Nathalie Brizard répond

114
11 974

caledosphere - Nathalie Brizard nouvelle caledonie

L’élue dont l’arrestation pour contrôle en état d’ivresse et refus d’obtempérer qui a fait sensation la semaine dernière a longuement répondu sur son profil Facebook pour donner sa vision des faits et expliquer les tenants et aboutissants de cette affaire. Elle met en cause une « polémique » orchestrée pour la salir et remercie celles et ceux qui l’ont soutenu durant ces douloureux moments. La suite de ses confidences ici:

Nathalie Brizard LETTRE OUVERTE :

« CONFIDENCE ENTRE VOUS ET MOI »

Je voudrais par la présente m’adresser aux personnes qui ont mis tant d’intérêt à polémiquer, voir me salir, sur les divers réseaux sociaux et/ou dans les différentes presses concernant mon affaire relative à « une soit disant conduite en état d’ivresse » la nuit de mercredi 22 mai dernier.

Je vais vous confier mon histoire, faits relatés et portés par écrits dans mon audience au commissariat de Police le lendemain de l’altercation soit le jeudi 23 mai, déclaration maintenue également pour ma part lors de la confrontation avec les deux jeunes agents concernés au commissariat le vendredi 24 mai suivant.

J’espère que mes paroles et propos, travesties par des gueux pour exciter des sots, aideront certaines âmes emprises de méchanceté à trouver tout simplement le chemin de la dignité. Les bonnes âmes en feront bon usage, les mauvaises ne trouveront malheureusement qu’à redire… ou resalir…

Le soir en question, j’ai été invité à dîner à 19 h 00 et ai pris à l’apéritif 2 verres de vins blancs, s’en ai suivi le dîner sans autres alcools, ni digestif. Vers 1 h 00 du matin, après mon dîner, je me rendais vers mon domicile, non loin du lieu ou je me fis arrêter par les agents de police. Après le passage des feux tricolores du carrefour Michel-Ange, Motor-Pool, j’aperçois dans mon rétroviseur une voiture de police avec gyrophares allumés m’indiquant de me garer sur le bas côté de la chaussée, ce que je fis. Les deux agents m’indiquèrent que j’étais passée au feu rouge, je leur réponds qu’à mon visuel le feu était orange mais qu’il est été possible que l’autre partie arrière de mon véhicule ai du le franchir au rouge. Les agents effectuent donc le contrôles de mes papiers, ce qui est parfaitement normal jusqu’ici, et je m’y soumets. Ensuite à la lecture de mes papiers, et à l’intérieur de ceux-ci, ils prennent connaissance de ma carte d’élus. L’agent me demande si je suis élue, je lui réponds que oui. On me demande ensuite si je suis alcoolisée. Je réponds que j’ai bu 2 verres de vins à a peu près vers 20 h en début de soirée. Pour rappel, l’altercation à lieu environ vers 1 h 00 du matin. Ensuite ils me tendent un ballon dans lequel j’ai soufflé. Après cela, le ton monte avec une impertinence de la part de chacun d’entres nous. Je l’avoue je ne comprenais pas bien tout cet acharnement, et la situation été assez tendue. Ils me demandent ensuite de monter dans leur véhicule, ce que je refuse, n’étant pas en état d’ivresse suite au gonflage du ballon auquel je me suis prêtait juste avant, et leur indique que tout ceci est un peu démesuré pour « un feu orange ou un feu rouge » d’autant plus que l’Ethylomètre du commissariat au matin affichait 0 degrés d’alcool.
Puis le feuilleton continu le lendemain au commissariat. Lors de mon audition, je constate que les propos relatés par l’agent dans son rapport n’était pas les miens, lors de son descriptif de la situation sur la nuit dernière. C’est d’ailleurs pour cela qu’une confrontation à été organisée le surlendemain, le vendredi, entres eux et moi car nos déclarations respectives étaient différentes.
Pour exemple : je n’ai jamais mentionné les noms de « FROGIER et MARTIN » comme ils l’indiquent, j’ai leur ai posé la question suivante : « Est-ce que si c’était d’autres autorités politiques, le traitement serait le même ?… » Je ne lui ai jamais dit non plus « ma toute petite… » (à l’agent féminin), je lui ai dit « ma chérie… » J’avoue que l’agent en question l’a peut-être mal pris, comme un terme réducteur certainement, pour moi c’était plus du maternalisme qu’autre chose… et lorsque que je lui ai indiqué que eux, avez mon identité, et est-ce que je pouvais avoir la leur (tout au moins un numéro d’agent) afin que je saches également qui ils sont, c’est à ce moment là, que la jeune femme m’a rétorqué : « nous nous sommes des agents de bas niveau…. ». Que moi, je suis élue et que par conséquent je dois respecter la loi …. Je vous avoue qu’au bout d’une heure environ de débat sur le bord de route, j’étais excédée et fatiguée. J’ai donc coupé court à cette situation décousue, et leur ai dit que je me rendrai au commissariat de police dès l’ouverture, et je suis partie. (fin du résumé)

Par ces phrases qui vont suivre, je tiens à vous livrer aujourd’hui mon ressenti, mon petite expérience :
Dans notre pays, parce que nous sommes des hommes et des femmes « élus », toutes les occasions sont bonnes pour nous fustiger, nous critiquer, nous salir. Lorsque certains parlent de nous « élus », c’est toujours en des termes mauvais et peu glorieux, et tout ceci sur toile de fonds d’élection au suffrage universel, autrement dit, nous sommes « élus » parce que vous l’avez décidé. . C’est assez surprenant cet illogisme populaire : Choisir et Elire, Salir puis Démolir…

En conclusion de mon affaire, tout ceci pour vous dire, que oui j’ai commis une faute : passer à un feu orange/ voir rouge. Je trouve regrettable que cette situation ai pris de telle proportion, un tel acharnement sur ma personne dans la presse, les médias ou les réseaux sociaux pour un simple fait divers.

Les vautours s’en sont donné à cœur joie, un groupuscule de petits esprits vils et mesquins se sont gargarisés, ceux qui n’ont rien d’autre à faire de leur existence que de « vomir » au quotidien. A tous Ceux là, je voudrais dire : Grâce à votre langue sale et bien pendue, j’ai passé une difficile « fête des mamans » avec mes enfants qui ont vu leur mère se faire salir toute la sainte journée et se faire traitée d’ivrogne. Merci beaucoup de votre « peu d’humanité »… A ceux là, je voudrais également dire que c’est le travail de la justice de me juger prochainement, et non pas le leur ! Et n’ayant pas tout les tenants et aboutissants du dossier, ils ne peuvent que Bavasser à tort…

Quant aux autres personnes : Mes amis, ma famille, Calédoniennes, Calédoniens, Je voudrais vous remercier du fonds du cœur de votre soutien, vos multiples messages m’ont beaucoup touché.
A vous, je veux dire : « je vous aime, tout simplement » pour votre gentillesse, votre amitié, votre humanité et la dignité dont vous avez fait preuve à mon égard. Merci. Nathalie Brizard

Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Alain

merci pour votre témoignage.
En plus d’être jolie Nathalie a du caractère, j’adhère.
je comprend mieux pourquoi certain s’en prennent a elle.
messieurs dame, nous sommes pacifique dans le pacifique, nous parlons de destin commun, ,
alors, un peu de retenu , nous sommes tous dans le meme bateau, a moin que vous ne croyais pas a ce que vous racontais, qui sais.

movieworld

C’est pas ces jours derniers que devait se tenir l’audience ????? Alors verdict ?????

movieworld

Alors procès fait ou pas ?????

Paul Ethos

C’est vraie qu’elle est craquante ta Cherie, Laurent, je ne pourrais pas la verbaliser, il faut etre gendarmette (ou policette?) pour oser commettre ce genre de mefait… Ah !… La France, et ses jolies petites Francaises…

Laurent de COUDENHOVE
Chérie, je vais te dire, il y a un personnage qui a dit : que l’on parle de moi en bien ou en mal, c’est tout à mon profit… Et le pire, c’est qu’il avait raison. De plus, j’ai lu ton petit texte et je trouve qu’il est bien tourné. Les fautes d’orthographe, il y en a peut-être (puisque certains décortiqueurs le disent) mais quant à piquer les yeux… Sur les commentaires, je retiendrais que plusieurs personnes ont été victimes de débauche d’autorité (Je ne m’inscrirais pas en faux non plus), que plusieurs personnes ont déjà grillé un feu (presque)… Read more »
Laurent de COUDENHOVE

Coucou, me voila de retour… 1 mois au CHS. Le « Pas touche, c’est le boss » n’a pas été vraiment apprécié par certains collègues… au point de ne pas prendre en compte une demande d’assistance à personne en danger… pour s’occuper de moi. Ils voulaient me prouver que c’était des masos. Youpi, comme je disais quelque part, j’adore les masos.

Bernie
Certaines personnes sont tellement certaines de détenir la Vérité qu’elles n’imaginent pas être contredites, encore moins sanctionnées par quelque type d’autorité. L’attitude de cette dame est hautaine et péremptoire avec les forces de l’ordre qui, au passage, ont tendance à s’acharner sur tout le monde … mais pour savoir ça, il faudrait que l’élue fasse partie du peuple ! La bonne attitude lors d’un contrôle de police quand on est en tort est de la FERMER et de faire profil bas, surtout pas sortir une carte politique, demander le matricule des agents et en plus appeler une fonctionnaire en uniforme… Read more »
Jean

C’est en tout cas très bien qu’il y ait eu ce « droit de réponse » publié. Merci à Calédosphère.

Floyd

« très bien » pour qui ?
Non parce qu’avec les fôtes c’est pas terrible.

Diafoirus

Encore heureux que personne ne vous ai mis un Rhoïpnol dans l’apéro ! ;+(

konebien
du lourd Les policiers procédaient dimanche soir, vers minuit, à des contrôles de vitesse dans le centre de Paris quand surgit une Mercedes aux plaques d’immatriculation diplomatiques qui roulait à vive allure. Les policiers ont voulu stopper le véhicule mais le conducteur a refusé de s’arrêter, a expliqué cette source. Quand ils parviennent à le rattraper quelques rues plus loin, le conducteur fonce sur les fonctionnaires dont l’un tire dans les pneus de la voiture. Même avec un pneu éclaté, le diplomate poursuit sa course avant d’être arrêté quelques minutes plus tard. Une fois intercepté, le diplomate donne son identité… Read more »
Bugs Bunny

1,8 g

c’est-y pas beau ça ?

Paul Ethos

Non, ce n’est pas un probleme le lendemain matin mais il faut selectionner ce qui t’amene a ce joli nombre…
Je crois que nous nous entendrions bien Nathalie jolie et moi…

Laurent de COUDENHOVE

Tu veux dire que vous faites tous les deux partie des friqués pour lesquels il n’y a pas de mercredi PM, vendredi PM, Samedi PM, dimanche PM sans alcool ?
Car les caves à vin ouvertes en tout temps, les bars, cafés, restaurants… vous ouvrent les bras lorsque vous ouvrez votre porte-feuille ?
Une petite question de loi ? ne serait-ce donc pas ce que j’appellerais l’alcool censitaire ? si t’es riche, tu peux te remplir le gosier ? Est-ce donc légal de ne pas être égal devant la loi ? Y-a t-il un juriste dans l’avion ?

Paul Ethos

Au diable l’avarice pourvu qu’on est l’ivresse… Et si tu sais acheter en ligne, ou autrement (:-)) tu n’as pas besoin d’etre frique (ne s’applique pas au Cristal Rose, bien entendu..). Imagine un peu, 1.8g avec de la Number 1, la gueule de bois…

Laurent de COUDENHOVE
En fait, c’est plutôt : peu importe le pot du moment que l’on ait l’ivresse… mais bref c’était pas la qualité du breuvage dont je discutais et de plus vu ta propension au bon vin accompagnant un bon repas, il me semble que si les flics te fliquaient un peu… tu serais pas bien au dessous certains soirs. Parce que tu dois pas seulement inviter… et regarder béatement les autres reprendre leur voiture après. Non, le point que je soulevais et que tu as allègrement noyé dans le bourgogne (j’aime bien aussi…) c’était cet alcool censitaire… et là tu as… Read more »
Paul Ethos

Si tu en abuses de l’alcool censitaire tu chopes une voix rogomme….

Laurent de COUDENHOVE

En fait, tu m’as appris un mot…
Censitaire : cela vient d’une période grecque où seuls les riches avaient le droit de voter… vous voyez l’amalgame avec voix de rogomme… une voix rauque et défaillante… et comme je deviens parano (après skiso, ça rime…)

Laurent de COUDENHOVE

Je ne suis pas avare mais quand j’ai pas assez (en fait…)
Et tu me parles des dérogations temporaires ? celle de kowe kara ou de certains magasins chinois ? t’inquiètes, on les croche de temps en temps pour arrondir les fins de mois… Et pourquoi devraient-on se contenter du marché noir ?

Bugs Bunny

Que celui qui n’a jamais bu lui jette la première bière !

wpDiscuz