Défait aux élections, Simon Loueckhote vient de se faire embaucher par Cynthia Ligeard. Sans bureau, ni fonction au sein du gouvernement, l’ex-sénateur est semble-t-il payé près d’un million par mois pour attaquer les adversaires de la présidente de l’exécutif. Vous avez dit fictif ?

En Calédonie, le peuple ne peut plus choisir ses dirigeants, ils lui sont imposés. Rejeté par les électeurs lors des provinciales de mai dernier, Simon Loueckhote n’aura pas mis longtemps avant de revenir dans le jeu politique. S’il avait pris un peu de recul après sa cinglante défaite électorale (recueillant encore moins de voix qu’en 2009 lorsqu’il avait déjà perdu son siège aux îles), il a su trouver auprès du RUMP un nouvel allié. En difficulté auprès de l’opinion publique et au sein du Contrat de Gouvernance Solidaire, la présidente du gouvernement a en effet dû faire appel à toutes les bonnes volontés, même si ces dernières émanent d’hommes politiques que les Calédoniens rejettent. Après avoir offert à Didier Leroux (non-élu) une place au sein du CGS, Cynthia Ligeard a donc choisi de recruter l’ex-élu Simon Loueckhote dans son cabinet. C’est ainsi qu’un arrêté du mois dernier stipule que depuis le 1er novembre :

« M. Loueckhote est placé en position d’activité pour servir sous l’autorité de la présidente du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie (…) l’intéressé est affecté, à titre provisoire, en qualité de chargé de mission auprès du secrétaire général du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie (J.O.N.C, Arrêté n°2014-19492/GNC-Pr) »

De quoi confirmer qu’en Nouvelle-Calédonie, celles et ceux qui font partie des « politiques » restent ad vitam aeternam au sein des institutions, que les électeurs aient, ou non, voté pour eux… Un énième exemple du fonctionnement et des méthodes d’une certaine « caste » locale.

Pas de bureau, pas de mission : 800.000F/mois ?

Du côté du gouvernement, on confirme ne pas avoir eu connaissance de l’arrivée de Simon Loueckhote et que celui-ci n’occupait aucun bureau route de l’Artillerie. Aucune ligne téléphonique à son nom ne figure d’ailleurs dans l’organigramme et l’annuaire de l’institution, pas plus qu’un intitulé de mission… Pour autant, Simon Loueckhote a été gâté par l’exécutif. Ainsi l’arrêté du Journal Officiel démontre que le nouveau collaborateur de la présidente a obtenu plusieurs primes qui ont fait augmenter le salaire que cet ancien fonctionnaire aurait dû percevoir en cas de retour dans la fonction publique :

« L’intéressé percevra mensuellement une prime catégorielle égale à 1/12e de la valeur de 22 points d’indice nouveau majoré conformément à la délibération n° 418/CP (…) de plus, M. Louéckhote (Simon) percevra mensuellement une indemnité de sujétion égale à 1 /12e de la valeur de 68 points d’indice nouveau majoré pour l’exercice de ses fonctions… (J.O.N.C, Arrêté n°2014-19492/GNC-Pr) »

Monsieur Basses-œuvres ?

Des indemnités évaluées à 800.000 francs par mois auxquelles pourraient s’ajouter une confortable retraite de sénateur. La création de ce poste correspond exactement au retour dans l’arène politique de celui que les Nouvelles avaient qualifié de « Girouette », car depuis la fin du mois d’octobre, l’ancien sénateur est de nouveau très actif sur les réseaux sociaux, notamment pour attaquer Calédonie Ensemble. Après avoir officié pour le RPCR, puis le RPC, puis l’Avenir Ensemble (aux provinciales), puis Calédonie Ensemble (aux législatives), puis re-l’Avenir Ensemble via son propre mouvement (LMD), Simon Loueckhote retourne donc cette fois-ci au RUMP et semble y être chargé d’attaquer le parti des députés de toutes les façons possibles.

Rumeurs, cancans, dénigrements : l’ancien parlementaire n’hésite plus désormais à « descendre dans le caniveau », et à utiliser un jargon et des méthodes qui tranchent avec la bonhomie par laquelle il avait habitué les Calédoniens ce que certains n’ont pas manqué de relever sur sa page Facebook. Nul ne sait pour l’heure s’il s’agit là de commandes de ses nouveaux patrons ou bien si le fait d’avoir perdu les élections a causé une telle rancœur et une telle amertume à Simon Loueckhote qu’il y trouve une sorte de satisfaction. Finalement, dans la rue ou les hautes sphères, parfois l’appât du gain peu changer un homme…

Mise à jour de l’article :

Sur son profil Facebook, l’ex-sénateur Simon Loueckhote dément ce matin travailler pour Cynthia Ligeard et estime que Calédosphère raconte n’importe quoi :

Le mec qui en plus, semble-t-il vit désormais en Métropole, devra travailler un peu plus son argumentation et vérifier ses sources avant de dire n’importe quoi (Simon Loueckhote)

Nous diffusons donc l’intégral des arrêtés du Journal Officiel de la Nouvelle-Calédonie du 2 décembre 2014 indiquant le nouveau poste de Simon Loueckhote qui le place sous l’autorité de la présidente du gouvernement.

Reste qu’entre le Journal Officiel et Simon Loueckhote, l’un des deux raconte vraiment « n’importe quoi ». Mais lequel ?

sl

PARTAGER
Article précédentPour les Nouvelles, la Calédonie n’est pas corrompue…
Article suivantUn chat fait plus de 1000 Km pour retrouver sa maison
Responsable de projet dans une boite de communication de la place, comme son pseudo « Mark Felt » il est celui qui va permettre de débusquer un sujet et mener l’enquête jusqu’à sortir l’info qu’on ne trouvera nulle part ailleurs. Organisé, méticuleux et jusqu’au-boutiste, il contribue de façon sporadique au média uniquement sur des dossiers sur lesquels il a accumulé suffisamment de documents probants. Son crédo : « J’essaie d’intéresser à ce qui m’intéresse »
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Modérateur

FLASH INFO: détendu, l’ex-Sénateur de Calédonie vous souhaite un agréable week-end !


Père Beber

MRD il aurait déjà perdu son boulot  à 800000  effectué à domicile?va falloir de nouveau  prendre le vent pour  sauver l’essentiel/un homme de sa qualité de son expérience,de son efficacité  au service  du pays, ne peut rester au bord de la route.Simon mouille le doigt….cherche le vent

Stéphane Hénocque

Cinthia va nous ressortir une nouvelle plaquette ? Moi, j’en ai marre de voir mes impôts nourrir ces parasites !

Stéphane Hénocque

Moi, le lundi 22 décembre à 12h30, je vais aller au Gouvernement pour demander la
démission des ministres incompétents, la transparence sur les dépenses
de  » un arbre, un jour, une vie  » et surtout sur les trop nombreux
emplois fictifs de  » collaborateurs  » !

Mister Eric

Simon, Anthony, Déwé, …. ce ne sont que des emplois aidés…. : je le pense et je le dis à qui veut l’entendre.

Qui a dit qu’on ne fait pas de recyclage en Calédonie ? on recycle, on recycle les vieux déchets, et depuis Beef Story on s’attache à recycler surtout les ordures !

Vachement bien aidés les emplois… la preuve qu’en Calédonie pour certains la politique est bien la carrière qu’il faut choisir quand on ne sait rien faire. Nuls mais pas cons les mecs.

decennie

« on a toujours besoin d’un plus abruti que soit » mais la y’a compette ! entre la crême des bons a rien prêt a tout pour toucher le pactol. Au fait c’est quoi un chargé de mission ?

Nogius

Heureusement encore, aujourd’hui on ne dit plus missionnaire.Parce que là, la mission n’était pas vraiment la même.  

memory

Un chargé de mission c’est : un chargé de mission (secret défense)… de le direSinon, ce ne serait pas un chargé de mission, voila voila!

decennie

simon est donc un « argent secret », un « ex-pion » au service de celui ou celle qui a la mauvaise idée de croire qu’il puisse être utile ! bein pitain ! moi qui pensait que s’était juste un parasite pret a tout pour ne rien faire… moi qui croyais que chargé mission c’était un mec qu’on payait pour prendre des charges avec nos élus mais non ça c’est collaboiratouteur .

Matteï

Après »comment manger avec 18000f/mois »! « comment gaspiller l’argent publique alors qu’il y en a qui galèrent »…Pace salute

abdul

Apres tonneau man, fast and furious man, on va avoir girouette man……au secours captain biceps

abdul

Marre de ces sangsues du pouvoir juste bonnes à toucher un salaire et a depenser l’argent du con-tribuables dans des projets inutiles qui ne servent qu’eux meme…..on en a des jeunes qui pourraient diriger le pays, mais non c’est toujours les memes incompetents qui s’accrochent aux branches ou que l’on place parce que « bon copaing », « bon soldat » ou « bon leche bottes » (ou les trois a la fois)………tain yen a plus que marre

Laurent

Et des jeunes qui voudraient représenter leurs électeurs, au lieu de diriger le pays, il y en a aussi? Ceux-la seuls m’intéressent…

melkoni

Faites chauffer le goudron.. Pour les plumes il n’aura qu’à se rouler dans celles qu’ils nous a arrachées depuis 1983, année de son arrivée en politique.

wpDiscuz