La catastrophe est pour demain

13
3 105

budget-2010-subventions-montauban

J’ai eu un bref instant la velléité d’évoquer le retour du Front national et de Bianca Hénin sur la scène médiatique, et puis je me suis vite rendu compte que cela n’avait aucun intérêt. Rien à dire. Le vote du budget de la Nouvelle-Calédonie et ses conséquences nous ont semblé en revanche plus digne d’attention.

Et tout de go, j’estime que pour ce dernier budget de la mandature, il y avait sans doute autre chose à proposer. À la vérité, la situation financière et budgétaire de la Nouvelle-Calédonie est telle que le travail qui attend l’équipe qui en mai parviendra au pouvoir s’annonce colossal.

Sans trop entrer dans le détail, on sait déjà qu’il va bientôt être impossible de financer les minima sociaux. Dans quelques mois, à peine. Le gouvernement actuel, qui n’en est pas à une ineptie près, misait sur la TGA pour financer l’ensemble. Mais ils ont si peu anticipé, et s’y sont tellement mal pris, que si jamais la TGA est effectivement adoptée, ce qui n’est pas encore certain, elle ne rapportera pas assez pour financer le minimum vieillesse, le dispositif handicap et les autres systèmes en place ! Du coup, dans son budget 2014, le gouvernement a proposé que la Nouvelle-Calédonie emprunte. En matière budgétaire, l’emprunt n’est pas une mauvaise chose, à condition qu’il soit mesuré, contrôlé, or dans le cas présent il semble que les choses échappent à tout le monde. La Nouvelle-Calédonie va emprunter un peu plus de 6 milliards de francs soit 12% du budget total du pays, oups !!! Avec un tel budget, le pays va dans le mur et l’on comprend mieux pourquoi, à quelques encablures du début de la campagne, l’axe d’attaque choisi par certains est d’accuser Gomès et les siens d’avoir mal géré la province Sud entre 2004 et 2009… L’histoire du doigt et de la lune…

Certes, les conditions ne sont pas favorables : la crise, le nickel, l’environnement mondial, mais avouez, et c’est bien ce que l’on peut lui reprocher, que l’équipe au pouvoir n’a guère anticipé. Pire, à en croire les infos de Calédoshère, le gouvernement est en train de se mettre à dos toute la fonction publique pour une histoire de prime promise aux uns et pas aux autres !

Aujourd’hui, même les membres du gouvernement expliquent à ceux qui veulent bien encore les entendre que les caisses sont vides et qu’ils souhaitent bon courage à la prochaine équipe ! La mauvaise situation financière et budgétaire de la Calédonie, dont nous l’opinion publique n’avons encore qu’une vague idée, est le résultat de la part de l’équipe Martin d’un manque à la fois d’idée, d’anticipation et de courage. Si elle avait eu en effet un peu de courage, elle aurait mené la réforme fiscale dont le pays a besoin. Mais pour cela, il aurait fallu qu’Harold Martin et ses amis du Rump aillent parfois à l’encontre des avis et opinions du monde économique au sein duquel ils comptent de nombreux alliés. Peut-être y aura-t-il des changements en mai 2014, mais il faut bien se rendre compte que ceux qui seront au pouvoir à ce moment-là, auront sans doute d’abord à s’occuper à maintenir le pays sur les rails, plutôt que de chercher des solutions d’avenir… Ce qui est très préjudiciable et fort regrettable, mais ça aussi on le doit à la coalition…

Caton

PARTAGER
Article précédentLe cadeau du Père Noël
Article suivant6 millions en fumée
Observateur attentif de la société, Caton n'est dans ses analyses ni obtus ni extrémiste. Appartenant à une génération calédonienne qui en a vu d'autres, féru d'histoire, ce contributeur tranche au scalpel d'une plume acerbe et aiguisée nos idées reçues sur la vie politique locale. Adepte du Old School, Caton transmet au blog, depuis la fin de l'année 2012, par courrier postal une contribution portant sur un thème d'actualité qui est mise en ligne chaque semaine. Cité par Elisabeth Nouar, dans une de ses chroniques, Caton est l'un des "Sept salopards du net"
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Laurent de Coudenhove

Bof, vous savez tous que les Etats-Unis d’Amérique sont déjà dans le mur…
Que la France y va tout droit
Que nous avons les mêmes démarches économiques…
Donc pourquoi vous étonnez-vous ?

Rigoberto
C’est tout de même très amusant de constater que depuis qu’il faut s’inscrire pour les sondages Calédosphère de manière à mieux contrôler les tricheries : – le nombre de votants a chuté de façon considérable, il tourne autour de 500 à 600 participants alors qu’auparavant on était entre 12OO et 2500 participants. – le score de Calédonie Ensemble a chuté, alors que ce parti caracolait en tête. – le score du RUMP-AE qui était scandaleusement bas (Autour de 3 à 8 %) remonte de manière spectaculaire pour atteindre 33 % à Dumbéa ou 24 % à Paita. Il est certainement… Read more »
Inforétif

” le nombre de votants a chuté de façon considérable, il tourne autour de 500 à 600 participants alors qu’auparavant on était entre 12OO et 2500 participants.”

Ben c’est justement parce qu’il faut s’inscrire, comme vous le dites : c’est compliqué, ça prend du temps, donc certains comme moi laissent tomber, surtout si on est allergique aux sondages (faudrait au moins changer la dénomination).

Rigoberto

Quelle équipe pour gérer la pénurie ?
Qui de CE du RUMP ou de l’UPC saura tenir les comptes en cas de coup dur ?
Les comptes de la Province Sud totalement déséquilibrés par Gomès entre 2004 et 2009 ont été redressés par l’équipe en place entre 2009 et 2014.

kaskooyoo

Et celle là de catastrophe?

http://www.panoptinet.com/archives/12456

Eric

Quand on a pas de véritable modèle économique et sociale claire et bien défini on ne peut pas faire de miracles…
Je veux bien entendre que la colégialité n’est une partie de plaisir, mais flûte tout de même, faut savoir faire demi-tour quand on est au bout de la voie sans issu, non ???

Mister Eric

J’ai une question :

Ou sont passés les 38 milliards d’excédents de recettes fiscales grâce à la flambée des cours du nickel vers 2008 ?

Mouton noir

J’ai peur de la réponse…

Mister Eric

Qui sera assez démago-irresponsable pour proposer pendant la campagne électorale d’augmenter les allocations familiales ?

Car se faire aimer du peuple n’a aucun prix, aux chiottes les impératifs économiques…

Qui osera ?

movieworld

Ne dit on pas que gouverner c’est prevoir ? …..a les voyages des uns et des autres, les gling gling et glou glou, les primes pour certains, et pas pour les autres….etc….qu’est ce qu’il y a comme brouzouffes a cramer dans des betises……..

Floyd

Un constat alarmant en effet, mais voilà que certains turlupins nous parlent d’un aéroport Versace 6 étoiles à Koutio. Le pauvre JJB doit se taper la tête contre le mur à entendre promettre des folies financières pareilles.
Finalement, son fameux discours “cliquetis & glousglous” à l’inauguration de l’aérogard de Tontouta n’aura servi à RIEN. Hélas.

Mister Eric

En Calédonie, la devise est :

Gouverner, c’est peu voir.

Vieux

Oui, la crise est devant nous et avec les guignols qui sont au pouvoir, on a du souci à se faire!

wpDiscuz