Frogier : Tueur-né

10
3 435

Les récents évènements survenus au sein du Rump, doivent nous conduire à réfléchir à ce qui s’est passé ces trois dernières années, depuis les provinciales de 2009. Juste pour se rendre compte, dresser un constat ! En bien peu de temps, nous sommes passés d’une « entente républicaine », elle n’a duré que le temps que durent les roses, à une coalition Rump-UC-Avenir Ensemble-Parti travailliste qui n’est plus désormais qu’un champ de ruine. Il ne reste pas deux pierres l’une sur l’autre de cette coalition qui devait pourtant conduire la Calédonie et les Calédoniens sur le chemin d’une solution d’avenir ! Bref en trois petites années, par de mauvais choix et de mauvaises idées, Frogier aura tué la coalition, sa chose…

Au bout du compte, et si non sans raison nous nous sommes focalisés sur le Rump, l’UC n’est pas au mieux de sa forme non plus. N’allons pas croire que Pascal Naouna se soit lancé seul dans une fronde contre un appareil dont il a dénoncé les comportements, les agissements et cette politique contre nature de coalition. L’UC post-Pidjot a cherché à préserver ses conservatismes en mettant à sa tête une sorte d’ectoplasme politique, et veut vendre maintenant sur le marché une notion nouvelle, le « nationalisme ».

Ne nous trompons pas non plus : l’unanimité dont s’est glorifié LKU réélu à la présidence du parti travailliste est un leurre cachant mal les vraies contradictions radicales de ce parti dont tout le monde se méfie. Quant aux affidés du Rump (Martin Leroux, Loueckhote), la coalition nous a fait croire qu’ils avaient une existence, mais ce sont des méduses politiques sans projet ni perspective, portées par les eaux et les courants, en attendant de s’échouer.

Et puis il y a le Rump ! Ce « parti historique » dont l’histoire se termine. Certains s’en réjouissent, d’autres le regrettent, les derniers enfin, de plus en plus rares et aveugles, croient qu’il n’en est rien et que le Rump (mais lequel ?) a encore quelque chose à dire.

Quoi qu’il en soit et comme Challenger explosant dans le ciel, la coalition est désintégrée. Il n’y a plus de majorité viable et sincère au congrès et le gouvernement (dont on a maintenu artificiellement l’existence en décembre) ne porte plus rien sinon les ambitions de quelques-uns et leurs espoirs de se poursuivre encore un peu… Au mieux, Frogier, initiateur de la coalition, s’est trompé, au pire il nous a trompés. Sa faute actuelle, et il importe peu qu’il règle ou non son compte à Yanno, est qu’il ne se résout pas à écouter ce que les Calédoniens ont à dire. Et cela, à un an des provinciales, je ne suis pas sûr que ce soit de la bonne politique.

CATON

PARTAGER
Article précédentThe Caledonian Shake [Harlem Shake]
Article suivantRUMP: du syndrome de l’oignon au parti croupion
Observateur attentif de la société, Caton n'est dans ses analyses ni obtus ni extrémiste. Appartenant à une génération calédonienne qui en a vu d'autres, féru d'histoire, ce contributeur tranche au scalpel d'une plume acerbe et aiguisée nos idées reçues sur la vie politique locale. Adepte du Old School, Caton transmet au blog, depuis la fin de l'année 2012, par courrier postal une contribution portant sur un thème d'actualité qui est mise en ligne chaque semaine. Cité par Elisabeth Nouar, dans une de ses chroniques, Caton est l'un des "Sept salopards du net"
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Manu Point de Départ

Frogier devrait peut-être aller voir ce nouveau Pape…mais de grâce, qu’il y aille pour lui mais pas pour notre destin commun comme la 1° fois. D’abord, parce que comme la 1° fois, on ne lui a pas demandé et surtout parce que toute la Nouvelle-Calédonie a payé beaucoup trop cher cette démarche tordue!

Chapeau de paille
Élisabeth Nouar écrivait dans sa chronique le 9 décembre 2010 : « À partir de là, la machine s’enraye et Jacques Lafleur mènera sans doute quelques combats de trop. Au sein de son propre parti d’abord, en retournant sa colère contre ceux qui lui sont restés fidèles, en choisissant de se présenter à la présidence du Rassemblement contre Pierre Frogier, qu’il avait toujours désigné comme son successeur. Mais les militants du Rassemblement aspirent à la rénovation, à de nouvelles méthodes, à une autre façon de faire de la politique et c’est à Pierre Frogier qu’ils confient les clés de la maison.… Read more »
Chapeau de paille

Pierre Frogier reproduit les mêmes schémas que Jacques Lafleur et pour lesquels il l’a viré du RPCR en juiilet 2005…

libertad

Tueur né: Lafleur, Lemestre, Gay, Yanno, Backes, ligeard, mais toujours pas Gomes….
Nonold il s’est flingué tout seul. Leroux aussi.
au suivant…
Du coté du secrétariat géneral de la PS ???

ADNnky

Au vu et au su de tous, la coalition UC-PT-DUS-RUMP-AE a comme chantiers:
– la levée des 2 drapeaux (concession de Frogier à Charly-Wamytan-LKU).
– la réhabilitation des squats afin de fixer durablement les gens dans des conditions de vie digne du tiers-monde (concession de Frogier à Charly-Wamytan-LKU).
– le projet de télé NC9 (concession de Charly-Wamytan-LKU à Frogier).
– Fixer définitivement la NC dans la France (concession de Charly-Wamytan-LKU à Frogier).

Floyd

« Frogier : Tueur-né »

Pas faux, il a meme tue’ sa propre famille politique en Caledonie et meme a Paris.

Faut le faire.

Islandman

Ce qui ne va pas dans votre raisonnement, c’est qu’il y a des choses que vous prenez pour des vérités comme la soi-disant coalition RUMP AE UC PT qui n’a en réalité jamais existé… Du coup ça fausse vos analyses… Et quand vous vous en apercevrez, il sera trop tard…
On vous aura prévenu…

Alfred

Quand Frogier a une idée qui lui parait bien au début mais en fait non:

Pépère

Bien sur que les calédoniens auront des choses à dire… DÉGAGE!!!

Mister Eric
J’ai écouté Cynthia Ligeard lors de son passage au journal télévisé, lorsqu’elle disait que le Rump défend l’idée que la Calédonie doit rester dans la France et que ceci n’était « pas négociable ». Un discours qui peut-être pourrait raviver les flammes d’une chaleur, d’une sympathie et d’une confiance perdues. Cela dit, j’entends aussi en écho les paroles de LKU lors d’un meeting, lorsqu’il disait à ses militants qu’il y en avait marre, et que 2014 c’est l’indépendance et kanaky et que ceci n’était pas négociable. Avec un tel écart des points de vue, je me demande combien de temps encore les… Read more »
wpDiscuz