Qui n’en veut de la charte du sénat coutumier ?

44
8 969

charte

Généralement, c’est à ce qu’en pensent les idiots qu’on peut rapidement se faire une idée d’un sujet. S’agissant de la Charte du Peuple Kanak, diffusée la semaine dernière, le fait que l’inénarrable Jean-Louis Veyret se soit exclamé à son propos : « Grâce [à elle] nous allons pouvoir donner à notre jeunesse des repères et des références ! » m’a fait tressaillir. Tous aux abris, me suis-je dit.

Des « repères et des références » selon le président de l’association des pionniers ? Je m’attendais au pire. J’ai donc lu la dite charte et… je n’ai pas été déçu. Il faut dire que tout ce qui constitue le petit monde médiatique et intellectuel (sic !) local fait depuis une semaine la promotion à tout berzingue de ce Socle Commun des Valeurs et Principes Fondamentaux de la Civilisation Kanak. Notons au passage que chacun des termes présents dans le titre est doté par ses auteurs d’une majuscule ce qui dénote chez ces derniers une certaine propension à la forfanterie outrancière. Mais ce n’est pas le plus grave.

Ce qui ressort principalement de ces 36 pages de document – que personne ou presque n’a lu et encore moins ceux qui en parlent – c’est une volonté affirmée de vouloir à la fois réécrire l’histoire et le présent. Heureusement que tout cela n’est pas très sérieux car on pourrait – si on avait la malchance d’habiter en Nouvelle-Calédonie et la folie de vouloir continuer à y vivre – s’en inquiéter. Après une lecture attentive, plusieurs impressions s’en dégagent.

Passons sur la merveilleuse introduction (vraisemblablement écrite à plusieurs en regardant les étoiles après une soirée arrosée) selon laquelle « les populations mélanésiennes ont une vision du cosmos ». Disons-le clairement, l’auteur doit être un fan des Chevaliers du Zodiaque et il s’est fait plaisir (tu le sens, toi aussi, bruler mon cosmos ?) Plus sérieusement (page 4) la charte nous dit que « le peuplement de la Grande Terre et des Iles s’est fait naturellement au cours de ces trois derniers millénaires ». Les auteurs partent donc du principe que le peuplement du reste du monde ne s’est pas fait, lui, dans l’ordre naturel des choses durant cette période. Plus loin (page 13), les auteurs stipulent que « les récits de contes, de légendes et de mythes évoquent les guerres entre clans lesquelles ont ponctué toute l’histoire des territoires ». Il faut donc en conclure que les différentes guerres ont été un élément « naturel » ayant ponctué le plus normalement du monde le peuplement et l’histoire du pays. On va pas épiloguer, le lecteur comprendra de lui-même que c’est la colonisation qui n’était pas « naturelle ». Les « guerres entre clans » étant, elles, parfaitement acceptables du point de vue philosophique.

Moralité : la guerre, c’est naturel. La colonisation, c’est caca.

Toujours sur l’incohérence, l’image du rôle de la religion sur la culture kanak est drolatique. Il est expliqué (page 4) que s’agissant des « religions à la fois catholique et protestante, elles n’ont pas fondamentalement remis en cause l’organisation sociale établie ». Il faut donc en déduire qu’après l’arrivée de la religion, tout comme Julio Iglesias, le pays n’a pas changé. Dont acte. Cependant (page 8), les auteurs nous disent que « les religions chrétiennes » et « l’Etat colonial » ont tous deux « portées atteintes à la coutume et aux pratiques sociales du monde Kanak ». On comprend bien que l’immense majorité des kanak étant croyants et/ou pratiquants, il ne fallait pas trop pour l’auteur attaquer la sainte mère l’Eglise mais comme c’était trop difficile, ils l’ont fait quand même un petit peu, histoire de.

Moralité : l’arrivée de la religion n’a rien changé (en fait si mais on le dit très vite) et la colonisation, c’est toujours caca.

Second sentiment à se dégager – plus grave celui-ci – l’irréalisme béat ou les affronts aux sociétés démocratiques. Florilèges :

 « Nous avons décidé [de]doter le Peuple Kanak d’un cadre juridique supérieur » (page 9)

Supérieur à quoi ? Aux lois existantes ? Ouvrez les fenêtres, ça sent le soufre…

Il faut « passer par la maîtrise raisonnée des outils modernes de développement et de communication » (page 21)

Explication : fini le site Youporn pour les ados kanak. Facebook pareil. Ça leur apprendra.

« Chaque individu Kanak détermine librement le niveau de sa participation au sein des institutions de l’État à travers l’exercice de ses droits de citoyens » (page 24)

Explication : je comprends pas trop cette phrase, ou plutôt, j’ai peur de la comprendre…

« La société Kanak est une société patriarcale. Son système social fonctionne à partir d’une transmission des droits, des pouvoirs et des responsabilités basées sur l’homme » (page 17)

Explication : vos gueules les filles. A la cuisine et plus vite que ça.

«Toute participation ou coopération du Peuple Kanak et de ses composantes ne pourra plus désormais se concevoir qu’avec des institutions respectueuses des principes et valeurs affirmés dans la présente Charte » (page 24)

Explication : ça mon bonhomme, ça s’appelle avoir le souci du PARTAGE et du DIALOGUE.

On pourrait encore en rajouter, sur les revendications foncières (ça n’arrêtera donc jamais ?), la souveraineté sur les ressources minières, l’éducation des enfants, le rôle des femmes, les relations extérieures, l’inaliénabilité du pouvoir des chefs coutumiers, etc… Mais comme ce genre d’écrits serait fastidieux à écrire et encore plus à lire, je terminerai simplement par une analyse toute personnelle :

Une société prônant le maintien de la féodalité, de la soumission de la femme par l’homme, d’un droit des uns supérieur à celui des autres basé sur des critères ethniques ou sexuels, la solidarité mécanique niant l’individualisme et le droit inné des humains à s’épanouir selon leur envie, leur rêve ou leur volonté propre constituent les ferments d’une société totalitaire.

Finalement, la seule question à se poser est simple : qui voudrait encore vivre dans une telle société ?

Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Calboche

BRAVO aux coutumiers KANAK ! Il été temps d ‘écrire tout ce qui fait d’être KANAK ! Vu que la tradition KANAK se transmet de manière orale ! Après 3000 ans ; enfin une charte ! Vous en avez mis du temps ! Tous les jeunes KANAK de ce pays sont très fières de vous ! Encore bravo !

Djo

Et la charte des valeurs française…colonisé, spoliés, massacré tout un peuple au nom de l’égalité la liberté la fraternité et pire que ça…au nom de Dieu

miseur54

A en lire cet article et les commentaires, beaucoup confondent autochtonie et indépendantisme…

Eric

Ben pour le coup c’est très largement mélangé dans cette charte…???
Le bon sentiment est en définitive anéanti par la page 31 entre autre…

Une fois de plus il n’est pas question d’opposer vie tribale et société de consommation. Mieux il faut les différencier et faire en sorte que l’une et l’autre vivent en parallèle sans s’opposer. Construisons les passerelles qui permettent d’aller de l’une à l’autre mais cherchons pas â les mélanger se serai une erreur…

Gwangelinhael

Beaucoup

Mimine de VOH

L’outil idéal de l’anéantissement d’un peuple par lui-même. Il a fallu 4.000 ans de réflexion et quelques semaines pour l’écriture de cette charte. Je ne sais à qui adresser mes félicitations. En route pour le cinquième millénaire du peuple Kanak !

abdul

N’aurait il pas mieux valu un charte des valeurs caledonienne ? …le probleme avec le senat coutumier, c’est qu’il est trop politisé et pas assez a l’ecoute de TOUT les citoyens de ce pays…….cette charte ne projette pas le kanak dans le futur, mais l’ancre dans le passé a tout jamais…..dommage ca aurait pu etre quelque chose d’extraordinaire..,

Libertad
Je pense que cette charte part d’un bon sentiment et d’une volonté d’avancer. Se moquer d’elle n’est pas constructif et renie les valeurs kanakes qui sont exprimées ici. Il me semble que ce n’est que la première pierre d’un pont a construire entre nos deux civilisations pour un destin commun. Bien sur que certaines valeurs exprimées ici sont a des années lumières des valeurs occidentales, mais qui en doutais, si ce n’est ceux qui ne les connaissent pas et qui ne sont jamais au de la de la tontouta! les ridiculiser , c’est indéniablement jeter un trait définitif sur toute… Read more »
Nof
Comment est ce possible qu’au 21ème siècle on puisse encore se vanter d’être un colonisateur? Comment parler de totalitarisme, d’inégalité quand on revendique le colonialisme et pas à demi mot? Si vous évoquiez le fait que vous résidez sur cette terre depuis des générations et que du coup vous vous octroyez un droit au même titre que les autres d’influer par vos idées, par vos actions et par votre vote, je peux comprendre mais la vous revendiquez votre droit à être un colon … l’histoire honteuse de la France ne suffit pas, il faut encore en écrire des pages …… Read more »
Omega
… « l’histoire honteuse de la France » ? Mais monsieur Nof, la France a fait ici œuvre d’humanité … si elle ne l’avait pas fait les Anglais se seraient occupé de vous de la même façon qu’ils l’ont fait en Australie avec les Aborigènes, si vous passez par là-bas allez leur demander ce qu’ils ont fait de leurs ancêtres … Par ailleurs si la France n’était pas venue ici vous seriez encore en train de vous entretuer alors que maintenant vous arrivez à vous parler entre tribus et en Français cette belle langue de Molière parce que vos dialectes ne permettent… Read more »
boboyo
Mais monsieur Omega, les kanaks du 17ème siècles n’ont jamais demandé à ce que la France (ou le R-U) vienne les « civiliser », leur donner la voiture, les ordinateurs, les soins médicaux, les écoles et leur apprendre la langue de Molière. Les Kanak avaient leur propre civilisation, se déplaçaient à pied ou en pirogue, disposaient de leur propre médecine traditionnelle si convoité aujourd’hui par des laboratoires pharmaceutiques et pour moi aussi ce serait trop long à énumérer… Les Kanak ont bien vécu sans l’européen pendant 2000 ans alors ils auraient pu bien vivre sans pendant ces 160 années. Je ne remets… Read more »
Nof

J’en déduis qu’on peut appliquer un tel discours à toutes les anciennes colonies française d’Afrique et d’Asie … vous voulez savoir ce qu’ils en pensent eux? Par l’idée même de colonialisme il y a exactement ces propos qui sont insupportable qui catalogue les uns de sauvages et les autres de bienfaiteurs. Et non je ne suis pas Kanak, je suis issue d’une ancienne colonie française aujourd’hui indépendante et qui ne regrette absolument pas la période coloniale et qui surtout ne vous demande pas votre avis sur la manière dont elle gère sa souveraineté.

Omega

Si vous êtes battu pour que votre pays soit indépendant alors vous voilà comblé !

Dites-nous donc alors ce que vous faites ici à vous occuper de la façon de gérer un pays qui vous est étranger au lieu de jouir de votre « liberté » retrouvée ?

L’indépendance de votre pays n’a pas été celle dont vous avez rêvée ou comme au Vanuatu vous vous demandez « c’est fini quand l’indépendance » ?

Clark

Rigolo, Nof!
… Et pourquoi ne pas profiter de cette indépendance en restant dans ton « ancienne Colonie désormais indépendante et qui …. blablabla.. », et venir « coloniser » ce pays, Nof?

D’ailleurs, serais-tu ici sans la colonisation? sans doute que non…
Et comme tu n’es pas victime: tu es colonisateur, donc « caca »…

En fait tu fais un complexe.. et tu viens ici tenter une psychanalyse?

Nof
Si j’étais né au 2ème siècle, je penserais de telle manière, si j’étais né au 7ème siècle je penserais comme ci … etc … mais je suis né au 20ème siècle et aujourd’hui au 21ème siècle, je trouve hallucinant de parler de bienfaits de la colonisation. Je ne nie pas et ne renie pas l’histoire mais nous sommes à une époque ou même les plus hautes instances de la France se sont repentis au nom de l’état, ou les actes coloniaux à travers le Monde sont condamnés alors savoir qui a été le pire des colons ne m’intéresse que pour… Read more »
Inforétif
« Non, il s’agit d’une de celle qui s’est battu pour avoir son indépendance. » Vous êtes donc sans doute originaire de Berbérie (Afrique du Nord), colonisée dès le II° siècle avant JC par les Romains, au V° siècle par les Vandales, colonisée et islamisée au VII° par les Arabes (statistiquement il est probable que la majeure partie de vos ancêtres a participé aux massacres), au XVI° par les Turcs et enfin par la France qui, entre autres problèmes, n’en pouvait mais des razzias maritimes des pirates barbaresques. « la également c’était contre la volonté de la majorité et de ses élites » Non,… Read more »
Nof

Non, il s’agit d’une de celle qui s’est battu pour avoir son indépendance. Mais peu importe, il n’y a pas de bonne ou mauvaise colonie ni de bonne ou mauvaise indépendance, c’est ce que je précise, je ne demande pas d’avis sur la manière dont sont gérés les anciennes colonies aujourd’hui souveraines car faire le bilan d’une décolonisation c’est oublier qu’il y eu une étape de colonisation et que la également c’était contre la volonté de la majorité et de ses élites.

Inforétif

« je suis issue d’une ancienne colonie française aujourd’hui indépendante »
Peut-on savoir laquelle ? S’agit-il d’une de celles, en Afrique, que le général de Gaulle a forcé de manière anti-démocratique (pas de référendum pourtant prévu) à l’indépendance précipitée, sans préparation politique, avec les effets désastreux que l’on sait et que l’on déplore encore aujourd’hui, contre la volonté majoritaire du peuple et de ses élites ?

Inforétif

Nof, si vous percevez dans le pamphlet d’Alfred une quelconque « revendication du colonialisme » ou du « droit à être un colon » c’est tout simplement que vous êtes nul en compréhension de texte.

Quant à « l’histoire honteuse de la France » faut-il vous rappeler qu’on ne juge pas le passé avec les sentiments et l’éthique d’aujourd’hui, au risque d’attribuer inévitablement une histoire honteuse à tous les pays du monde, disparus ou encore existants. Ras le bol de cette auto-détestation des éternels repentis de votre espèce.

Nof

Autre chose pour mon niveau de compréhension de texte, je vous ai copié deux phrases du texte ci-dessus qui résument en effet mon incapacité à lire et comprendre :

Moralité : la guerre, c’est naturel. La colonisation, c’est caca.
Moralité : l’arrivée de la religion n’a rien changé (en fait si mais on le dit très vite) et la colonisation, c’est toujours caca.

Inforétif

A mon humble avis ces phrases dénoncent juste le parti-pris des auteurs de la charte, en aucun cas ne glorifient la colonisation : on ne peut pas à la fois se scandaliser des guerres de conquêtes dites coloniales et excuser les guerres inter-tribales de type tout aussi colonial puisque visant à la conquête du territoire du voisin.
Et nier certains des dégâts causés par l’évangélisation forcée n’est pas très réaliste non plus.

Nof

Je ne suis pas un repenti, juste un ancien colonisé …

Inforétif

Nof, nous sommes TOUS d’anciens colonisés, Gaulois compris.

Gilbert Pérotin
En lisant ces réactions plus passionnelles que raisonnées, je pense souvent à ce que m’a apporté la lecture d’Albert MEMMI. Albert MEMMI, né le 15 décembre 1920 à Tunis, est un écrivain et essayiste franco-tunisien. Son œuvre la plus connue est un essai théorique préfacé par Jean-Paul Sartre : Portrait du colonisé, précédé du portrait du colonisateur publié en 1957 et qui apparaît, à l’époque, comme un soutien aux mouvements indépendantistes. Cette œuvre montre comment la relation entre colonisateur et colonisé les conditionne l’un et l’autre. Je n’ai aucune raison d’être indépendantiste (ni Kanak plus que les Kanak, ils n’ont… Read more »
Clark

Désolé Gilbert. Bien essayé.

movieworld

merci alfred….mdr

@ChauchatM

Je trouve peu courageux de critiquer anonymement ce que toutes les aires coutumières ont produit en commun et qui mérite un vrai débat respectueux. A chaque peuple ses coutumes et ses valeurs, qui sont ici celles de l’Océanie.

gadjo

mr chauchat , je pense comme vous , je ne suis pas independantiste bien au contraire, mais vraiment je trouve certains commentaires vraiment irrespectueux et laches , ca me fait honte .

boboyo

Je le redis encore beaucoup trop d’ethnocentrisme dans cet article et dans ces commentaires ! Il ne faut pas avoir peur de cette charte, elle n’a aucune force juridique contraignante et donc ne peut remettre en cause l’ADN. Je pense qu’il faut voir dans ce texte la vision que les coutumier ont de la coutume, de la place et de la légitimité de cette dernière à être reconnu dans le fonctionnement institutionnel de la NC

Omega

Oui à chaque peuple ses coutumes et ses valeurs … Voulez-vous que les coutumes qui étaient couramment pratiquées ici se perpétuent ? C’est vraiment ce que voulez ? Et ce peuple veut-il retourner en arrière pour pratiquer de nouveau ses coutumes ancestrales ? Si vous voyez de quoi je veux parler … Si on pouvait avoir l’avis des premiers Français arrivés ici lorsqu’ils ont découvert, horrifiés, les pratiques courantes des « naturels » en matières de nourriture, on, vous et nous en serions terrifiés je vous assure !

Inforétif

D’accord avec Chauchat, une fois n’est pas …coutume : restons mesurés et respectueux dans la critique.

Libertad

pareil. D’accord avec chauchat et inforetid

Pére Béber
ce qu’édicte ce fameux manifeste politique qui va servir de base à tous les indépendantistes c’est l’exclusion de tous les non canaques , la supériorité des chefs coutumiers sur l’ensemble des aspects de la société ,aspect religieux ,juridiques , domaine public ,privé financier ,industriel filiation , soumission de la femme ,société féodale figée hiérarchiquement dés la naissance, refus du progrès , de la compétition ,refus de l’écrit ,création d’un apartheid noir et sacralisation des valeurs de la Pierre Polie.Si ce programme est capable d’assurer le bienêtre et le niveau de vie des habitants du pays même au 1/10eme de celui… Read more »
Inforétif

Pére Béber, ce n’est pas vous que je visais, et admettez que les propos excessivement condescendants voire injurieux tels que ceux de  » Jan-Loupe Pahune » sur l’autre fil consacré à la charte kanak sont intolérables.

Mimine de VOH
Ce n’est pas vous M. CHAUCHAT, « Grand Maître de Lâcheté Agrégé » planqué derrière des Indépendantistes rangés au rang des intouchables par des traîtres comme vous, qui allez nous reprocher de nous planquer derrière l’anonymat de nos pseudos. Si nous étions assurées de la même protection que celle dont vous bénéficiez, vous pensez bien que nous viendrions vous dire tout cela en face. Savez-vous que les Calédoniens aspirent à vivre en paix et manger normalement tous les jours ? Malheureusement, vous tenez, encore, le bon bout… mais, pour combien de temps ? Gérard Jodar pourrait vous informer sur le temps qu’il… Read more »
wpDiscuz