DIVERGENCES ET CONVERGENCES ou LEONARD SAM’ PLAIT !!!

31
2 388

divergence

Dans les partis politiques calédoniens, il y a ceux qui défendent les patrons, les grandes enseignes, les monopoles parce que les leaders y ont leurs intérêts et il y a ceux qui les combattent. Il y a ceux qui sont contre la loi antitrust qui va pénaliser les grosses compagnies et sociétés et il y a ceux qui sont pour car c’est un des outils pour lutter contre la vie chère. Il y a ceux qui réhabilitent l’habitat spontané et qui disent que les océaniens s’y plaisent et il y a ceux qui sont pour la disparition de cet habitat « indigne », qualificatif que les premiers attribuent aux logements sociaux. Il y a ceux qui pensent qu’on pourra construire mille, deux mille logements supplémentaires, voire davantage, le problème des squats demeurera toujours et il y a ceux qui pensent que c’est justement le manque de logements qui est à l’origine de la prolifération des squats. Il y a ceux qui disent une chose avant les élections et qui font le contraire après et il y a ceux qui disent et font la même chose avant et après les élections. Il y ceux qui changent de cap au gré du vent et il y a ceux qui gardent le même cap contre vents et marées. Il y a ceux qui font des alliances pour des postes et il y a ceux qui comptent uniquement sur le bon sens et la capacité à discerner des électeurs. Concernant l’avenir institutionnel du pays il y a ceux qui avancent à tâtons et qui s’en contentent et il y a ceux qui préconisent d’éclairer le chemin. Et la liste des divergences n’est pas exhaustive…

LÉONARD SAM
*****************************

1) Notre ligne politique c’est la justice sociale, une société plus juste, une juste répartition des richesses, le souci et le soutien des plus petits et des plus fragiles, le respect de l’expression et de liberté du peuple, la tolérance des différences, l’ouverture à tous et le progressisme laïque social et sociétal.

La leur c’est la collaboration avec les plus riches et les monopoles, c’est la soumission du politique à la finance, c’est le choix de l’indépendance et de la déréglementation qui décuplera les bénéfices et assurera l’impunité des amis capitalistes, qui réduira à trois fois rien leurs impôts ainsi que les couvertures, les charges et les règles sociales, comme dans les pays du Fer de Lance et dans la plupart des pays du Pacifique, qui n’est en fait qu’un tiers-monde océanien, c’est la manipulation, l’intimidation et l’exploitation du peuple, c’est l’intolérance et l’exclusion des minorités, des différences, des « pas d’ici », c’est la dictature et le culte de la pensée unique du Chef.

2) Notre ligne politique c’est l’autonomie de l’archipel au sein de la République française, dans le respect de l’esprit, de la lettre et du timing des Accords, mais en offrant au peuple et à son intelligence la possibilité de se prononcer sur une présentation détaillée de l’indépendance ou sur la solution élaborée de l’autonomie lors d’un référendum responsable et éclairée. C’est la formation d’officiers supérieurs calédoniens, de juges calédoniens, de diplomates calédoniens, capables d’exercer les compétences régaliennes sans que pour autant ces compétences régaliennes soient transférées à la Nouvelle-Calédonie, même si sur certains points, ces compétences peuvent parfois être partagées, c’est l’autonomie et l’indépendance de notre parti, de notre pensée et de nos choix politiques à l’égard des partis et des leaders de métropole.

La leur c’est l’incohérence fébrile, les embardées idéologiques et les écarts hystériques entre la violence irréfléchie d’une « purge de l’indépendance » et autres « rempart contre l’indépendance » et l’adoption brutale et autoritaire du drapeau du parti indépendantiste comme drapeau du pays, en passant par la préférence des partis radicaux et sécessionnistes aux mouvements loyalistes concurrents, par le mépris du peuple qui ne comprend jamais rien, par le mépris des syndicats et des consommateurs, par le choix de l’indépendance des Îles Cook et le choix d’un statut et d’une constitution déjà concoctée par des juristes inféodés et payés.

3) Notre ligne politique c’est l’humanisme et la reconnaissance des valeurs universelles qui transcendent les différences culturelles, dépassent les nombrilismes identitaires et priment sur les clivages communautaires : l’individu, la personne, la liberté, le choix, l’engagement, la tolérance. C’est le respect de l’homme comme de la femme et de l’enfant, dans la plus stricte égalité, ainsi que de leurs choix personnels de vie privée. C’est la reconnaissance et le respect des multiples racines mais aussi la reconnaissance de leur convergence progressive vers le tronc commun par lequel l’horizontalité terrienne se transfigure et s’érige en verticalité vers le ciel.

La leur c’est le conservatisme et la pérennisation des cloisonnements hérités du passé. C’est l’exploitation des égocentrismes communautaires et des lobbies égoïstes. C’est la négation de la personne au nom d’un clan, d’un groupe, d’un parti. C’est la négation de la liberté et de la révolte au nom de disciplines collectives, de soumissions aux traditions, de cultes de chefs. C’est l’entretien des particularismes, des divisions et des antagonismes, pour mieux contrôler une population.

4) Notre ligne politique c’est la prise en compte de toute la Nouvelle-Calédonie dans son ensemble, dans sa géographie, dans son histoire, dans sa population, dans son économie, dans son idéologie, aussi étendues, diversifiées, complexes et apparemment contradictoires soient cette géographie, cette histoire, cette population, cette économie et cette idéologie. C’est l’ouverture à l’autre, la compréhension des autres, sans apriori, sans préjugés, sans ressentiment, sans jalousie, sans rejet, sans exclusion. Rien de ce qui est calédonien ne doit nous être étranger, non partagé, que ce soit l’humiliation et la révolte kanak, la déchéance et la souffrance des déportés, l’exploitation condescendante des travailleurs importés, l’engagement des exilés volontaires, la revanche des humiliés et des déchus, la réussite des exploités et des exilés, cette viscérale volonté d’indépendance, cette fringale festive du Sud, ce beau succès industriel du Nord, cette l’individualisme hédoniste effréné et périlleux mais aussi cette enveloppe protectrice, utérine, tiède du clan et de la tradition. La possibilité d’un partage si exemplaire que chaque humain pourrait dire « Ich bin ein Calédiner ».

La leur c’est le tri et le repli sur quelques régions, quelques territoires, sur quelques secteurs, sur quelques aspects, sur quelques attributs, sur quelques prérogatives, c’est l’abandon et le sacrifice du reste, de ce qu’ils méprisent, de ce qui est moins intéressant, moins juteux. Ce sont des sélections, des choix arbitraires, des impasses. Ce sont des classements entre ceux d’ici, ceux moins d’ici, ceux pas d’ici, entre les femmes et les hommes, les riches et les pauvres, les puissants et les humbles. C’est la fermeture et l’enfermement, des propriétés à jamais privées, des domaines à jamais réservés, des chasses à jamais gardées, des rôles à jamais distribués, des situations à jamais figées, des signataires à jamais historiques.

JEFFREY TARDY

[poll id=”12″]

Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Victor
La chronique de la semaine écoulée 05 août 2013 C’est, désormais, tous les ans, la mère des batailles. Chaque année, approximativement à la même date, on se demande qui va présider aux destinées du Congrès, première institution du territoire. Mais c’est la dernière fois que le débat a lieu sous cette forme. L’actuel Congrès n’a plus que 8 à 9 mois d’existence avant son renouvellement en mai 2014 et il ne siègera que quelques semaines d’ici l’entrée en campagne. Ceci dit pour relativiser l’enjeu de l’élection qui va avoir lieu dans quelques jours. Et pourtant ! Elle donne lieu à… Read more »
Omega

Ça ne déplairait pas au RUMP de voir son indépendantiste préféré accéder au trône du Congrès, tout a été fait pour cela, quelle hypocrisie tout de même, mais tout se paye dans ce pays et je suis persuadé que sachant déjà cela, la population va le faire payer au centuple à certains partis complices ! AVE !

Rigoberto

Tardy : ” Notre ligne politique c’est la justice sociale, une société plus juste, une juste répartition des richesses, le souci et le soutien des plus petits et des plus fragiles, le respect de l’expression et de liberté du peuple, la tolérance des différences, l’ouverture à tous et le progressisme laïque social et sociétal.”

Rigo : Vraiment un bide ce billet, de moins en moins crédibles à CE avec ce virage socialiste à 180 degrés, vous allez perdre beaucoup d’électeurs qui vont aller vers Yanno.

Allez vous piquer l’accréditation à Jorda ?

Omega

Ces valeurs n’appartiennent à personne et ne sont pas forcément socialistes ceux qui les appliquent.

Laurent de COUDENHOVE

Et bien Omega, Ces valeurs partagées par tout le monde… ça t’inspire quoi si je dis : FN, Rump…
Tu ne voudrais pas perdre des électeurs à cause de ce mot ?
En fait il dit bien ce qu’il a à dire : social et le iste c’est juste pour le prôner.
Alors c’est sur que se faire appeler Parti Socialiste : c’est un peu prétentieux… pour les autres partis socialistes, mais… UMP c’est des valeurs comme ça ?

Omega

Donneur de leçons !

Laurent de COUDENHOVE

Qu’est-ce que tu reproches à ces valeurs ?

Jeffrey Tardy

Ben allez Cousin Hub’, réponds au meussieur !
Tu sais le communiste en cosaque le couteau entre les dents pour paniquer le bourgeois, c’est un peu périmé…
Mais t’as le droit de te foutre des gens, de la justice sociale et de la solidarité, et de préférer tes petites bagnoles de sport à 10 plaques et tes placements à Vanuatu. C’est légal Rigo, n’aie pas peur, suffit de le dire et de le “déclarer”…

Laurent de COUDENHOVE

de ne pas être assez fraternelles ou égalitaires ?

Laurent de COUDENHOVE

Franchement, ta proposition de parti, je pense CE rejoint à s’y méprendre à la volonté kanake. Je pense qu’il serait bon que tu prennes le cap, il ne sera pas dévoyé pour sa suite, en 2018. Une alliance sur cette constance de direction est possible pour les indépendantistes. Avec un contrôle de la Mairie de Nouméa, ce serait parfait.

Jeffrey Tardy

Mets des lunettes ou quelques pincées de bonne foi dans ta soupe. Ni en 1) (justice sociale), ni en 2) (autonomie), ni en 3) (humanisme), ni en 4) (ensemblisme), je ne colle à la ligne FLNKS : castes, indépendance, inégalités des droits, clanisme.
Faut pas trop déconner ! Même un dimanche !

Laurent de COUDENHOVE

Éclaire ma lanterne, le FLNKS, c’est l’ensemble des partis kanakes ?

Paul Ethos

:… 4

Laurent de COUDENHOVE

Vas-y Paul, je veux bien que tu développes.

Paul Ethos
4 composantes au FLNKS, ou meme 5 si tu inclus un parti en voie d’extinction, le Parti Socialiste Kanak, + deux lignes -divisees-, l’UNI et l’UC… Autrement voila pour les independantistes au gd complet (copie-colle) vu que les trop nombreuses divisions, chez eux aussi, ca les affaiblis serieusement: L’action politique indépendantiste est née à la fin des années 1960 avec la création de deux groupes d’extrême gauche, les Foulards rouges et le Groupe 1878. Elle s’est développée dans les années 1970, notamment par l’action de Jean-Marie Tjibaou qui théorise le concept d’Indépendance kanake socialiste (IKS) et fonde le Front indépendantiste… Read more »
H.Simpson

“Notre ligne politique c’est l’autonomie de l’archipel au sein de la République française”
CE a beau le répéter à longueur de temps, certains trouve encore le moyen de faire campagne en distillant le contraire ! ça décrédibilise direct le discours de certains…

Paul Ethos

C’est un peu comme croire au Pere Noel, en fait…

Omega

???

Paul Ethos

And “why can’t we live together?” Hein?

http://www.youtube.com/watch?v=H34BgCdH7aY

Omega

Clap clap … là, Paulette, tu t’es surpassé !!!
Pour la suite … reviens demain !!!

Paul Ethos

J’y serai, Omega 3 (ou 6? ou 9?)

Paul Ethos

Et puisqu’il s’agit ici de poesie, un p’tit break avec un autre poete, l’auteur decede la semaine derniere (le 26 Juillet, il avait 74 ans) de ‘Cocaine’ et ‘Round Midnight’, J.J. Cale, avec son copain Clapton qui a bien sur repris lui meme ces deux titres, il y a bien, bien longtemps…

http://www.youtube.com/watch?v=gaT5O72-CnY

R.I.P.

Omega

Idem !

Paul Ethos

Pas mal, ce livre… J’aime “des signataires a jamais historiques.”… C’est bien là que le bât blessera…

Omega

T’as reçu un coup de soleil Paulette ?

Paul Ethos

Paul Ethos, Omega 3? ou 6? ou 9 ?

Jeffrey Tardy

Et c’est d’ailleurs, Pauleth, là que le bât zouka…

Omega

T’inquiètes, Jeffrey, il a un peu de fièvre, ça va passer !

Paul Ethos

Afterze…

Omega

J’en reste baba !!!

Paul Ethos

Baba Orhummega, ou mega baba au rhum?

wpDiscuz