait aucune justification de supprimer les taxes de protection à l’importation.

Il faut néanmoins prendre garde à ne pas – discrètement – charger la TGI à la veille de la bascule à la TGA (future TVA). Les syndicats ont raison de rappeler qu’à l’origine, dans la mouture initiale du projet TGA, la TGI devait également être supprimée quitte à augmenter le taux de la TGA. Et en pareil cas, on voit mal justifier une TGA sur les bâtonnets de glaces supérieure à celle sur le caviar. Le projet de TGA actuel dans toute sa pâleur, ne peut que mécontenter toutes les parties et cumuler les défauts d’une demi-TVA et de demi-taxes à l’importation. On ne peut pas faire coexister les deux systèmes, sans les dénaturer.

Sur le dossier glaces, outre l’aspect taxation, le contribuable est intervenu il y a quelques années pour permettre à l’entreprise bénéficiaire des mesures actuelles de construire une usine neuve à Numbo en défiscalisation. Depuis, le consommateur calédonien a été mis à contribution aux travers des taxes à l’importation sur les produits concurrents. Entretemps, le bénéficiaire des aides à vendu à un nouvel acquéreur. Aujourd’hui, le consommateur calédonien est à nouveau sollicité pour réserver un pan entier du marché à cette entreprise. Dites moi pas que demain une nouvelle opération de défiscalisation sera payée par le contribuable calédonien au seul motif que cette entreprise déménage à Paita ?

Comme les deux tiers des mesures fiscales et douanières parues aux JONC des 29 et 30 Décembre 2011 ne concernent curieusement que les glaces – comme si c’était le cœur de l’économie calédonienne – , il est heureux que celui qui les a signées au nom du Gouvernement ne soit pas…. un élu de Paita…. On me dit que ….si ! Pas très pertinent si c’était exact, de la part des services juridiques du Gouvernement…

Mais les prédécesseurs ont fait de même. Il est temps que les protections de marché soit assumées quelles que soient le produit concerné, le promoteur du projet, sa situation politique ou géographique. Il est normal et légitime dans un pays de 250.000 habitants de protéger son agriculture et sa production locale. Ce n’est pas pour autant que l’on doit accepter les monopoles, les protections abusives, les fausses productions, les excès, les zones d’ombres, les tabous et les ententes, et surtout le fait du prince, porte ouverte à toutes les suspicions et rumeurs.

Il est temps d’appliquer une règle imposable à tous et que nous cessions, producteurs, importateurs et consommateurs calédoniens d’être suspendus au dernier JONC de l’année pour savoir quelle sera la donne économique de l’année suivante.

Pr info,

Cordialement

Frédérick DROUET
Directeur Général

PARTAGER
Article précédentTGA (Taxe Générale sur les Activités)
Article suivantBienvenue chez nous M. Edgar Perez
Créateur le 18 octobre 2006 du blog Calédosphère, Franck Thériaux est papa à temps plein d'une petite fille née le 1er Juin 2012. Selon son entourage, il passe beaucoup trop de temps sur internet… Membre émérite de la rédaction, il vit aujourd'hui en métropole après 23 belles années passées sur le Caillou. Il est en contact quotidien avec l’équipe et continue à participer à la vie de son « bébé numérique »
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Bigfoot
Ah punaise … j’ai à peine lu la moitié que déjà, j’ai mal au crâne !… Cette Très Grosse Anomalie va nous en mettre un coup, c’est sûr et quel bordel çà va être … En France, ils avaient dit qu’avec l’Euro, les prix allaient s’auto réguler, s’équilibrer, etc … ouais, tu parles. (L’euro ?, l’Europe ?, tiens, y’a pas des problèmes là bas ??? ……) Tout ce qui était à plus de 90 balles est à 100 balles, tout ce qui était à un peu plus de 190 balles à était arrondit à 200 balles, etc etc …… Ben,… Read more »
Eric

Mais l’importation n’a jamais favorisé la concurrence, c’est une vue de l’esprit Syriane….
Fait le tour des secteurs ou il y a de multiples fournisseurs et des tas de marques différentes sans pour autant que les prix soient bas !!!
C’est un fait, les prix bas ne sont pas liés à la concurrence mais à la taille du marché donc à sa rentablilité, c’est pourtant simple !!!

syriane

toutes ces décisions ont été prises pour maintenir l’activité des producteurs locaux (switi, la sorbetière, socalait, les fraisiers de Païta) contre les importations. il faut trouver le juste milieu entre production locale qui participe au développement économique du territoire et importation qui favorise la baisse des prix par la concurrence

Eric

Pas nécessairement, il y a eu des condamnations en métropole pour entente…
Et si c’était vrai ça ce saurait…
Et le problème de la vie chère n’existerait pas, non ???

zozo endemique

@eric :

tu parles bien de prix producteur, moi je parle de prix publics, donc avec gavage de grossistes/revendeurs au passage car c’est le grossiste qui est en monopole…c’est du à la petitesse du marché, on est donc bien d’accord.

Et pour les marges, une économie concurrentielle les amène automatiquement à un niveau correct.

syriane
il serait bien une fois pour toute que vous disiez la vérité au lieu de balancer des contrevérités : les grossistes ne sont pas en situation de monopole : il en existe une multitude qui approvisionnent grandes surfaces et commerçants et 8 sortent du lot.ils ne se gavent pas plus que les autres mais comme toute entreprise ils ont besoin d’un niveau de marge pour payer leurs charges, les salaires de leurs salariés qui sous l’impulsion des syndicats revendiquent toujours plus. vous vous plaignez qu’il n’y a pas de concurrence dans la grande distribution : dans ce cas pourquoi d’autres… Read more »
Eric

Syriane, personne n’a dit qu’il y avait un monopole chez les grossistes…!!! D’ou tiens-tu cette remarque ???

Pour ce qui est de la question des autres enseignes, tu te demande pourquoi elles ne viennent pas ???
Ben moi je peux te répondre, parce que ceux qui sont en place et un groupe en particulier les en empêche tout simplement…
As-tu entendu parlé de l’hyper U de l’anse uaré ???

Et pour la question des marges, et bien figure toi que c’est un soucis pour toutes les entreprises du Pays quelque soit le secteur…

Eric
Pas d’accord avec toi Zozo, dans des secteurs peut concurrentiels je connais des cas de figures ou les prix on été revus à la baisse au départ des producteurs… Sauf que les consommateurs n’ont rien vu parce que les revendeurs se sont gardés la différence dans la poche… Une fois de plus je ne pense pas que le problème majeur c’est import ou production locale, je crois qu’il se situe plus au niveau des marges et des hypers marges… De plus, tu as raison de souligner le problème des devises… Elle est loin l’époque ou le dollar Australien était à… Read more »
zozo endemique
au fait, juste un petit exercice très facile à réaliser : allez chercher sur le site de l’ISEE les indices des prix par secteurs (c’est très détaillé) et comparer les au taux de concurrence de ces secteurs, vous allez voir c’est édifiant, certains secteurs ont été jusqu’à baisser de 10 % !! et cela est du pour ceux-ci à deux facteurs : la baisse du dollars (qui maintenant remonte c’est vrai)et le taux de concurrence qui oblige les “méchants” importateurs à ajuster leur prix et suivre la baisse de leur PR pour rester les moins cher du marché… Pas de… Read more »
zozo endemique

et moi un “like” très subtile aussi … 😉

PS : je ne fait ici l’apologie d’aucun parti, juste le constat que le(s) parti(s) au pouvoir sera(ont) obligatoirement sanctionné de par justement leur manque de subtilité…

Eric
Jean-Michel il est top comme gars… Même devant les faits, il est incapable de dire que cette inflation est inévitable… Pour ceux qui n’auraient pas bien lu les documents que l’on trouve sur le site du Gouvernement entre autre, je veux juste vous faire connaitre un détail qui mérite d’être mis en évidence et qui rejoint le constat de chacun des partenaires économiques que l’on soit importateurs, producteurs ou consommateurs… Dans le projet initial du Gouvernement sur la révision de notre fiscalité, il y avait cinq objectifs dont je vous passe les détails pour ne revenir qu’au quatrième, parce que… Read more »
Capitaine Flam

allez je met un like à Jean-Michel aussi
à votre bon coeur Messieurs Dames !!!

wpDiscuz