Jean-Jacques Brot : ils veulent sa peau !

55
12 118
Thierry Squillario

Thierry Squillario

Au lendemain des élections provinciales un groupuscule d’irréductibles agitateurs essaie – encore une fois – de s’en prendre au Haut-commissaire. Diffusion de mails dans le quotidien, citation à comparaitre, article bidon sur internet, retour sur les coulisses d’une campagne menée contre le représentant de l’État.

Si en une année d’exercice Jean-Jacques Brot a su marquer son territoire à la tête du haussariat, il a su aussi se forger de profondes inimitiés au sein d’une partie de la sphère politique et médiatique calédonienne. C’est ainsi que quatre jours après le scrutin provincial, il a reçu du vice-président Tyuienon une citation directe à comparaitre au tribunal de Nouméa le 12 juin prochain. Le maire de Canala, qui porte plainte contre lui pour diffamation, s’est procuré pour se faire des échanges de courriels entre le haussaire et François Bockel, le directeur du service de la coopération régionale. Dans ces mails, ce dernier se voyait vivement rappelé à l’ordre par le haut-commissaire dans sa gestion du dossier des nominations des ambassadeurs de la Nouvelle-Calédonie dans le Pacifique. Selon plusieurs sources émanant du gouvernement, Gilbert Tyuienon aurait en fait essayé de placer plusieurs de ses proches à ces importants postes de responsabilité.

Complaisamment repris et diffusés dans un article des Nouvelles Calédoniennes samedi matin, ces mails – censés être à charge – confirment toute l’animosité qui oppose encore le « folliculaire monopolistique » au représentant de l’Etat. Le hasard faisant bien les choses, dans l’édition du jour le quotidien dresse un point de la situation quant à l’évolution des tarifs bancaires, un dossier pour lequel Jean-Jacques Brot a été directement mandaté par le Gouvernement central afin de négocier avec les principaux établissements bancaires. Faut-il y voir une complicité du quotidien dans une tentative de manipulation contre Brot ? Il est vrai que du côté de la rédaction des Nouvelles, certains journalistes n’ont jamais caché leur détestation de ce haut-fonctionnaire…

Les bobards de Thierry Squillario

Ce week-end, Thierry Squillario, semble-t-il encore titulaire d’une carte de presse, a diffusé une information bidon selon laquelle ses “sources” du ministère de l’Outre-mer lui auraient indiqué que « Brot va faire ses valises » et sera rappelé à Paris lors du prochain conseil des ministres ce 21 mai :

Selon nos informations en provenance du ministère de l’outre-mer, le Haut-commissaire aurait été rappelé à paris où l’Etat doit l’informer de la fin de ses fonctions

(Thierry Squillario, 18/05/2014)

Une information qui a fortement agité les réseaux sociaux ce dimanche mais qui se trouve aujourd’hui totalement contredite par un communiqué du Ministère. En effet, selon NC1ère :

Le ministère de l’Outre-mer dément les rumeurs faisant état d’un rappel du Haut-commissaire de la République

(Steeven Gnipate NC1ère, 19/05/2014)

Pour celui qui se targue à longueur de Tweet d’effectuer, seul contre tous, un travail journalistique basé sur l’investigation et l’objectivité ( !), nul doute qu’une fois de plus les faits mettent en évidence des mensonges et un certain parti-pris dans ses propos. Après avoir tout au long de ces dix dernières années servi la soupe des uns et des autres, il aurait selon toutes vraisemblance dernièrement pris fait et cause pour Calédonie ensemble pendant la campagne. Plusieurs mauvaises langues soulignant qu’à la clef, un poste dans les institutions pourrait prochainement lui être proposé.

Toutefois, des interrogations persistent quant aux raisons de son acharnement envers Jean-Jacques Brot. Thierry Squillario étant perçu comme une cheville ouvrière médiatique de certaines basses-œuvres politiciennes, on peut s’interroger sur l’identité du commanditaire. Toujours est-il que celui qui remet constamment en cause la véracité des propos tenus par les autres médias ferait bien de balayer devant sa porte et de se souvenir qu’à l’heure de l’information continue et du Web, de tels comportements ne survivent pas dans le temps.

Quoi qu’il en soit, le haussaire ayant été à nouveau soutenu par le Gouvernement, ce n’est pas encore pour cette semaine que l’ancien rédacteur en chef des Infos pourra sabrer le champagne avec ses amis : ils devront supporter encore quelques temps un État qui a à cœur, en Nouvelle-Calédonie, de ne pas être un « soliveau ».

LIRE AUSSI : Lettre ouverte à Thierry Squillario


Thierry Squillario2

PARTAGER
Article précédentQue se passe-t-il à Vale ?
Article suivantUn spécialiste auto pour les Nouvelles-Calédoniennes
Responsable de projet dans une boite de communication de la place, comme son pseudo « Mark Felt » il est celui qui va permettre de débusquer un sujet et mener l’enquête jusqu’à sortir l’info qu’on ne trouvera nulle part ailleurs. Organisé, méticuleux et jusqu’au-boutiste, il contribue de façon sporadique au média uniquement sur des dossiers sur lesquels il a accumulé suffisamment de documents probants. Son crédo : « J’essaie d’intéresser à ce qui m’intéresse »
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Marc

Squillario, le Loueckhote du journalisme (à moins que ce soit le Fiu…)

Zorba

Merci l’homme mouillé…

Yvan La Méche

Squillar est l’homme qui retourne sa veste le plus vite de la planète…il roule UNIQUEMENT pour ceux qui lui donne à bouffer ! C’est bien connu, personne n’est dupe. Squillar est un mendiant depuis qu’il est cocu ! Triste réalité….Pitoyable !

Marc

Ce qui m’attriste c’est qu’on en soit encore à se demander si Squillario est journaliste. Ce débat est clos depuis longtemps. A moins que le journalisme soit “le plus vieux métier du monde”…

Marianne
C’est entre des états indépendants qu’il y a nomination d’ambassadeurs et je trouve beaucoup plus préoccupante l’information relative aux échanges de mails entre Monsieur Bockel et le Haussaire que la citation directe à comparaitre déposée par le Maire de Canala. A moins d’une maladresse du rédacteur de l’article il n’est plus question de nomination de chargés de mission auprès des ambassades françaises dans le Pacifique mais de nomination d’ambassadeurs, la nuance est de taille. Si le Ministère de l’Outre mer avait voulu rappeler son Préfet pour des faits datant de février il aurait immédiatement réagi et n’aurait certainement pas pris… Read more »
LOSSERVATORE

L’enquête est en cours…

LOSSERVATORE

Qui veut la peau de Roger RaBrot ? Oui QUI ???!!!

2drapeaux
Comment se fait-il que le petit chef du service de coopération régionale ait remis  à la défense de Tuyénon des courriels qu’il a échangé avec le haussaire? Il est vrai qu’il doit sa place au fait qu’il soit fils d’un ancien ministre (à géométrie variable après avoir été et être redevenu socialiste ) de Sarkozy !!!Sinon, ce haussaire a creusé tout seul le trou dans lequel il et tombé Il parlait trop, trop fort et contre trop de monde. ça ne pouvait finir que comme ça. Lui qui aime tant les proverbes français : tant va la cruche à l’eau… Read more »
apox
On voit la paille dans l’oeil de son voisin mais pas la poutre dans le sien! Le haussaire est un garant de l’équilibre dans la société calédonienne et l’actuel, en particulier est estimée par une très  grande partie de la population. Il dit les choses, n’en déplaise à ceux qui veulent faire ce qu’ils veulent sans contrôle. La jalousie est présente à tous les niveaux dans la société calédonienne et dans tous les domaines. C’est une “guerre permanente” camouflée pour dominer. Quant à Squillario, il a du mal à trouver sa place, car ça fait un moment qu’il “tourne en… Read more »
Minneapolis

Yanno et Tyuienon les 2 grands ennemis du haussaire vont ils sabrer le champagne ??  Ou Brot fort de ses appuis parisiens va-t-il sauver sa peau ?

Jules

Je ne sais pas pour Yanno, mais la déclaration de Backes publiée hier sur FB est, elle, très claire: “J’espère que les rumeurs de limogeage du haut commissaire ne sont que des élucubrations pseudo journalistiques car ce serait un très mauvais signal pour la Nouvelle-Calédonie en ce moment que l’Etat mette fin à ses fonctions la semaine même où il est assigné à comparaître par un responsable indépendantiste. Je compte donc encore sur l’impartialité de l’Etat…”

ULK2014

Quelle hypocrite celle-là, quand on sait comment ses troupes avaient insulté et menacé le haussaire au marché en lui disant ” sous Jacques, vous auriez déjà repris l’avion”.

wpDiscuz