A propos de l’association Hors Champ

3
3 003

L’association HORS CHAMP, qui regroupe les professionnels de l’audiovisuel de Nouvelle‐Calédonie, qu’ils soient techniciens ou producteurs a le plaisir de rendre public le résultat de ses premiers travaux : une grille de rémunération des techniciens Calédoniens.

Cette grille doit contribuer à conforter la place de la production audiovisuelle calédonienne. En effet, le paysage audiovisuel calédonien est en cours de développement. Son économie demeure assez peu organisée. La Nouvelle-­‐Calédonie n’est pas dotée de structure de soutien à la production. Par conséquent, les sociétés de production sont écartées de toute aide du Centre National de la Cinématographie (CNC).

Pourtant, de nombreux projets de création audiovisuelle voient le jour chaque année dans un contexte très aléatoire. La création des futures chaînes de télévision locales nécessite qu’un véritable tissu économique avec des règles de fonctionnement claires, notamment sur les rémunérations, soit en place pour répondre aux différents besoins de production locale.

Dans ce contexte, et en prévision du lendemain, Hors Champs a entrepris divers chantiers structurants recueillant l’adhésion de tous.

Les objectifs poursuivis sont entre autres : la régulation des pratiques de rémunération avec à terme la mise en place d’une convention collective de l’audiovisuel Calédonien, l’établissement d’un dialogue avec les pouvoirs publics, l’organisation de la filière de production tant du point de vue de programme de stock que de programme de flux, la création d’un fond de soutien local et, pour finir, l’établissement d’une convention entre le Gouvernement de la Nlle-­‐Calédonie et le CNC.

La grille de rémunération est donc l’aboutissement du premier chantier lancé par Hors Champ.

Cette grille a été établie par un collège de techniciens et de producteurs de notre association. Ils se sont référés généralement aux rémunérations pratiquées en métropole. Nous avons notamment consulté les conventions collectives nationales de nos métiers tout en prenant en compte les spécificités du marché local.

L’idée était donc de permettre une rémunération juste des techniciens qui tienne compte de l’absence de statut de l’intermittence sur le territoire et des charges inhérentes aux patentés (Ruamm, mutuelles, absences de congés payés et de retraites) tout en évitant des rémunérations irréalistes étant donné la taille du marché local de l’audiovisuel.

Cette grille a généralement subit une légère réévaluation des tarifs des techniciens.

Nous tenons à saluer l’attitude des producteurs Calédoniens qui font travailler et rémunèrent les techniciens patentés du territoire. Ces mêmes producteurs, membres de l’association, ont tous accepté la mise en place de ces tarifs. Preuve s’il en est que les acteurs du secteur audiovisuel ont bien compris que leur métier était avant tout un travail d’équipe.

L’idée force de cette grille est de tirer l’ensemble de notre secteur vers le haut : l’audiovisuel local ne pourra être fort et dynamique que si chacun de ses composantes peut vivre correctement de son travail.

Cette grille n’a toutefois pas force de loi : elle reste indicative. Cependant nous encourageons tous les professionnels à s’y référer.

Celle‐ci présente 3 types de rémunérations :

-­‐ pour les techniciens employés en CDD – les charges sont alors payées par l’employeur : CAFAT ; retraite ; congés payés.

-­‐ pour les techniciens patentés – le patenté doit alors payer ses charges (Ruamm, épargner pour ses congés et sa retraite) à partir de son salaire.

-­‐ pour les techniciens travaillant avec une société de production extérieure au territoire – production métropolitaine ou internationale

Cette rémunération tient compte de l’absence de statut d’intermittence en Nouvelle­‐Calédonie et des charges payés par les patentées. Cette grille ne prétend pas être exhaustive, elle sera donc révisée annuellement pour ajouter des métiers ou bien réévaluer les rémunérations.

Hors Champs espère que, grâce à cette grille, les techniciens Calédoniens pourront mieux valoriser leur travail auprès des productions locales et nationales aussi bien qu’auprès des diffuseurs. Cette grille va être diffusée le plus largement possible aux techniciens locaux, producteurs et diffuseurs.

Enfin, nous la transmettrons aux productions extérieures afin qu’ils soient sensibilisés aux réalités du marché local ainsi qu’aux nouveaux techniciens ou producteurs qui s’installent régulièrement sur le territoire. Nous les invitons d’ailleurs à nous rejoindre pour que nous travaillions ensemble à préparer l’avenir de l’audiovisuel Calédonien.

Pour toute question, vous pouvez joindre Jenny BRIFFA, vice-­‐présidente de l’association et responsable de la communication au 75 74 01 ou au 23 61 01.

PARTAGER
Article précédentNos billets et la fleur d’oiseau de paradis
Article suivantL’arnaque Euromillion, attention !
Créateur le 18 octobre 2006 du blog Calédosphère, Franck Thériaux est papa à temps plein d'une petite fille née le 1er Juin 2012. Selon son entourage, il passe beaucoup trop de temps sur internet… Membre émérite de la rédaction, il vit aujourd'hui en métropole après 23 belles années passées sur le Caillou. Il est en contact quotidien avec l’équipe et continue à participer à la vie de son « bébé numérique »
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pat

Le tarif Photographie ici indiqué est complètement amateur et nous dévalorise. Un photographe PROF bosse pour 40000 cfp la demijournée pour un mariage ou 75000 cfp la journée pour des travaux professionnels. Sur quoi vous-basez vous pour chiffrer si bas ?

yutaka2008
Depuis des décénnies la culture a toujours été gérée d’une manière gauchiste (Culture avec un ‘K ») sur ce territoire favorisant le porte feuille de très nombreux « opportunistes professionnels » venus de France qui ont tout le loisir ici pour proposer des projets culturels socialistes qui ne rapportent rien au territoire. Les politiques injectent beaucoup d’argent (Publics?) dans ces actions « sociales » dont le vrai but est la récupération politique et la promotion de la culture avec un « K ». Messieurs les cinéastes de gauche, montrez nous des choses de qualité dont la réalisation ne dépend pas de l’argent public et ensuite vous pourrez… Read more »
yutaka2007

Ouais, super, tous les chômeurs sont contents !

wpDiscuz