Essai sur la délinquance violente des « bandes de jeunes » dans l’ensemble français

31
9 875

emuete

Que l’on soit dans le département 93 ou à Saint Louis en Nouvelle-Calédonie, la police et la gendarmerie françaises, lorsqu’elles sont déployées sur des lieux de violences urbaines impliquant des « bandes » et qu’on leur tire dessus à balles réelles, ne répondent qu’avec des grenades lacrymogènes… c’est voulu ainsi. Il en résulte que ces nombreux épisodes de violences urbaines motivées par la racaillerie sont des conflits asymétriques dans lesquels l’agressivité et la multiplicité des actions violentes s’expliquent par l’absence de raisons de craindre la réaction de la « force » publique, qui n’a plus de « force » que le nom. Elle est la, sur place, dans toute son impuissance, à faire de la figuration.

Pour le citoyen lambda en droit d’attendre que l’ordre et la sécurité publiques soit rétablis comme il se doit, ceci est désolant. Et dire que c’est une politique voulue et décidée en haut lieu. C’est un choix « culturel » (encore plus « culturel » quand les socialistes sont « aux responsabilités ») auquel n’ont pas été rabaissées les polices américaines, australiennes, et tant d’autres qui ne sont pas nécessairement celles des dictatures. Les dirigeants de ces polices tiennent à ce que celles-ci restent « à la hauteur » des événements auxquels elles sont confrontées, parce que c’est aussi un choix « culturel » qui est le leur; force revient toujours à la loi. Dans un contexte français, on prône  » l’apaisement « , mot qui est le cache-misère d’un renoncement non-avoué en tant que tel de faire en sorte que force reste à la loi et ce par ceux-là même qui détiennent cette force.

Si ces racailles qui depuis longtemps tirent à balles réelles sur les forces de l’ordre, à Villiers-le-Bel ou à Saint Louis, avaient en face d’eux la police américaine, ou brésilienne… ils auraient une réponse à la juste mesure de leur violence gratuite; ils seraient mis devant leurs responsabilités, avec le résultat, l’efficacité qu’il faut et qui ne doit pas surprendre. Mais surtout, le résultat de cette réponse aurait rendu service à certains délinquant violents en calmant leurs ardeurs et en leur faisant réfléchir à la gravité de leurs actes. Les petits frères auraient appris que les bêtises des grands frères étaient de très mauvaises idées qui leur ont coûté cher. La répression des uns est la prévention des autres.

En conséquence, je pense que cette politique française ( tout comme celle de  » l’excuse de minorité  » ) de la faiblesse face à la délinquance violente — et en réunion — l’entretient cette jeunesse dans son irresponsabilité… ici ou ailleurs. L’agressivité débridée, répétée, injustifiée des voyous peut-elle s’expliquer autrement ? Il faut d’ailleurs rappeler au passage que les violences contre les personnes physiques et contre les biens sont en augmentation partout dans « l’ensemble français ». Pas besoin d’être un génie de la divination pour comprendre le pourquoi du comment. De ce fait, le choix idéologique, la posture poltronne d’entretenir les choses en l’état est une faute morale.

Quant à l’insécurité quotidienne grandissante en Nouvelle-Calédonie, les épisodes de Saint-Louis ne peuvent qu’avoir pour conséquence, pour une frange de la jeunesse déjà délinquante et violente, d’être une incitation à l’action, au tir à balle réelle, une incitation à profiter pleinement de l’avantage ( et des joies ) d’un conflit asymétrique, celui d’un adversaire qui ne peut pas tirer, et bien sûr des joies de l’impunité que je n’ai pas besoin de vous réexpliquer. Il ne faudra pas s’étonner si dans un avenir à court et moyen terme et dans un contexte d’instabilité politique et/ou sociale, la délinquance violente ( seuls ou en réunion ) des mineurs et jeunes majeurs se renforce en gravité, en violence, en sang versé dans ce pays où les armes à feu se sont vendues comme des petits pains pendant plusieurs mois.

Mister Eric

Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Consterné
Bon, alors, reprenons quelques éléments de cet « essai » afin de montrer l’indigence intellectuelle de son auteur et son argumentaire caractéristique de l’extréme droite:- « force publique qui n’a plus de force que le nom… » je ne cite que cette phrase, mais l’article nous explique à de multiples reprises que les forces de police/gendarmerie (l’amalgame est total tout au long du texte…) ne sont pas en mesure de riposter quand on leur tire dessus à balles réelles. C’est évidemment une information totalement erronée: la gendarmerie est autorisée à le faire (tout comme  au USA!) depuis le 28 Germinal an VI (17 avril… Read more »
Clark

Rencontré Mister Eric « IRL » hier: il a un peu bloqué sur ma qualification d' »autoritariste » (sans rancune!)… Sinon , à part çà? bien passée ta petite teuf entre potes?Toujours mieux que celle de nos « embassadeurs »!!!

Consterné
Consternant! C’est le seul constat que l’on peut faire de ce torchon! L’amérique, l’amérique… chantait Joe Dassin… Si c’est votre modèle, sachez que c’est bien là la preuve de votre manque de discernement. Je ne parlerai pas des références à la police brésilienne, l’une (la?) plus violente au monde. Je ne parlerai pas non plus des comparaisons plus que douteuses entre des jeunes du 93 et ceux de Saint Louis, encore moins des causes, évidemment coloniales, qui ont engendré la situation actuelle. Je ne dirai qu’une chose des Evénements, que j’ai connus: je garde un bien mauvais souvenir des milices… Read more »
Pere Béber

juste une erreur d’analyse ,les seuls socialistes ne sont pas à incriminer ,tout le personnel politique a fait et fera de même. Sarkozy a parlé de karcher  il a parlé….ilest parti ,on a jamais vu le karcher…

rico
Citer la police Brésilienne dans cet article est de fort mauvais gout surtout lorsque l’on sait comment elle intervient dans les favelas (à l’arme de guerre) et qu’elle ne se souçie absolument pas des dégats collatéraux qu’elle occasionne régulièrement (morts de très nombreuses victimes innocentes) et qui sont légitimés par les politiciens au titre de la lutte sans merci contre les narcos ou autres gangsters. Pour ma part, je pense qu’on ne peut lutter contre la délinquance et la criminalité en massacrant aveuglément d’innocents passants dont le seul tort aurait été de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment.… Read more »
Jan-Loupe Pahune

Oui, c’est vrai, le même comportement aux USA aurait duré… 1heure pas plus… L’absence de courage des décideurs est affligeant. Il est des actions contre lesquelles parler est perdre son temps. Parler, oui, mais avec des gens ayant la capacité de comprendre… A St Louis comme à Canala, ce n’est pas le cas. Donc, puisque nous sommes égaux face à la loi, le prochain gendarme qui m’arrête, je lui colle deux balles, je mets le feu à 3 ou 4 voitures de passage, et vais détruire une cheminée à la SLN… Et je ne serai jamais inquiété… Youpi !

Syanna

Ça fait peur de voir des gens tenir de tels propos sans, ne serait-ce que de manière anecdotique, évoquer la question d’une réflexion sociologique en Nouvelle Calédonie. Parce que, vous m’excuserez mais faire un amalgame à peine voilée entre socialiste, délinquants, minorités… et finalement Kanak… c’est quand même au delà du raccourci: c’est de la simplicité d’esprit, limite de l’incitation à la haine.

Clark
Ce qui m’ennuie dans tes propos Syanna, c’est le vocabulaire trop scolaire, et l’usage un tantinet abusif de termes de « sociologie de bazar ».Mister Eric a une vision parfois un peu « autoritariste » de la société. mais, quand il s’agit de personnes qui, sous couvert d’une « lutte » contre une pollution, menacent et « terrorisent » (au sens vrai de la chose: les gens qui se font caillasser, ou « contrôler » à des barrages par des tarés encagoulés ont PEUR, sont TERRORISES!), Il a parfaitement raison de souligner que les forces de l’ordre sont rendues inefficaces car elles ne sont plus considérées comme un danger par… Read more »
Syanna
Scolaire? Je ne m’en défends pas, je ne prétends pas en savoir plus que quiconque ou avoir toutes les connaissances nécessaires pour traiter la question… et je parais scolaire parce que j’essaie de sortir la question de son contexte émotionnel et évènementiel. La situation de la Nouvelle Calédonie est originale sur beaucoup de points. Pour autant les problématiques sont les mêmes: violence des jeunes, insécurité et tout ce qui va avec. Mais de là à prôner la nécessité d’une police qui a le droit de répliquer à la hauteur de ce qu’il y’a en face… si je suis ton raisonnement,… Read more »
Syanna
Passons il semble que nous ne serons pas d’accord (j’utilise le nous vous devriez être content). Vous tenez à vos raccourcis, et à vos exemples tout fait de situations terribles qui arrivent déjà sans qu’elles soient imputables nécessairement à  des jeunes qui n’auraient pas compris que s’ils agissent mal, une autorité et une justice sont là pour les punir. Et soyez de bonne foi je ne suis pas en train de dire que l’un pondère l’autre pas plus que je ne justifie. J’essaie de comprendre. C’est tout bête ça s’appelle chercher les causes et réfléchir aux solutions. Les gens qui… Read more »
Clark
 » Et si les jeunes tuent un représentant des forces de l’ordre, ce sont des gens comme vous qui appelleront à encore plus de répression. » Parce que les « gens comme vous », Syanna, ils trouveraient çà anodin, normal et ne devant pas être puni?  Les « gens comme vous » sont responsable de la banalisation des incivilités trop vite pardonnées. « Et ça vaut dans le domaine de la violence physique comme de la délinquance en col blanc. «  Aaaah! voilà le désormais traditionnel couplet de la « délinquance en col blanc »: prendre une arme et tuer, frapper, injurier et terroriser des passants est pondéré par… Read more »
Clark

« évoquer la question d’une réflexion sociologique en Nouvelle Calédonie »On t’as pas attendu(e)…

Eric

Pffffffffffffffffffff…!!!Difficile d’en dire plus….???

Mimine de VOH

Plus socialo que Syanna, tu meurs. C’est vrai que les intellectuels ne sont que de gauche… d’où le pléonasme (ou doux le pléonasme, c’est comme vous voulez) ! « amalgame ( genre masculin) à peine voilée entre socialiste, » … Voilée…, tout comme la musulmane qui est devenue la Marianne (asexuée) des socialos. C’est fou comme ça transpire, ça suinte !

jacqdunord

bien d’accord avec toi « essai » à 2 francs rempli de lieux communs et d’affirmations péremptoires . Aprés video…l’essai est refusé !

decennie

au state c’est historiquement culturel.

wpDiscuz