Débats : sérénité et quelques piques

3
4 698

claudine wery provinciales

A quelques jours du scrutin provincial et afin de répondre aux attentes des internautes, Koodji-TV a organisé deux autres débats entre les principaux mouvements politiques en lice. Des échanges alternant piques et propos apaisée.

Accords économiques, réforme fiscale et environnement

Lors du premier débat consacré principalement à l’économie et dans une situation jugée préoccupante par l’ensemble des intervenants, Philippe Germain a plaidé pour :

une grande conférence économique et sociale après les élections afin de se fixer des objectifs et trouver les compromis entre les partenaires sociaux 

Cependant pour le représentant des indépendantistes, Jean-Raymond Postic, les discussions sont depuis longtemps avancées et :

le travail avait été lancé mais en réalité la réforme de la fiscalité a été bloquée du fait des partis non-indépendantistes

De quoi faire réagir l’élu du Rassemblement, Grégoire Bernut, pour qui :

les réformes étaient en cours sauf qu’il y a eu la campagne de 2012 dont on connait les conséquences et aujourd’hui on en est revenu au statut-quo

Très attaché à la stabilité des institutions, Gil Brial de l’UCF a rappelé que le rôle des élus était avant tout :

d’assurer un climat de confiance vis-à-vis des entreprises pour qu’elles puissent investir et créer de l’emploi

Si la journaliste Claudine Wery n’a pas réussi à mettre d’accord les participants quant à leurs responsabilités dans l’arrêt des réformes, c’est sur le sujet toujours sensible de la TGA que les avis ont semblé les plus divergents. Le représentant du Rassemblement a proposé en effet « de réviser la fiscalité indirecte » son mouvement est ainsi :

favorable à la mise en place de la TGA avec un taux de 6% accompagnée par des mesures modernes de protection de l’industrie locale 

Et si Gil Brial a également plaidé en ce sens, son parti l’UCF propose lui la mise en place d’une :

TVA sociale qui viendrait dans une certaine mesure résorber les déficits sociaux 

Une position à l’opposé de celle de Calédonie Ensemble qui par la voix de l’ancien membre du gouvernement Philippe Germain déclare que :

quand on réforme 45 milliards de recettes de la fiscalité il faut savoir pourquoi et dans quel intérêt

or, pour lui, les objectifs de la TGA ne servait aucun projet de société structurant et :

au final la mise en place de la TGA ne permettrait pas de lutter contre la vie chère 

Pour Jean-Raymond Postic en revanche, les indépendantistes demandent :

un remplacement total, par étape, de la TGI qui est une taxe qui maintient les prix élevés dans le pays et à côté de la TVA mettre en place une CSG qui présenterait l’avantage de s’appliquer aux revenus du travail et aux revenus du capital

Les quatre candidats ont ensuite évoqué leurs différentes propositions quant à la réforme des niches fiscales, à la compétitivité des entreprises, et finalement sur environnement notamment en évoquant le développement des énergies renouvelables.

Social, santé, logement et éducation

Dans le second débat portant sur des thèmes de préoccupations quotidiennes des Calédoniens, le logement a – sans surprise – été l’objet de toutes les attentions. Isabelle Champmoreau déclarant au nom de l’UCF que :

le logement est un droit essentiel et l’UCF est favorable à la résorption des squats, en développant des éco-quartiers, mais contre leur réhabilitation 

Sur ce point, Virginie Ruffenach du Rassemblement a rappelé que :

notre optique c’était de réhabiliter les squats en mettant en place une redevance afin que ces zones ne soient plus des zones de non-droit car on ne peut pas nier leur existence 

Sans surprise, Philippe Dunoyer de Calédonie Ensemble a condamné cette politique rappelant :

la nécessité de relancer la construction de logements sociaux » car « 20% du parc est en situation de sur-occupation 

Pour les indépendantistes en revanche :

la responsabilité des politiques est engagée sur le sujet et la moindre des choses c’est d’assurer une qualité de vie à minima dans les squats

Des points de vue parfois diamétralement opposés aussi s’agissant de la politique sociale, de la santé ou encore de l’éducation où les responsables politiques se sont renvoyés dos-à-dos la non-application des propositions du Grand débat sur l’école réalisé sous le gouvernement Gomès. Des échanges qui auront permis aux internautes de se rendre compte des différences souvent profondes entre les différents partis candidats aux élections provinciales.



Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Jan-Loupe Pahune

Ce qui me surprend, c’est que personne n’a relevé le nom de la liste indépendantiste… La liste “Arc en ciel”… Nom déposé depuis des lustres par la mouvance homosexuelle et symbole de leur différence, avec drapeaux et tout ma biche mon ange… Je ne savais pas que Wamytan était PD…

baldman

Bin quoi JLP, tu as envie te casser du Pd? pourquoi pas du négro aussi? Ce qui me surprends c’est qu’on te laisse écrire des âneries

Sagamore

(Rires !) Le débat politique pro ou anti… ???
Bof, on s’en fout = Toujours les mêmes chamailleries depuis 35 ans !
Mais Claudine Wery, ça dewizz !
(… plus z’intelligente et moins teigneuse qu’Eliz’bth Nouar… Héhé !)

wpDiscuz